« Podcast Video et Video Conference : Brocanteo 2.0 | Accueil | Le risque de la décision ! »

Vivre en réseau pour s’entraider

Chine_lanzmann_1 Par Chine Lanzmann - Coach en Communication Créative

Vous le savez bien, un entrepreneur peut rester collé du matin au soir à son ordinateur, et parfois, tout seul. Là, je l’invite à sortir de chez lui pour aller plus loin, plus vite.

« Un réseau : un groupe de personnes en interrelation pour s’aider mutuellement à aller de l’avant, plus rapidement et plus facilement », explique Lise Cardinal, la Canadienne spécialiste du réseautage. Je me suis formée à sa méthode pour pouvoir aider mes clients. « Un réseau, c’est fait pour aller plus loin, plus vite ! » Voilà le premier principe au réseau.

J’ai mis longtemps à comprendre le second principe du réseautage : la demande. En 2001, je suis expulsée de la société que j’avais créée. Je pensais vite reprendre un travail. Personne ne m’a proposé de job. Je n’ai pas compris : pendant des années, j’avais aidé des dizaines de personnes à en trouver. J’avais compris le premier principe du réseautage : rendre service. Je ne connaissais pas le second : demander. J’ai retrouvé l’importance de la demande dans le livre de Marshall Rosenberg le fondateur de la Communication Non Violente « Les mots sont des fenêtres ou des murs » aux éditions La Découverte Si j’avais osé demander un travail en exprimant mon besoin de sécurité et d’estime de moi, j’aurais eu des propositions. Mais personne ne pouvait le deviner si je ne le disais pas !

« Un réseau, ça sert à vendre ».  Non ! Quand j’entends cette phrase, je bondis au plafond. Un de mes clients commençait à réseauter. Son inscription à un club de business lui avait coûté un mois de chiffre d’affaires. Il voulait des résultats. Deux mois plus tard, il était furieux : il n’avait toujours pas signé de clients. Nous avons travaillé sur son intention. Son intention commerciale faisait fuir tout le monde. Depuis, il a compris l’importance de créer du lien, d’échanger de l’information et le reste suit. Il a rencontré des personnes décisionnaires dans de grands groupes. Ensuite, s’il signe ou pas, ce n’est plus une question de réseau, mais d’offre commerciale. Le réseau sert à échanger de l’information. On n’y va pas pour trouver un travail ni des clients, mais pour savoir qui embauche, qui est intéressé par vos produits. 

Une autre erreur : pour moi, avoir un réseau, c’était connaître un maximum de personnes. Au contraire, c’est en connaître peu, mais bien, et dans différents domaines. Les premiers réseaux, ce sont la famille et les amis. Puis le cercle du travail, comme les collègues dans une entreprise et les membres de clubs sportifs, les parents d’élèves…

Je participe à deux réseaux féminins dont j’apprécie le dynamisme et leur site Internet conçu pour mettre les membres en relation. Les « Cyber-Elles » pour les femmes travaillant dans le multimédia, cotisation 30 euros par an et « EPWN – European Professionnal Women’s Network », un réseau bilingue pour les femmes professionnelles, cotisation 100 euros par an. Je suis également présente sur des réseaux sur Internet comme Linkedin.com et Viaduc.com en France. Des entreprises m’ont contactée après avoir demandé à nos connaissances communes des références sur mon travail. Une nouvelle façon de réseauter s’invente !

Apprendre à faire une demande claire, concrète, précise. Prendre le temps de répondre à celles des autres. Participer à un ou deux réseaux et se retrouver à des réunions, cocktails et conférences, permet de s’aérer, de briser la solitude, de donner et recevoir des informations utiles. Et si, en plus, cela vous aide à répondre à vos questions et à trouver de nouveaux clients, fantastique !

Le site de Lise Cardinal : www.lisecardinal.com

Réseau des femmes de la technologie www.cyber-elles.com

Réseau féminin bilingue www.europeanpwn.net

Réseau sur Internet, en anglais www.linkedin.com

Réseau sur Internet, l’équivalent français www.viaduc.com

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/344823/4469428

Voici les sites qui parlent de Vivre en réseau pour s’entraider:

Commentaires

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier