« La petite histoire de Bagatelles - 7 | Accueil | Qui sont les nouveaux entrepreneurs ? »

Métiers de demain, pistes d’entreprises

Januel_sophie_4 Par Sophie Januel (chroniqueur exclusif) - Facilitateur en "Gestion et organisation Back-office PME" pour entreprises agiles !

Régulièrement des élèves, des porteurs de projet m'interrogent sur les pistes à dénicher ou exploiter, les fameuses N.I.B ; les métiers qui vont se transformer.

Moult ouvrages sont parus sur le thème.

Mon propos, ici sera de remettre en lumière des pistes certes pas "glamour" ou "hype" mais bel et bien d'opportunités. tant en Environnement et écologie, NTIC, Ecoles et Formation.

1° Environnement et Ecologie

A l'heure des prises de positions et d'enjeux électoraux, les énergies renouvelables sont de nouveau sous le feu des projecteurs grâce au sommet quinquennal d'observations et d'études sur l'évolution du Climat.

En Europe, l'UE s'est engagée à 20% de la production d'energie issue d'énergies renouvelables pour 2020. Mais d'ores et déjà les paliers intermédiaires ne seraient pas atteints.

Une vague de froid en France à démontrer la dépendance à un fournisseur et le déploiement très limité des solutions alternatives. Or, combien d'habitations isolées pourraient être équipées en mode "autonome" à l'instar d'habitations en Bretagne ou en Corse. Coupler :  des facteurs de meilleures isolations, une production via le solaire ET l'éolien. Le réseau classique subsiste...mais quand l'un est défaillant un autre peut prendre le relais ou à tout le moins dépanner.

Si le créneau de la fabrication des produits en rebute plus d'uns, je suggérais d'envisager le déploiement commercial : filiales, franchise. Mais aussi méthodologies, normes et certifications.

Produire en générant moins de déchets, recycler les déchets :

Trier et recycler mais surtout savoir acheter des matériaux à faible empreinte écologie, valoriser les rebuts ou déchets.

Un agro-alimentaire de qualité

Au delà de la bataille bio/pas bio, OGM/sansOGM, une niche est la production et la distribution de produits à valeur nutritionnelle avérée (no « junk food ») non enrichie. De quoi reverdir les campagnes et développer les coopératives notamment.

2° Formation

Les compétences linguistiques deviennent de vrais atouts à savoir utiliser, mondialisation oblige :  parler couramment une ou deux langues ne suffit plus. Le besoin en traduction reste important, pas seulement dans les ONG ou les grandes compagnies. Centres d'appel, gestion de la Relation Clients, réseaux sociaux, les écoles et la formation professionnelle. Avis aux traducteurs techniques, de conversation...et aux éditeurs d'outils dédiés.

La formation développera des nouveaux supports d'accompagnement inspirés des jeux vidéos et des training centers. Du centre de formation réel à Second Life en virtuel, bien des métiers vont s'adapter à l'animation et la formation en ligne : intermittents, formateurs, animateurs, modérateurs, production de contenus en court et très courts métrages. Mais aussi des" Monopoly" et autres jeux très évolués en outils pédagogiques. Quant travailler devient un jeu !

3° Communication

« Faire savoir, faire adopter » deux créneaux indispensables tant sur les usages que le « Marchand ». Les connecteurs, les veilleurs et journalistes talentueux (amateurs ou professionnels) ont de beaux jours devant eux. La profusion des médias et de la production de contenus, la perte de visibilité engendrée, nécessite des repères et lectures pour mettre en perspective et sortir des vagues d’effervescence.

Mais aussi la gestion de l’identité numérique, le réputation management et donc la sécurité afférente et bien sûr tout Sherlock Holmes l’accompagnant.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/344823/7792705

Voici les sites qui parlent de Métiers de demain, pistes d’entreprises:

Commentaires

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier