« Entreprendre facilement (4) : la concurrence ? Quelle concurrence ? | Accueil | Entreprendre facilement (5) : cacher n'est pas jouer »

Un business plan en 5 pages

<p><p><p>Sans titre</p></p></p>

Laurent_bazet_5Par Laurent Bazet, fondateur de la société Goosto.

Pour moi le business plan est d’abord une interface entre l’entrepreneur et l’entreprise qu’il va créer ou qu’il dirige. C’est un document d’abord utile pour l’entrepreneur lui-même. Un peu comme un support de méditation, simple et puissant à la fois. A différentes occasions, le business plan sert aussi à communiquer avec d’autres : associés, équipes, partenaires et investisseurs.

Si vous vous sentez prêts à rédiger votre business plan en 5 pages et 3 heures et à défendre becs et ongles ce document trop simple pour certains interlocuteurs, alors j’espère que la suite vous plaira.

Si vous avez besoin d’être rassurés par la rédaction d’un ouvrage de science fiction de 200 pages, alors une recherche dans Google sur « Bien rédiger un business plan » vous soulagera certainement.

Armez-vous maintenant de 5 pages A4 à utiliser dans le sens « paysage », d’un crayon et d’une gomme. Installez-vous dans un endroit que vous aimez, chez vous, dans votre bistrot en bas de chez vous ou sur votre terrasse sous le soleil. Et commencez.

1 – Vos rêves, votre envie

Tout projet commence avec des rêves. Alors écrivez en arc de cercle 11 rêves, en étant spontané et concis. Commencez par un verbe et soyez précis. Par exemple : « Vendre du vin bio en Chine » ou « M’expatrier à Shanghaï » ou encore « Inventer l’e-commerce du futur ».

Ensuite, au centre de la page, à l’intérieur de l’arc, résumez vos rêves en une envie forte que vous rédigez sous la forme « Créer

pour

» car tout est histoire de création et d’innovation. Steve Jobs aurait peut être écrit « Créer un ordinateur différent pour aider les créatifs » ou Henry Ford « Créer une voiture bon marché pour démocratiser l’automobile ».

Enfin, sous l’envie, alignez verticalement 5 savoir-faire que vous allez naturellement mettre en jeu pour réussir. Exprimez chacun en un mot (enthousiasme, créativité, énergie, ouverture… ce que vous voulez). Illustrez-le par une courte phrase. Par exemple, face à « Simplicité » Steve Jobs aurait peut-être écrit « Rendre la technologie accessible à tous »).

Vous avez ainsi sous les yeux un premier portrait de votre projet et des qualités que vous allez naturellement mobiliser pour le mener à bien. Relisez le calmement, corrigez ce qui sonne faux pour que l’ensemble soit cohérent et vous plaise.

2 – Votre valeur ajoutée et vos marchés

Il s’agit maintenant d’identifier vos différents marchés pour commencer à passer de votre envie à une véritable stratégie.

Sur une nouvelle page, réécrivez en entête l’envie rédigée sur la première page sous la forme « Créer… pour » en inversant les termes et complétez par ce que vous voulez construire : « Créer un voiture bon marché pour démocratiser l’automobile » devient « Donner envie de démocratiser l’automobile pour créer une voiture bon marché et construire une marque mondiale ». Cette petite pirouette confère un éclairage plus fort à votre projet en donnant envie à d’autres de vous suivre tout en précisant votre réelle intention.

Reprenez les 5 mots sur la première page et disposez les en arc de cercle.
Sous chaque mot inscrivez le marché auquel vous voulez adresser votre savoir faire.
Par exemple Steve Jobs aurait peut être adressé son savoir-faire « Simplicité » au marché des « Foyers familiaux ». Un conseil en management adressera peut-être son « réalisme » au marché des « jeunes entrepreneurs ».
Bref, vous avez d’un côté 5 savoir-faire à vendre, à vous de trouver les 5 marchés prêts à les consommer.
Précisez concrètement ce que vous proposez à vos 5 marchés : associez une promesse à chacun.
Pour le 1er marché, formulez une courte phrase qui commence par « déclencher ».
Par exemple le « réalisme » du conseiller en management intéresse « les jeunes entrepreneurs » à qui il promet de « déclencher le passage à l’acte ».
Continuez à formuler votre promesse pour chacun des 4 autres marchés. Commencez la promesse du 2nd marché par « stimuler », celle de 3ème par « valoriser » puis celle du 4ème par « créer » et celle du 5ème par « construire ».

Une fois décrites vos 5 promesses, regardez l’ensemble. Quel est votre point fort pour réussir ? Exprimez-le en un mot. Quel est votre point faible ? Formulez-le de manière positive : utilisez « Expérience » plutôt que « Inexpérience ».
Ce cocktail sera le carburant de votre aventure : comment avancer si ce n’est en s’appuyant sur le premier tout en étant conscient de l’autre ?
Inscrivez ces deux mots au centre de la page dans l’ordre point fort point faible.

Votre projet commence à se préciser. En voyant ses contours, vous devez à la fois vous sentir satisfait de l’avoir synthétisé mais également stressé car comment commencer maintenant ?
Ce sera le propos des 3 pages suivantes :
3 – Les résultats recherchés
4 – Les clients, les partenaires, les modèles économiques
5 – Les étapes vers le succès

Pour terminer, je précise que la méthode que je décris ici a un papa. Il s’agit de mon ami Bruno Pagès ([email protected]) que vous pouvez contacter directement. Il vous propose de vous rencontrer à Paris ou Nice pour vous guider dans l’exercice des 3 premières pages.

3 - Les résultats recherchés

Le dernier épisode vous a laissé avec 1- des rêves à réaliser et 2 - des marchés à attaquer. Relisez l'ensemble calmement et sans complaisance. Rappelez-vous de ne pas vous écouter parler. Assurez-vous que ça vous ressemble et n'hésitez pas à modifier ou à refaire si nécessaire. Ensuite reste à savoir comment exister sur le marché en cherchant d'abord à préciser les résultats recherchés.

Si vous avez tout suivi, en vous aidant notamment du modéle de document Powerpoint, vous devez avoir sous les yeux 5 savoir-faire identifiés dans l'exercice des rêves, 5 marchés associés précisés dans le second exercice et 5 promesses associées.

Prenez une nouvelle feuille vierge, dans le sens paysage. Préparer un tableau de 4 colonnes et 5 lignes. Dans les 5 cases de la colonne de gauche placez les 5 marchés et les promesses associées. Dans la colonne la plus à droite, placez, toujours en respectant l'ordre, les 5 savoir-faire.
Reste 2 colonnes qui vont faire le lien entre vous (vos savoir-faire) et vos marchés. Ce sont les résultats à rechercher. Et les résultats sont de 2 natures différentes : l'Etre et l'Avoir, l'image recherchée sur chaque marché et l'actif que vous voulez construire avec chaque savoir-faire.

Remplissez ainsi chaque case de la seconde colonne à gauche par de courtes phrases qui commence par Etre.

Et remplissez aussi chaque case de la troisième colonne par de courtes phrases qui commence par Avoir.

Un petit exemple pour bien comprendre : Pour un premier marché qui serait "Les entrepreneurs", ma promesse pourrait être "Déclencher l'enthousiasme", le savoir-faire serait "Simplifier la création". L'image recherchée serait ainsi "Etre connu pour entreprendre facilement". Et l'actif (le résultat) souhaité "Avoir un incubateur rentable".

Pour finir, le modéle de document Powerpoint a été enrichi du slide nécessaire pour formaliser cette étape. Ca vous rendra la vie plus facile.

Voilà que vous avez maintenant précisé les résultats que vous recherchez en termes d'image et d'actifs. Il reste maintenant à voir les 2 dernières pages du business plan :
4 – Les clients, les partenaires, les modèles économiques
5 – Les étapes vers le succès

4 – Les clients, les partenaires et les objectifs moyen termes

En avant pour la 4ème page du business plan. Contrairement à ce que j'avais prévu, je n'intègre finalement pas les modèles économiques ici car je me suis rendu compte que ça rend la démarche plus difficile... donc contraire à Entreprendre Facilement ! Je traiterai ça une autre fois tout en précisant déjà que le bon sens me semble imposer de définir le business model avec son marché et pas a priori en faisant joujou avec Excel. En lieu et place, j'ajoute les objectifs à moyen/long terme, avant de rentrer dans le court terme la prochaine fois !

Commençons. Avant toute autre chose relisez les 3 premières pages de votre business plan et modifiez tout ce que vous ne sentez plus. Il est impératif d'avoir des fondations saines avant d'attaquer la suite, car plus nous avançons dans la rédaction plus nous allons vers l'opérationnel.

Comme d'habitude, partez d'une feuille blanche dans le sens de la largeur et commencer par réécrire au milieu de la moitié supérieure vos couples Valeur / Savoir-faire que vous avez choisi dès la première page. Pourquoi ? Parce qu'il est important de comprendre que vous ne pourrez réussir qu'une entreprise à votre image, dont les valeurs et les savoir-faire sont d'abord et surtout les vôtres.

De la même façon, divisez la partie inférieure en 3 parties et dans la partie centrale, sous vos savoir-faire, repartez des 5 résultats souhaités trouvés dans la page précédente et reformulez les en vous calant sur une échéance d'une fin d'année à au moins 18 mois (plus tôt, vous risquez de vous faire plaisir : il faut du temps pour toute chose, quelque soit votre motivation). Les résultats deviennent autant de cibles à atteindre ! Aussi attention de décrire ces cibles de manière précise pour que vous soyez capable d'apprécier réellement votre progression. Exemple : évitez "Avoir une bonne partie de mon CA avec les particuliers" et préférez "Avoir 30% de ma facturation avec les particuliers".

Maintenant, nous allons traiter les clients à gauche des cibles et les partenaires à droite. Pour les clients, reprenez les couples marchés / promesses de la deuxième page mais cette fois précisez vos marchés en ajoutant quelques exemples de clients, ceux que vous rêvez de convaincre.
Ce petit effort vise à faire apparaître rapidement des manques quant à la connaissance de vos marchés ou tout simplement à mieux les segmenter. Par exemple, si vous avez indiqué "La presse" comme marché cela peut être trop générique pour être percutant, en donnant une liste de clients potentiels cela va vous aider à mieux définir le segment de marché que vous adressez. Toujours avec le même exemple, "La presse" pourrait ainsi devenir "La presse féminine française" si les clients que vous avez en tête sont Elle, Femme Actuelle et Marie Claire. Dans ce cas, vous tenez alors une bonne façon d'améliorer les pages précédentes en repartant de cette amélioration. Pour chaque client, relisez la cible et demandez-vous si les deux correspondent naturellement. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à revoir la cible, le marché ou les clients.

Ensuite, viennent les partenaires que nous allons placer à la droite des cibles.  Pour chacun des marchés, il s'agit de trouver des partenaires qui peuvent aider à atteindre la cible associée. De la même façon qu'on a distingué plus haut marchés et clients, précisez bien le type de partenaires en citant explicitement quelques noms. Et pour chacun, écrivez la promesse que vous lui faîtes, ce que vous lui apportez, et non ce qu'il vous apporte, erreur fréquente qu'en on en vient aux partenariats. Si les 2 parties veulent prendre de l'autre sans donner, il n'y a pas d'échange possible.

Vous voilà avec tout ce qui constitue votre plan opérationnel à moyen terme. Reste maintenant à préciser les actions à mener dans le court terme - ce sera l'objet du prochain et dernier épisode - Les étapes vers le succès - de la rédaction de notre business plan en 5 pages.

5 - Les étapes vers le succès : la trajectoire

Enfin, voici la dernière page du business plan en 5 pages. La 4ème page présentait les clients, les partenaires et les objectifs moyen termes.

L'objectif de cette 4ème page est de composer une trajectoire, un plan d'actions pour atteindre les 5 cibles que vous avez défini précédemment. Comme d'habitude, partez d'une nouvelle feuille blanche dans le sens de la largeur et divisez la en 3 colonnes de gauche à droite : les cibles à la date que vous avez défini (une fin d'année à au moins 18 mois), leurs déclinaisons en objectifs à un an, puis leurs déclinaisons en engagement que vous prenez à 6 moins. Règle du jeu impérative : fuyez toute linéarité, si une cible à 2007 est Avoir un chiffre d'affaires de 15M, évitez de placer à fin 2006 Avoir un chiffre d'affaires de 7M, et à fin 2005 Avoir un chiffre d'affaires de 3M... Car il s'agit d'un plan d'actions, pas juste un bout de papier pour vous rassurer, particulier à 6 mois, le terme d'engagement n'est pas choisi au hasard.

Trivial non ? Pas si sûr ! Cette dernière page paraît simplissime dans sa forme mais c'est peut-être celle qui dermandera le plus de reflexion à certains d'entre vous. Mais ne tombez pas dans le piège de croire que réfléchir beaucoup permet de bien se préparer à l'action car l'important reste de faire confiance à ce que vous sentez spontanément ; vous aurez ensuite tout loisir de vous rendre compte sur le terrain si vous avez raison ou tort. Plus que jamais, rappelez vous qu'un con qui marche va plus loin qu'un intello qui pense.

Pour finir, pour plus de facilité, le modèle de document Powerpoint a été enrichi du slide nécessaire pour formaliser cette dernière étape.

A vous maintenant ! Et n'hésitez pas svp à partager votre business plan. Vous avez été nombreux à me laisser des commentaires positifs mais j'aimerais bien en savoir un peu plus !

Commentaires

C'est brillant de clarté ! Mille bravos. Et en plus, vous vivez dans le Lot ? Salutations sincères de Toulouse, cher Laurent.

Merci pour ces précieux conseils qui m'aideront très certainement à rendre ma rédaction de BP plus facile ...
j'imprime, et je relirai ça au calme, pendant mes vacances studieuse dans le Sud ;)

une Toulousaine exilée dans le Nord!

je trouve que ce que vous partager est genereux ok, mais plein de passionS ce qui est contagieux positivement!

je suis en plein projet lier au service a la personne, mettre en place une agence matrimoniale,online et physique. oui oui c'est vieillot comme truc! je le prefere au rencontres..suis pas adepte de la consommation......tout ce consomme vite de nos jours du produit a l'etre humain.....tenez vous bien ce projet se concretise auuuuuuuu.......LIBAN. vous avez surement enttendus parler recement!
a but de rapprocher les distances entre libanais du monde.
allez ciao et a bientot peut etre.
sola

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier