« La mini-check list Marketing du créateur d'entreprise | Accueil | "Petite chronique boursière " : Covid-19 : un impact sur 40 ans ? »

Commentaires

Pierre

Le fait que l'ami qui a inventé son jeu cherche à créer une entreprise est à mon avis une perversion de la mode de la création. Pourquoi ne pense-t-il pas à simplement vendre son idée ? La mode de la création veut que l'on s'occupe de tout et surtout du développement de la société alors qu'il y a tant d'autres choses valorisables. Prenons un exemple un peu étranger, celui de Mr Kalachnikov ;-))
Il y a eu bcp d'inventeurs français qui n'ton jamais créé de sociétés et qui pourtant se sont accomplis ou par leur invention ont créé des emplois et de l'activité si l'on considère que c'est ça l'important. C'est Picsou qui rend financièrement intéressantes les idées de Geo Trouvetou mais Geo est content quand même..
Par ailleurs à propos des statistiques, je me souviens de la venue à hec -entrepreneurs (du temps où cette formation apprenait encore à entreprendre ;-)) de Mr Dutreuil qui nous avait indiqué que dans leur immense majorité ces chiffres de 300000 concernent des commerces et des artisans. Fauit il vraiment vouloir forcer les français à entreprendre alors que manifestement ce n'est pas dans leur tempérament. Doit on forcer un esprit à faire ce qui n'est pas de son goût plutôt que de développer ce qu'il fait bien ?

Nicoolas

Tout a fait d'accord avec la citation de Jobs. La vie est peu de chose a l'echelle de chaque individu, vivons nos reves pour faire grandir cette vie vouee a sa proche fin.

AkoZ

oh combien vraie est l'idée simple que de perdre son temps à ne rien faire de valorisant pour soi au moins...nous entraine dans les pas échevellés de la mort coïncidente.
Et pourtant combien d'individus pensent n'être pas à leur place là où ils travaillent ?...le chiffre est impressionnant...Et pourtant ils ont quant même peur de la mort, non ? qu'est-ce qui les empêchent de ne pas se jeter dans leurs objectifs de vie ?...les contextes de vie sociale, les univers cubiques de comportements "naturels" et sociaux: regarder la TV, aller au ciné, au resto,à la piscine...oui bcp de lieux pour s'épanouir ? non pour discuter encore et encore des contextes... Alors si la mort est motivante, je pense bien plus que changer nos lieux de vie seraient prépondérant à nos épanouissements. Batir ensemble serait le mot ?
bien à vous !
AkoZ°om

Pierre-Olivier

Pierre > Je pense qu'il ne cherche pas à la vendre car il n'est pas forcément motivé que par l'argent.

C'est d'ailleurs le cas de la majorité des entrepreneurs que je connais : Il y a autre chose que l'argent dans la somme de sacrifices et de travail que représente la création d'une entreprise (même unipersonelle).

Dans le cas de mon ami, je pense juste qu'il vivrait ça comme d'autres montent l'Everest (ou le Kili :-))... C'est vraiment l'envie de se réaliser, retenue par la peur de lacher la proie pour l'ombre (peur souvent entretenue par le mythe de la difficulté de créer une entreprise).

Je crois qu'il a tout en lui pour se lancer (y compris la possibilité de prendre 1 ou 2 années pour essayer et retourner à son poste si c'est un échec !)... Il lui manque juste un peu de confiance en ses propres capacités.

Pour répondre à ta question, je ne pense pas qu'il faille forcer les gens à faire ce qu'ils ne veulent pas... et surtout pas à se lancer dans une aventure qui n'a aucune chance d'aboutir. Ceci dit, on a tous besoin, un jour ou l'autre, d'un coup de pouce, ou d'un coup de pied :-)

Concernant les 300K nouvelles entreprises, ce sont effectivement, dans leur grande majorités des artisans et des commerçants.

PS Hors Sujet : J'ai diné hier soir à Paris avec un entrepreneur russe, qui a une WebAgency franco-russe. Il semble que Moscow soit une des Places-To-Be actuelles sur ce marché !

Akoz > Lacher la proie pour l'ombre sans doute ?!? La possession est un signe de vie et d'épanouissement... mais je ne suis pas compétent pour philosopher au-delà :-)

Benoit

Salut,

Si ton ami cherche toujours un partenaire pour son jeu, il peut toujours esayer de s'adresser à Olivier (voir lien ci-dessus)... je ne garanti rien, mais on ne sait jamais

Pierre-Olivier

Pourquoi pas... Je peux lui transmettre le contact (mais je crois qu'il a lu cette note :-)).

Par contre sur ton site, j'ai bien trouvé le post mais pas ses coordonnées ?!? J'ai mal cherché ?

Pierre

"vendre" ne veut pas forcément dire pour l'argent, ça peut être aussi pour voir l'idée se développer (il peut aussi la donner ;-))
EN lisant un autre commentaire, je me suis aperçu qu'on oublie souvent l'intérêt de la fainéantise, de ne rien faire qui est aussi une chose très intéressante.. voir les livres d'ALbert Cossery.. Après tout n'e'st-ce pas une perversion que le travail et une conquete aussi haute qu'un Everest que d'aspirer à ne rien branler du tout, juste glander ?..
A propos de la Russie et surtout de Moscou, il y a en ce moment un peu la m situation qu'en 1998 avant la crise ;-)) de l'argent partout mais les avions vers là bas ne sont pas plus remplis qu'avant (ils sont autant remplis) car nous avons un torticolis à l'ouest ;-) mais tant mieux ça fait moins de concurrence sur place et donc plus de temps pour glander ;-)) Si il y en a parmi vous qui ont des idées de business web à monter là bas, n'hésitez pas à me contacter (j'ai en ce moment un copain qui a le plus gros site d'e-commerce en Russie à se développer dans plein de directions pour rester n°1 et nosu sommes preneurs de tous les modèles du web qu'on pourrait répliquer là bas)

Stéphanie

Je crois effectivement que pouvoir ne rien faire tout le temps, demande beaucoup de travail...

Je prend note des e-opportunités russes et le garde derrière l'oreille :-)

Pierre

Un bon exemple de créateur qui ne développe pas son idée jusqu'au bout: l'écrivain. Est-ce lui qui imprime et distribue ses livres ? Non, bien évidemment; il le laisse faire à des spécialistes. Est-ce pour ça qu'il n'est pas "entrepreneur", créateur ? Pourquoi donc vouloir en tant qu'entrepreneur faire plus de longueur de la chaine ???

Pierre-Olivier

Je ne veux pas faire trop de sémantique, mais un créateur n'est pas forcément un entrepreneur.

Dans l'exemple de l'écrivain, il ne participe qu'à une partie (même si elle est majeure) de la chaine qui mettra un livre à la disposition des lecteurs contre rémunération.

Un entrepreneur garderait le contrôle de l'ensemble de la chaine (en interne ou externalisé, ce n'est pas le sujet).

PS : Désolé pour la réponse tardive, j'étais en vacances...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Nos chroniqueurs exclusifs

  • 1er lundi du mois
    Gilles Martin - Président-Fondateur du cabinet de conseil en stratégie et management PMP et co-fondateur de Youmeo un innovation Lab et conseil en innovation
  • 1er mardi du mois
  • 1er mercredi du mois
  • 1er jeudi du mois
  • 1er vendredi du mois
  • 2 iem lundi du mois
  • 2 iem mardi du mois
  • 2 iem mercredi du mois
  • 2 iem jeudi du mois
  • 2 iem vendredi du mois
    Vincent Colot - Analyste financier chez Euroconsumers
  • 3 iem lundi du mois
  • 3 iem mardi du mois
    Christian Ouedraogo - Entrepreneur - Stratégie d’entreprise - entreprise sans fautes
  • 3 iem mercredi du mois
  • 3 iem jeudi du mois
  • 3 iem vendredi du mois
  • 4 iem lundi du mois
  • 4 iem mardi du mois
  • 4 iem mercredi du mois
  • 4 iem jeudi du mois
  • 4 iem vendredi du mois
    Vincent Colot - Analyste financier chez Euroconsumers

Catégories

Contributeurs exclusifs

Contributeurs