« Quelques livres ... | Accueil | David Béraud - Meneur d’hommes, assembleur de savoir-faire… »

Ca fait du bien

Christophekuhner Par Christophe Kuhner - Entrepreneur

Si vous me demandez ce qui est le plus difficile dans la vie du créateur d’entreprise, la réponse qui viendra instantanément ce n’est surement pas la difficulté à trouver des clients, ni celle de boucler les fins de mois, pourtant il y a de quoi dire sur ces sujets ;)

En réalité, le point le plus difficile de ma petite vie de créateur, c’est très certainement la solitude. Etrange quand on sait que j’ai créé avec deux amis. Oui, mais chacun étant à l’autre bout de la France, le travail se fait quand même relativement seul. Mais ce n’est pas la seule solitude. Il y a également une vraie solitude par rapport à son entourage, comme je le disais dans un précédent billet, l’entourage pensant toujours (au moins un peu) que je n’ai pas un vrai travail.

Il y a aussi tous les gens, partant d’un bon sentiment, qui donnent des conseils sur ce qu’il vaudrait mieux faire et nous placent, bizarrement, dans une position de solitude face à ce que l’on devrait être. Cette situation est vraiment contradictoire, car j’ai vraiment besoin de tous ces retours, de tous ces avis, sans lesquels on ne peut progresser.

Tout ça pour dire que quand on est créateur, ça fait un bien fou d’avoir plein de monde pour nous soutenir et de sentir encouragé tout simplement. Donc, si un jour quelqu’un dans votre entourage se lance, donnez-lui autant d’énergie positive que possible. Ca fait du bien.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/344823/4825644

Voici les sites qui parlent de Ca fait du bien:

Commentaires

Je me retrouve tout à fait dans ce discours. La seule différence est que j'ai monté mon entreprise avec deux amis qui habitent la même ville... mais qui sont salariés. Par contre, on se retrouve tous les mardis soir pour faire un point... Et c'est top. ce sont, en fait, mes coach !
En ce qui concerne l'entourage. J'ai le même sentiment. Rares sont ceux qui considère que je travaille réellement, et, en plus à temps plein. Je suis à la maison (domiciliation de ma société), donc je ne travaille pas vraiment; j'ai le temps de faire ce que je veux...La vie cool quoi!!

Well said.
c'est pour ca dans mon dernir poste que je parlais de l'impact d'avoir des locaux.
Comme si tout pouvait se résumer à ce levée le matin et aller qq part pour revenir le soir !
Entrepreneur = no break ... les proches ne comprennent pas toujours et les amis sont fatigués par vos envies qui tournent à l'obsession.

J'ai bien sûr de quoi dire sur le sujet, moi qui bosse seul sur mon site dans mon bureau depuis 2 ans.

Il y a des moments où l'on a le "vague à l'âme" ou "poil dans la main". On ne sait pas par quoi commencer et on voit toute la tâche qui nous attend.

Il y a d'autres moments où l'on part dans de mauvaises voies et on doit ensuite détruire le travail effectué.

Je pense par exemple à ma "Splash screen" que j'ai enlevé. J'y avais passé tellement de temps (première page construite du site) et avais tellement investis. Triste !

C'est aussi cela le problème.

Lors des rares occasions où l'on peut partager son travail, on a souvent l'impression qu'il n'est pas vraiment reconnu et on voit que les gens ont la critique et le conseil facile ("les conseilleurs ne sont pas les payeurs"). Peu de personnes vous conseillent en disant "C'est très cool mais il y a ça qui gache un peu le beau tableau..." et c'est très vexant. Du coup, on a tendance à se renfermer dans sa coquille et ne plus demander.

L'autre problème soulevé par Christophe (que je connais bien maintenant ;) ) est effectivement le manque de reconnaissance de votre entourage. L'entrepreneur-auteur du livre "bienvenue les fêlés" commencait sa conférence par "Surtout, n'écoutez pas votre mère !".
L'entourage pense que c'est une fantaisie de votre part et que vous finirez bien par vous fatiguer ou vous lasser.

Pour ma part, j'ai plusieurs "modèles" qui me permettent de tenir globalement le coup. Ce sont justement les scientifiques comme Einstein, Tesla, Faraday, Foucault etc. qui passaient un temps dingue à bosser seul, parfois souvent au détriment de leur vie de famille (Tesla ne s'est jamais marié et, diraient les freudiens, sublimait sa pulsion sexuelle en pulsion créatrice). On ne peut pas tout avoir et on a qu'une vie.

Très peu de gens sont capables de bosser seuls dans leur coin (cherchez autour de vous !) : on dira qu'ils sont fêlés mais moi je crois qu'il n'y a que comme cela qu'on peut exprimer son potentiel.

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier