On parle de nous

  • APCE
    Blog collaboratif de partage d’expériences et de connaissances concernant le milieu de l’entreprise et de l'économie
  • Stratégies Newsletter
    La petite annonce qui a amorcé le tout nouveau blog "Envie d'entreprendre" fonctionne
  • Challenges
    Très bon site français d’échanges d’expériences
  • Courrier Cadres
    Blog collaboratif sur l'entreprise
  • PointBlog.com
    Un blog collaboratif prometteur

Catégories

Licence

Stats

Blog powered by Typepad
Related Posts with Thumbnails

Flux RSS

« Changement : pourquoi l’envie ne suffit pas… | Accueil | Un entrepreneur, ça prend des risques ! »

Commentaires

M_ily

Etant une jeune marketer, je me pose exactement cette question : étude de marchés ou pas ?
De mon peu de reflexion, il me semble qu'aujourd'hui, le futur prospect est instable, il fonctionne de plus en plus à l'achat-envie, selon des valeurs auxquelles il adhère.
L'exemple imparable est la femme qui va faire des courses, et au passage, va acheter un bijou OU une montre OU une jupe OU un parfum, etc... Et même elle, avant de toruver l'objet, ne savait pas ce qu'elle voulait !!

Comment procéder dans ce cas ?
Peut-être qu'il est intéressant de disposer non pas d'informations sur le marché à proprement parler, mais des tendances de consommation. Quelles sont les valeurs montantes, qui déclenchent l'achat ? (Developpement durable, le luxe, etc...)

Egalement, suite aux observations de grandes marques qui réussissent tel Apple, je m'interroge : les clients Apple ont une consommation "désir". Et ce désir est commandé par Apple même.

Alors, y a-t-il une solution miracle ? Probablement pas. Il existe plusieurs stratégies qui elles, finalement, determinent le chemin à parcourir pour les marketeurs. Qu'en pensez-vous ?

Vanina

Moi je crois aux tests produits. Je pense que tester les concepts et les prototypes sont la meilleure solution:)

JOUJOU DE PARIS

J'aimerai bien avoir les études qui ont permis la création de Google et celles de l'implantation de Burger King en France...Moi je crois que les études font déja partie de la vente. Car plus on dépense en études et moins on ose reculer.Mais bon, je peux me tromper.

Vanina

Je ne sais pas ce qu'il en est de Burger King mais pour ce qui est de Google, je sais que les études de marché ne sont pas leur fort, ils préfèrent de loin le lancement en béta et les tests utilisateurs.

Gora

Pour ma part, j'estime que les visions des deux écoles ne sont pas tout à fait correctes. Supposer que le consommateur ne sait pas ce qu'il veut et que c'est au marketeur de lui dire, c'est prendre le risque d'investir du temps, de l'argent, de l'énergie et de lancer des produits dont en réalités les clients ne veulent pas.
Ensuite, supposer que c'est au client de dire ce qu'il veut n'est pas toujours correcte. Les gens ont en réalité beaucoup de mal à dire ce qu'ils veulent, ce qu'ils ressentent.
Je ne suis pas contre les études de marché, elles ont bien évidemment leur rôle, mais inutile de tout miser là-dessus, c'est simplement un bon point de départ. Il faut aussi écouter les clients. Mais le mieux est d'observer le comportement réel de ces clients potentiels en menant des test et des expérimentations.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

A propos du responsable du site

Faites une recherche

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Les rendez-vous réguliers

Les experts

Les entrepreneurs du web

  • 1er lundi du mois
  • 1er mardi du mois
    Michael - Consultant et animateur du site Esprit-riche.com
  • 1er mercredi du mois
  • 1er jeudi du mois
  • 1er vendredi du mois
  • 2 iem lundi du mois
  • 2 iem mardi du mois
    Peggy André - bagatelles.fr
  • 2 iem mercredi du mois
    Céline Lieffroy – La Compagnie des Télémates – LEXIRIS.fr
  • 2 iem jeudi du mois
  • 2 iem vendredi du mois
  • 3 iem lundi du mois
  • 3 iem mardi du mois
    Christian Ouedraogo - entreprise sans fautes
  • 3 iem mercredi du mois
  • 3 iem jeudi du mois
  • 3 iem vendredi du mois
    Jean-Marc et Nathalie Ouvré - Brocanteo & Indémodable - Boutique de brocante et de décoration
  • 4 iem lundi du mois
  • 4 iem mardi du mois
    Guillaume Perrut - KramaKrama.com
  • 4 iem mercredi du mois
  • 4 iem jeudi du mois
    Sylvain Bruyère - cadeau-maestro.com
  • 4 iem vendredi du mois
    Céline Fénié - Créatrice de Maman Shopping.com

Les entrepreneurs "classique"

  • 1er lundi du mois
  • 1er mardi du mois
  • 1er mercredi du mois
    Vincent Rivalle – KDZ’ID (Accompagnement au développement de TPE et PME) - TRAD ONLINE (Associé – Société de traduction)
  • 1er jeudi du mois
  • 1er vendredi du mois
    Laurence Mathieu - Consultante associée DUNE(S)
  • 2 iem lundi du mois
    Henri Kaufman - Président de Hip ip ip ! Société de conseil en Marketing, en Web2.0 et en Formation
  • 2 iem mardi du mois
  • 2 iem mercredi du mois
  • 2 iem jeudi du mois
  • 2 iem vendredi du mois
    Mano Malu - Présidente de Mano Consultant
  • 3 iem lundi du mois
    François-Emmanuel Roux - rhadvantages
  • 3 iem mardi du mois
  • 3 iem mercredi du mois
  • 3 iem jeudi du mois
    Steve Harone - du-salariat-au-business.com
  • 3 iem vendredi du mois
  • 4 iem lundi du mois
  • 4 iem mardi du mois
  • 4 iem mercredi du mois
  • 4 iem jeudi du mois
  • 4 iem vendredi du mois

Contributeurs exclusifs

Contributeurs