« Buzz et communauté | Accueil | Stéphane Etienne - "Consultant Sénior" en Stratégie/ Marketing »

Tes ventes explosent ? Ton BFR aussi !

Par Augustin Martinez - Fondateur de Tschitoushop.com

Besoin en fonds de roulement: tout bon créateur d'entreprise a déjà entendu cette expression, ne serait-ce que de la bouche de son banquier. De quoi s'agit-il ? kesako ce BFR ?

Le cycle économique de votre boite (achats de T-shirts, casquettes, stockage, production, sous-traitance, ventes) génère forcement des besoins et des ressources de financement à court terme. Le besoin de fonds de roulement (BFR) est donc la différence entre le besoin de trésorerie qu'engendre le financement des stocks ainsi que les conditionnes acordés à vos clients, et la ressource de trésorerie que procurent les credits obtenus des vos fournisseurs.

A retenir :

1) Le niveau de votre stock
2) Votre poste clients
3) Votre poste fournisseurs

Ce sont les trois paramètres principales sur lesquels agir pour réduire BFR à son minimum incompressible.

Le truc qui fais vraiment chie... avec ce BFR est que plus vous vendez plus votre BFR augmente. Si vous avez prevu de vendre beaucup prochainement vous devriez pas vous en rejouir. Commencez par vous inquieter de la façon dont cette explosion des ventes va se répercuter sur votre BFR. Car avant de gagner plus de cash avec vos clients, vous allez dépenser beaucup plus d'argent: en achats de T-shirts, sérigraphie, consomables, etc.

Le risque pour votre petite entreprise qui grossit vite sans avoir anticipé l'augmentation de votre BFR, c'est tout simplement.. de vous retrouver avec un gros trou de trésorerie et de devoir fermer boutique. Eh.. oui mes copains, de la maîtrise de votre BFR va donc dépendre le maintien de l'équilibre financier de votre petite boite.

La supply chain de Tschitou

Donc pour vous aider Tschitou vous livre des idées, l'une d'elles dit: Jamais vendre depuis un magasin, votre client doit passer par le biais du téléphone ou d'internet.

Les stocks : Votre succès doit reposer sur la gestion des stocks en flux tendus. Faites produire vos T-shirts à la démmande et minimisez vos stocks.

Les founisseurs: Sélectionnéez le trés étroitement. Il doit vous livrer selon les conditions imposées par vous. Exemple : il doit être capable de livrer vos T-shirts chez le sérigraphe en moins de 5 jours.

Les clients : C'est grace à une politique client efficace, à dire : vendre des produits de qualité (sur mésure), livrer en temps et en heure et communiquer efficacement avec eux, que vous deviendrez le numero 1.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/344823/5578082

Voici les sites qui parlent de Tes ventes explosent ? Ton BFR aussi !:

Commentaires

C'est oujours agréable d'apprendre de mots (sigles) nouveau, merci....Merci aussi pour le ton décalé «Le truc qui fais vraiment chie... avec ce BFR est que plus vous vendez plus votre BFR augmente. Si vous avez prevu de vendre beaucup prochainement vous devriez pas vous en rejouir.» ça aussi ça fait du bien :-D un peu d'humour dans ce monde de brute.

C'est ce qui explique en effet qu'une boîte peut être rentable et néanmoins tomber en faillite (par manque de cash). Imaginons par exemple telle entreprise qui ne demande à ses clients de payer le premier euro que dans 5 ans : le poste "créances clients" va exploser car la demande sera sans doute forte mais où l'entreprise va-t-elle trouver le cash pour fonctionner ?
Le ratio financier à contrôler en cette matière, c'est "variation du BFR/variation du Chiffre d'Affaires" : l'idéal est de réduire ce rapport au fil du temps.

Merci !
Suis ravi que ma petite contribution vous plaisse. J'ai essaye de garder un ton d'jeuns, pour faciliter la lecture aux non HEC.

En effet le BFR n'est jamais trop pris aux serieux quand on se lance dans sa premiere affaire. On veut vendre à tout prix ! Et on neglige le plus simple ....

Vincent >> tu dis "Le ratio financier à contrôler en cette matière, c'est "variation du BFR/variation du Chiffre d'Affaires" : l'idéal est de réduire ce rapport au fil du temps"

Okey c'est vrai mais il faut penser aux "cash conversion cycle". On dois exceller la dedans: vendre un produit qui n'existe pas encore dans ton stock, eincaisser le montant complet avant production, produire ou sous-traiter, et livrer en un temps record chez le client.

Dell (informatique) utilise cette methode depuis le départ, ils sont le numero 1 mondiale.

On peut aussi utiliser des formules à gogo, mais le sucess méne selon moi par une constante "simplification" des taches et procedures ....

Tschitou : On peut en effet entrer dans les ramifications de la métrique financière ;-)

Mais attention à ne pas se laisse aveugler par la finance. Dell connaît aujourd'hui des problèmes car les consommateurs apprécient de trouver des ordinateurs portables en magasins, plutôt que via un système de vente directe. Donc, le "zéro stock" a aussi ses limites commerciales ...

Bonsoir,
Ni HEC ni SUP de CO, je gère mon entreprise en « bon père de famille ». Mon principe de base pour vaincre les effets pervers du BFR, c’est d’avoir l’équivalent de 1 mois de chiffre d’affaire en banque (cash). Je suis à mon compte depuis 22 ans (artisan puis commerçant et maintenant dirigeant d'un site Internet Marchand) et ce satané BFR est toujours un sujet de préoccupation et de perte d'argent. Depuis que je travaille uniquement avec un site Internet Marchand (www.telecommande.info) les choses sont quand même beaucoup plus simples. En effet je paye la plupart de mes fournisseurs à 30 ou 60 jours, alors que les clients sur Internet paie cash. Par contre pour avoir un service irréprochable (95 % des commandes sont livrées en 48H00) je suis obligé d’avoir 2 mois de stock d’avance. J’ai donc 3 mois de CA en immobilisation : 2 mois de stock et 1 mois en trésorerie. Et pourtant si je « subit » une augmentation de +10 % de mon CA d’un mois sur l’autre, j’ai des achats supplémentaires (on vend toujours les produits que l’on n’a pas en stock !) + une augmentation de la TVA à reverser (généré par l’augmentation du CA) + des agios bancaire suite au découvert généré… Satané BFR. Moi je vous conseillerais surtout d’entretenir de bonne relation avec votre banquier et vos fournisseurs, car quoi que vous fassiez "le BFR est toujours devant toi !!"

Sacrée Luc >> Voila ceux que j'appele un réaliste qui entretiene encore le franc-parler. Luc j'ai rélu 3 fois ton post, et ce BFR à d'un coup pris une sacre raclette grâce à toi !

Vincent>> à toi je te dis que oui. Les gens aiment aller voir et toucher ce Portable en magasin. Pourquoi ? 90% de ce gens la achettent à crédit ou en 10x sans frais. Dell ne le fais pas !

J'ai observe les gens pendant les Soldes dans les "grandes sourfaces" et Big magasins. Le credit fourmille. On leur vends le Portable le plus cher avec une assurance 4 ans (innutile) à aun prix ABRACADABRANTESQUE ???

Donc sais pas, penses tu qu'il apprecient vraiment ou tout simplement, c'est notre conjunture actuelle qui les oblige à aller dans un Magasin ??

Tschitou : Historiquement Dell a surtout été le fournisseur des entreprises désirant des ordinateurs de bureau ; le groupe n'a sûrement pas perçu à temps la montée en puissance des ordinateurs portables dont les consommateurs privés se sont avérés friands : et, eux, préfèrent en effet toucher avant d'acheter, en tous cas pour ce genre de produits high tech

Vincent c'est vrai, oui, suis mal place pour en parler mon premier portable etait un Mac de chez Apple à crédit !

J'ai cité Dell, leur "Go direct" ma toujours fait rêver. Ils te vendent exactement ceux que tu veux (et qui n'existe pas encore) il te le font payer completement en avance avec des frais de ports astronomiques et il te livrent en 10 jours chrono.

Mais bon: J'aime aussi la méthode de calcul du camion de pizza ! Tu t'en rapelles ?

Bonsoir à tous,
Si j'ai répondu à ce post, c'est que je trouve très interressant et intelligent de parler d'un vrai problème d'entreprise. Pour répondre à vincent, paul et tous les autres contributeurs, je trouve dommage que leur références soit toujours des sociétés, tels Dell qui nous aucun interêt pour 98 % des gens qui ont "envie d'entreprendre". En effet même Bill, même Dell, même Google ou tout début, n'avais que leurs courage pour démarrer. Avoir des modèles c'est bien, essayer d'expliquer aussi la réalité, c'est je pense l'intérêt de enviedentreprendre. font des Blo

2°Bonsoir à tous,
Si j'ai répondu à ce post, c'est que je trouve intéressant de parler d'un VRAI problème d'entreprise. Pour répondre à Vincent, Paul et tous les autres contributeurs, je trouve dommage que leurs références soit toujours des sociétés, « installées » tels Dell qui nous aucun intérêt pour 98 % des gens qui ont "envie d'entreprendre". En effet même Bill, même Dell, même Google ou tout début, n'avais que leurs 2 mains pour démarrer leurs entreprises. Avoir des modèles de réussite c'est bien, et si ça aide à trouver la bonne idée c’est aujourd’hui essentielle. Toutefois je pense que l’intérêt de ce blog c’est d'expliquer la réalité de l’entreprise, et par exemple de mettre en garde les candidats à l’entreprise contre leur futur « Besoin en Fond de Roulement ».
Je n’oublie pas aussi que Dell est en partie responsable de la disparition de la boutique micro qui était au coin de votre rue et donc de la disparition de centaines d’emplois en France. Je n’oublie d’autant moins Dell, car il ne se passe pas un jour sans que soit, dans ma boîte aux lettres, mon fax, ou ma boîte e-mail j’ai une pub Dell. Ne me parler plus de Dell. Bonsoir…

Luc : Difficile d'être en désaccord avec toi sur le fond, Luc.

Néanmoins, Dell était là comme une illustration d'une gestion d'autant plus spécifique du BFR qu'elle est à la base du succès de l'entreprise. Le tout est de savoir si c'est un exemple à suivre "aveuglément" ou pas. La question qui se pose aujourd'hui à toute entreprise, grande ou petite, est de satisfaire ses clients au mieux avec un niveau satisfaisant de rentabilité et de confort de trésorerie. Dans ce contexte, optimiser le BFR sans autre considération pour la stratégie marketing peut être dangereux dans certains cas. Ce qui ne veut pas dire qu'une gestion intelligente du BFR n'est pas requise. Quant à la disparition des boutiques micro du coin de la rue, j'aurais un autre avis : je crois que Dell a fait davantage pour démocratiser les prix de l'informatique que ces boutiques et ce faisant, pour créer indirectement de l'emploi en France ... Mais c'est un autre débat ;-)

Je suis lycéen et j'essaie de comprendre l'utilité du BFR EN STOCK pour en faire une étude au bac
et quelques documents ne seraient pas de refus
merci

lycéenne faisant une étude sur le lien entre la réduction des stocks et le bfr; complétement perdue au milieu de tout çà...

un petit coup de main serait-il envisageable svp?

cher amelie douarin j'ai actuellement des documents interessant a te passer donc je te passe mon msn messenger pour que je te les envoi.

je m'appel mehdi mon mail
est [email protected]

donc accpte moi sur ton msn je pourrais t'aider sur les matière de gestion et communication ainsi qu'en fiscalié.
bonne journée et a bientôt.

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier