Alors que je continue tranquillement le développement de Look-zippy sur la ligne directrice que je me suis donné, j'ai été approché cette semaine (novembre 2007) par deux business angels.

La démarche n'est pas nouvelle, mais à chaque fois j'en suis surpris et étonné. Surpris, car rien ne le laisse présager et étonné, car à chaque fois je me rends compte que ces financeurs suivent mon affaire depuis de longues semaines.
Il ne s'agit pas de fonds de pensions américains souhaitant investir des euros par centaines de kilos, mais de particuliers prêt à s'investir dans une histoire qui leur plaît.
Les montants proposés en échange d'une éventuelle participation vont de 30 à 100 000 euros, ce qui peut paraître dérisoire en regard des montants investis sur le web. Mais ces sommes rondelettes pourraient être aussi, un véritable accélérateur dans ma stratégie de développement.
Je n'ai jamais donné suite à ces propositions, car même si les motivations peuvent me sembler saines, je ne sais pas vraiment quelle prise de participation ces businessmans tombés du ciel, souhaiteraient prendre en échange.
Je ne me leurre pas non plus, il y a bien un retour sur investissement attendu au final. A quelle échéance, dans quels termes... je n'en sais trop rien, n'ayant pas poussé l'investigation plus loin.

Je ne suis farouchement pas opposé au principe même de la prise de participation. J'ai aussi conscience que je devrais peut être en passer par là un jour, mais pour l'instant, je souhaite continuer mon bonhomme de chemin, en prenant le risque de me faire dépasser par la droite, ou par la gauche.
C'est aussi le gage de ma liberté d'agir, c'est aussi le prix de mon indépendance. Accepter de laisser rentrer des financeurs dans le capital de Look-zippy, c'est accepter de valoriser l'acquis mais aussi le potentiel. C'est donner une valeur au chemin parcouru, tout en se projetant sur celui qui reste à parcourir.
Je suis conscient que ces sommes me permettraient de gagner 6 à 12 mois sur ma stratégie de développement, mais resteraient bien insuffisantes sur ma stratégie à 5 ans. Jusqu'à présent, j'ai toujours réussi à m'auto-financer même si parfois il me faut faire des choix douloureux. Renoncer à mettre en place de nouvelles choses tant que le présent n'est pas consolidé, c'est bien souvent frustrant mais c'est aussi un véritable moteur.

A titre personnel, ces propositions sont toujours très valorisantes. Elles sont la reconnaissance du travail effectué mais surtout un indicateur très fort sur les potentialités de Look-zippy.
Mais je ne suis pas à 6 ou 12 mois. Un homme pressé est un homme déjà mort (proverbe marocain). Peut être que si un gros financeur me proposait de quoi gagner 3 à 4 ans, j'y réfléchirait à deux fois... mais dans l'état actuel, cela voudrait dire qu'il prendrait alors le contrôle de la totalité de l'entreprise ou valoriserait Look-zippy sur des ratios inconcevables. Les anges existent, mais pour les miracles je suis beaucoup plus sceptique. ;)

Donc sans attendre l'arrivée improbable de dieu, je retourne bosser avec mes petits moyens. ;)