« Management : Quand la peur rôde prête à frapper | Accueil | Interview d'Olivier Mouillet - Président de Provence Business Angels »

Créateurs d’entreprise : la loi de Murphy est votre 1° défi…

Watine_jeanluc Par Jean-Luc Watine (chroniqueur exclusif) - Spécialiste dans l'optimisation du statut du dirigeant

La loi de Murphy est une loi empirique, ses conséquences peuvent avoir des effets néfastes sur vos projets d’entrepreneurs et votre business plan en particulier.

Vous devrez lutter d’arrache-pied contre celle-ci et tel un pilote d’avion passer le mur du son et éviter les nombreuses turbulences.

Le sens commun la reconnaît implicitement : la tartine tombe toujours sur le côté du beurre sans que l’on sache bien pourquoi !..

C’est Edward MURPHY (peu connu, car lui-même victime de sa propre loi…), qui est à l’origine de cette constatation qui s’énonce ainsi :

« s’il y a plusieurs façons de faire quelque chose et que l’une d’elles peut aboutir à une catastrophe, alors quelqu’un la choisira ».

L’une de ses expériences, en tant qu’ingénieur de projet à l’US Air Force, utilisait un ensemble de 16 accéléromètres accrochés en divers endroits du corps du sujet. Il y avait seulement 2 façons d’accrocher chaque capteur à sa monture et quelqu’un installa les 16 capteurs à l’envers. D’où l’énoncé de sa loi.

Cette loi anodine en apparence est solidement ancrée dans l’inconscient de nos contemporains. Ce biais négatif de la connaissance a posteriori est très courant : « j’étais sûr que cela ne marcherait pas », « on s’y attendait » comme d’ailleurs toutes les blagues que l’on peut entendre ici ou là : "  un consultant, c’est quelqu’un qui nous demande de l’argent pour dire ce que nous savons déjà " ou "  qui vous réclame votre montre pour vous dire l’heure » encore : » ce n’est pas la peine d’utiliser un ergonome pour qu’il dise que la table doit être de un mètre " …

Un conseil impérieux : fuyez le pessimisme naturel lié à cette funeste loi de Murphy et restez très vigilant : le désagrément d’un échec peut  s’amplifier et se doublonner : en effet, en plus de la gestion psychologique de votre échec ponctuel, il vous faudra également gérer le fait de passer pour un imbécile ! car…on vous l’avait bien dit, ça ne peut pas marcher !...

En conclusion, un homme (ou une femme) averti en vaut deux : sachez que cette loi existe, tenez-en compte dans votre business plan puis foncez et n’écoutez que votre profonde conviction personnelle.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/344823/21421021

Voici les sites qui parlent de Créateurs d’entreprise : la loi de Murphy est votre 1° défi…:

Commentaires

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier