« Le Failure Marketing | Accueil | Des clips vidéo accessibles aux jeunes »

Les risques de l’entrepreneuriat selon Robert Papin

Weill_valrie Par Valérie Weill (chroniqueur exclusif) – Consultante et accompagnatrice en création/développement d’entreprise

J'ai envie de partager avec vous l'agréable euphorie ressentie à la fin de la conférence de M.Papin, qui s’est tenue le Mercredi 11 octobre au Salon des micro-entreprises. M. Papin est un très grand homme de la création d'entreprise. Il a l'art de savoir expliquer des choses un peu compliquées de façon simple (exemple : le fameux BFR...) et d'utiliser l'humour et les anecdoctes de manière vraiment sympathique. Il a également l'art de vous donner envie et la permission d'oser. Bref, j'étais sous le charme…

Il parlait des risques liés à l'entrepreneuriat au regard du cycle de vie de toute création d'entreprise. Il identifie ainsi 4 grandes périodes clés :

- l'enthousiasme des débuts et la conquête de l'Ouest (voire pour les plus aventuriers d'entre nous la traversée de l'Atlantique à la nage...),

- l'euphorie de la croissance,                                                      

- l'autosatisfaction ronronnante dûe au confort,

- l'engourdissement et le risque de déclin, si rien n'est entrepris pour diversifier les activités et repenser la stratégie.                     

Pour chaque période, il proposait des conseils éclairés et des principes de vigilance que je propose de vous résumer très brièvement ici.

A l'assaut du Far West !

Dans l'enthousiasme des débuts, protégez votre couple !!!

Faites attention à votre vie familiale et rassurez votre conjoint(e).

Pris(e) au jeu de la création d'entreprise et par une cadence de travail très forte, vous risquez de délaisser un peu votre foyer et de faire peur à votre conjoint en ne communiquant pas ou peu sur les aspects positifs de votre entreprise. En clair, ne ramener que ses soucis de création à la maison, c'est la droite ligne pour obtenir très vite le ras-le-bol de votre moitié.

Or sans son soutien moral, vous aurez du mal à garder le cap. On crée à deux, pas tout seul dans son coin. Alors si possible, parlez de vos rêves d'avenir, des perspectives positives à venir et non de vos énièmes déboires administratifs...

La croissance euphorique

Vous avez passé le cap fatidique des 3 ans et vous êtes toujours vivant(e), votre affaire commence à bien croître, bien se développer, votre chiffre d'affaires grimpe, hélas votre Besoin en Fond de Roulement aussi...

Soyez alors vigilant à ce fameux BFR, car vous risquez d'avoir des difficultés à le financer et surtout à trouver une banque qui vous suive sur cet aspect, puisqu'elles préféreront toujours financer du "dur", c'est-à-dire des immobilisations...

Il faut donc prévoir la montée en puissance de l'entreprise et surveiller le crédit-client, afin que celui-ci ne devienne pas galopant. Gardez l'oeil rivé sur votre trésorerie et prenez les mesures adéquates dès qu'elle risque de passer en négatif.

Le deuxième gros risque à ce stade du cycle de la création, c'est votre capacité à savoir bien vous entourer et à savoir surtout déléguer. La tentation est grande de vouloir et se développer et vouloir continuer à tout contrôler... Or, ce n'est pas possible, d'où une structure en rateau, qui ne vous aidera pas forcément en matière de management. Sortez de votre "toute-puissance" et déléguez, embauchez des intrapreneurs !

L'autosatisfaction ou les joies du golf…

Vous avez maintenant un revenu confortable, une structure organisée en soleil tout autour de vous... Attention danger !

Qui pourra dans votre entreprise vraiment vous succéder ultérieurement, qui pourra impulser un nouveau souffle dans votre entreprise, qui pourra avoir avec vous une vision stratégique pour la pérennité de l'entreprise ? Si vous n'avez pas suffisamment délégué du pouvoir, encouragé les initiatives, vous risquez d'avoir finalement beaucoup de distance entre vous et votre équipe...

Et puis, vous pouvez aussi être en décalage avec vos motivations profondes, personnelles, si vous ne les avez pas clairement formulées au départ même de l'entreprise. Ce qui peut aboutir à la classique crise du mitan de vie : je suis arrivé en haut de l'échelle, mais je me rends compte que je ne l'ai pas adossé au bon mur.

L'engourdissement et le risque de déclin

A cette période, paraît-il, ce sont les insomnies qui prédominent. Que vais-je faire de cette entreprise que j'ai créée, qui voit ses marges s'éroder, la concurrence grignoter du terrain, le banquier tiquer du nez et sonner l'heure de la retraite... Il est primordial d'anticiper cette étape et de voir si l'on souhaite transmettre ou non l'entreprise, dans le cercle familial ou non, ou bien s'appuyer sur son équipe pour redynamiser les activités en les diversifiant. Bref, il est l'heure du bilan, mais aussi d'un nouveau départ, qui ne signifie pas forcément une nouvelle création, mais plutôt une redéfinition de la stratégie de l'entreprise.

Pour finir, quelques conseils clés d'un grand sage

En guise de conclusion sur ce sujet, voici les conseils de M. Papin pour bien vivre sa création d'entreprise :

- financer correctement le lancement et le développement de votre entreprise,

- ayez des indicateurs de pilotage pour surveiller votre BFR,

- sachez bien vous entourer et déléguer,

- restez ouvert(e) sur votre environnement,

- préparez très tôt votre succession,

- et enfin, profitez de la vie !

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/344823/6443968

Voici les sites qui parlent de Les risques de l’entrepreneuriat selon Robert Papin:

» Les risques de lentrepreneuriat selon Robert Papin de marketingrama.info
J'ai envie de partager avec vous l'agrable euphorie ressentie la fin de la confrence de M.Papin, qui sest tenue le Mercredi 11 octobre au Salon des micro-entreprises. M. Papin est un trs grand homme de la cration d'entreprise. Il a l'art de savoir expliqu... [Lire la suite]

Commentaires

Je l'avais rencontré l'année dernière lors des conférences sur la création d'entreprise au Palais des congrés. Cet homme a vraiment le don de mettre ses auditeurs à ses pieds, il est vraiment charismatique je trouve, sorte de pygmalion de l'entreprenariat !

je suis un jeune technicien en telecoms et comme ca j'ai eu l'idée d'entreprendre mais le probleme est ke je ne sais comment faire alors je recherche des personnes qui peuvent m'aider.

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier