Accepter un test quand on est télésecrétaire

Accepter un test quand on est télésecrétaire

Lieffroy CélinePar Céline Lieffroy (chroniqueur exclusif) - www.lexiris.fr

La plupart des télésecrétaires que je croise, que ce soit
par mail, sur les réseaux sociaux ou sur le forum, refusent les tests qui
leur sont proposés par leurs clients potentiels sous prétexte qu’elles sont des
professionnelles et qu’on ne demanderait pas un test chez son boulanger ou chez
son médecin !

Je souligne d’ores et déjà :

1° Que je me laisserai plus facilement convaincre par un
nouveau produit vendu par mon boulanger, et dont je n’ai d’ailleurs pas
vraiment besoin, si j’ai l’occasion de le trouver drôlement bon en le goutant…

2° Que j’hésite à choisir mon médecin dans l’annuaire, et
préfère de loin que celui-ci me soit recommandé en connaissance de cause par
mon entourage…

Évidemment si, en tant que télésecrétaire, vous avez
l’occasion de vous faire recommander
par des amis et des clients, c’est l’idéal.

Rien n’est plus efficace pour convaincre un prospect de vous faire confiance, puisque Monsieur X
et Madame Y sont déjà satisfaits de vos services…

Mais, si vous
débutez…
et que vous ne bénéficiez pas d’un réseau actif…

Pire, si vous débutez une nouvelle prestation que vous
n’avez pas l’habitude de réaliser, mais qu’il vous faut bien commencer avant
d’en maitriser les tenants et les aboutissants… comment faire ?

Je pense, pour ma part, qu’il peut être tout à fait efficace
de proposer à vos prospects de tester
vos services
sans engagement pour eux.

Un test peut faire pencher la balance en votre faveur.

Comment ?

Un prospect qui a un
besoin, mais manque de confiance
quant au choix de son prestataire se
laissera sans doute tenter.

Vous-même, ne tremblez-vous pas avant de signer un devis de
n’importe quel prestataire quand vous ne le connaissez pas déjà ?

Prenons le plombier, par exemple…

Seriez-vous en confiance avec le premier auto-entrepreneur
qui vous propose ses services pour refaire votre salle de bain ?

Le test, surtout s’il n’est valable que cette semaine et
jusqu’à vendredi soir, peut pousser le prospect à agir… tout de suite !

Que risque-t-il ?

De trouver une télésecrétaire qui lui convienne et qu’il
gardera des années…

Que
risquez-vous ?

De tomber sur quelqu’un de malhonnête qui abuse de vos
services gratuitement ?

Oui, pourquoi pas, encore que je ne sois pas convaincue que
ce soit si répandu, notamment si c’est vous qui proposez ce test par mailing ?

Il pourrait en être autrement si vous offriez des heures de
travail gratuites et que vous vous en vantiez sur la première page de votre
site internet, mais ce n’est pas ce que je vous conseille ;-)

Plus sérieusement, vous risquez surtout d’obtenir un nouveau
client qui, une fois mis en confiance, sera bien content de travailler avec
vous.

Pour être efficace,
la possibilité de test doit :

être
immédiate et limitée dans le temps
 : le but est que le prospect vous
contacte de suite.

être
limitée en volume
 : il ne s’agit pas de travailler une semaine
gratuitement pour lui !

Par exemple, si vous travaillez dans le domaine de la retranscription audio, vous pourriez
proposer de traiter quelques fichiers gratuitement (à vous de limiter le nombre
et la durée de ces fichiers).

Si vous travaillez dans le domaine de la permanence téléphonique, proposez une
permanence gratuite sur une journée ou une demi-journée.

Votre prospect verra ainsi comment ça se passe concrètement.

Il constatera que cette
solution est effectivement très simple et très avantageuse
pour lui.

Il y a toutes les chances qu’il continue ce test sur une
mission longue durée.

Enfin, mieux vaut proposer un test à des prospects dont les besoins sont qualifiés,
c’est-à-dire dont vous connaissez l’existence (par exemple, suite à votre étude de marché) et
qui concernent des missions longue durée.

Laissez un avis

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general