« Internet : Renaissance ou Révolution Copernicienne ? | Accueil | Le Meilleur de la Presse "Eco" en partenariat avec LeKiosk.com »

Commentaires

Stéphane Le Chat

Désolé, encore du blabla que ce que vous écrivez là. Pas tant sur l'effet girouette. Mais sur votre postulat de base.
Ainsi donc, 90 % des 27 millions de salariés français qui parlent de se lancer ne le feraient pas.
Cela signifie donc que 100 % des salariés (plus de 100 % même puisque la France ne comptait qu'un peu moins de 24 millions de salariés à fin 2010) parlent de créer leur entreprise. Vous-y croyez vous ? Moi pas.
Mais peut être avez-vous voulu "dire" que 90 % des salariés qui en parlaient ne passaient pas à l'acte. Soit. Mais dans ce cas, je serais curieux de connaitre vos sources. D'où sortez-vous ce chiffre de 90 % ?

Olivier

Je suis d'accord sur le fond de l'article : le pourcentage précis on s'en moque un peu, c'est plutôt pour indiquer que la majorité des gens qui veulent monter leur affaire ne le font pas.

En même temps, est-ce une mauvaise chose qu'ils ne se lancent jamais ? Certainement pas ! Si ces gens ne sont pas capable de se décider, de s'organiser,... quoiqu'ils fassent, ils se planteront.

Stéphane Le Chat

Olivier
J'abonde dans votre sens. Tout le monde n'est pas "fait" pour créer son entreprise, ce que voudrait nous faire croire Steve Harone.
Et si le % exact n'a effectivement pas beaucoup d'importance, ce n'est pas tout à fait la même chose dans ce cas précis.
Tel qu'il l'a écrit, Steve Harone laisse supposer que la création d'entreprise attire 100 % des salariés. Ce qui est bien entendu faut, et l'erreur" ne se mesure pas en quelques %.
D'autre part, quand on se prétend expert en création d'entreprise, (Steve Harone vend un "guide" sur ce sujet), on se doit d'être précis, être capable de citer ses sources si l'on tient à rester crédible.
Faites une recherche sur le terme "webmarketeux" (écrivez le bien comme cela) et vous comprendrez de que je "parle".

Steve Harone

Une erreur s'est en effet glissé.
Vous aurez compris, il s'agit de 90% des salariés qui parlent de créer leur entreprise.

Pour les chiffres selon les sources (Insee, CCI etc...) on parle de 23-24 millions de salariés actifs, et 3 à 4 millions d'inactifs (selon qu'ils sont inscrits ou non).
On est bien à 26-28 millions de personnes tournés vers le salariat.

Enfin, je n'ai jamais poussé tous les salariés à se lancer comme l'a bien compris Olivier. Cela ne semble pas être votre cas. On vend bien des crèmes qui promettent une nouvelle jeunesse, et qui ne font rien de cela...

Puisque vous commentez tous mes articles sur ce site, pourquoi ne pas proposer ici vos contributions à vous sur la création d'entreprise ?

Pas si spécialiste que cela ?

 doudoune burberry femme


Bár volna előnyös, ha bement egy kicsit részletesebben, még mindig megvan a lényeg, hogy mit akarsz mondani. Egyetértek vele. Lehet, hogy nem lesz népszerű ötlet, de van értelme. Biztosan jön vissza többé e. Great work.Good munka, csodálatos blog ... igazán élvezni, és hozzáadta az én szociális könyvjelzőket. Csak így tovább a jó munkát

dlm

Bonjour,
Article très intéressant et qui relate une réalité et qui révèle une grande difficulté dans l'entrepreneuriat. En effet il faut pas créer pour créer, mais pour donner une réalité à un projet. La girouette apparait quand c'est réflechis à l'envers.

Stéphane

Steve,
Vous ajoutez aux salariés en activité ceux qui n'y sont pas. Soit. On s'éloigne de la définition INSEE d'un salarié, mais soit.

Mais ma question ne portait pas sur la source du nombre de salariés, mais sur le %age de salariés qui parlent de créer leur entreprise et qui ne le font pas. Vous avancez le chiffre de 90%. OK. Mais ce chiffre, même s'il n'a pas a être précis au % près, vous le tenez d'où ? C'est cette source là que j'aimerais bien connaître.

Vous affirmez ensuite que vous ne poussez pas tous les salariés à créer leur entreprise. Je m'en réjouis. Sans doute avais-je mal interprété le titre de l'une des pages de votre site Internet : "Quittez Tous le Salariat" (http://www.du-salariat-au-business.com/2011/11/01/484/).

Quant au spécialiste, l'expert, c'est vous, ce n'est pas moi. C'est en tous cas ce que vous prétendez. Pas moi. C'est aussi pourquoi je renouvelle ma demande d'en savoir un peu plus sur votre expérience. Comme vous précisez à votre sujet "Très vite entouré de nombreux entrepreneurs, commerçants, grossistes, importateurs, il participe à plusieurs projets en leur compagnie." . Et bien soyez concret. A combien de projets avez vous "participé" ? Quelle a été votre réelle implication ? Quelles sont ces boîtes ? Combien de sociétés avez-vous créées pour votre compte ?
Accepterez-vous de répondre ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Nos chroniqueurs exclusifs

  • 1er lundi du mois
    Gilles Martin - Président-Fondateur du cabinet de conseil en stratégie et management PMP et co-fondateur de Youmeo un innovation Lab et conseil en innovation
  • 1er mardi du mois
  • 1er mercredi du mois
  • 1er jeudi du mois
  • 1er vendredi du mois
  • 2 iem lundi du mois
  • 2 iem mardi du mois
  • 2 iem mercredi du mois
  • 2 iem jeudi du mois
  • 2 iem vendredi du mois
    Vincent Colot - Analyste financier chez Euroconsumers
  • 3 iem lundi du mois
  • 3 iem mardi du mois
    Christian Ouedraogo - Entrepreneur - Stratégie d’entreprise - entreprise sans fautes
  • 3 iem mercredi du mois
  • 3 iem jeudi du mois
  • 3 iem vendredi du mois
  • 4 iem lundi du mois
  • 4 iem mardi du mois
  • 4 iem mercredi du mois
  • 4 iem jeudi du mois
  • 4 iem vendredi du mois
    Vincent Colot - Analyste financier chez Euroconsumers

Notre compte Twitter

Catégories

Contributeurs exclusifs

Contributeurs