Afrique, un exemple dans l’envie d’entreprendre – Ce que les africains apportent à l’esprit d’entreprise


Par Nicolas Thébault (chroniqueur exclusif) – Expert des réseaux professionnels

L’Afrique, un autre monde, si loin et proche de nous à la fois… L’économie bien que sommaire est pourtant en croissance forte et le travail est visible, Pierre Rabbit dans « paroles de terre » écrit en substance : « ils accompagnent leur difficile survie d’une joyeuse désinvolture … quand nous portons les stigmates de l’insatisfaction dans l’abondance ».  Ici pour survivre, il est vital de composer avec l’autre. Pour se rendre compte, des trésors d’imagination qu’ils déploient dans l’envie d’entreprendre,  rien de tel qu’une visite sur place. Redécouvrons les bonnes pratiques : respect, communication et sens du commerce.

Respect

Nous
avons sans doute pour une grande part, perdu ce sens de l’autre :
hospitalité, respect des anciens.
Le gîte et le couvert sont toujours prêts
pour l’étranger de passage. Cette chaleur, cette solidarité existe bel et
bien en Afrique et ça fait plaisir de retrouver cette sensation de
fraternité
. Un samedi soir, arrivés dans une ville inconnue la veille de
Pâques, nous demandons notre chemin et un lieu pour dormir. Un passant nous
renseigne immédiatement, il nous indique où aller avec un grand sourire « on
va vous loger
». Nous trinquons à nos ancêtres, il est
d’usage de renverser un peu du liquide que l’on vous sert au
sol  pour se souvenir. Après l’eau traditionnelle et l’alcool
de palme dont il faut finir la bouteille pour faire honneur à nos hôtes, nous
devons « demander la route » 3 fois avant de prendre congé.
Quoi que vous fassiez, on vous souhaite le meilleur pour vous mettre à
l’aise, y compris une  « bonne assise ». Nous aurons été
reçus un jour de Pâques par la maire de la ville – 50 000 habitants – chef
administratif,  le roi garant des traditions et  le vieux sage,
mémoire d’un ancien respecté… imaginez un peu la même chose chez nous ?
Le roi me dit « vous avez
l’air âgé » je lui réponds : « vous faites plus jeunes que
votre âge ». Nous comprenons rapidement en riant que nous venons
réciproquement de nous insulter, tant l’âge n’a pas la même
valeur, c’est un atout de sagesse ici quand c’est une malédiction
chez nous
.

Communication

Dans de nombreux pays, à l’Ouest de ce continent, le français est
souvent la langue officielle. Elle y est respectée
, malgré l’existence de nombreux
autres dialectes locaux bien vivantsLe portable est partout,
c’est un signe extérieur de modernité et de richesse indispensable, que
certains possèdent alors qu’ils ont à peine de quoi manger. Il y a 4
opérateurs et les plus nantis ont  4 portables avec 4 numéros différents
– leur fonctionnement étant capricieux les réseaux  peu perméable
entre eux.  Le must dans une réunion d’affaire est d’étaler
vos 4 portables devant vous. L’offre ne tarde pas à suivre, les chinois
proposent maintenant des portables dans lesquels il est possible
d’insérer plusieurs puces. Cette complexité dans les échanges qui
pourtant sont vitaux, fait que pour joindre une personne à coup sûr, vous
pouvez avoir le choix entre ses 4 numéros de portables et les 4 langues les
plus courantes pratiquées ici. Certains mots élégants de notre langue
subsistent
quand ils tombent dans l’oubli chez nous. Un vendeur nous
assure de la qualité de son produit en nous affirmant  « Cet appareil
est fiable, c’est indubitable ». Non seulement le vocabulaire est
riche mais le langage est élaboré, loin de la limpidité du vide
qu’inspirent nos trop entendus « en fait, c’est clair, tu
vois ». Les jeunes me demandent si le langage de la rappeuse Diam’s
correspond vraiment au langage de la rue en France. Oui sans doute, mais pas
toutes les rues, c’est  l’effet de notre fracture sociale qui
n’a pas vraiment court ici, faute de classes moyennes La
politesse est de mise
, on se salut en prenant des nouvelles, quand ici même
entre collègues nous ne prenons plus la peine de nous dire bonjour. Mêmes les
engueulades  sont bon enfant, ca finit toujours par « mon
ami». La tradition orale s’apprécie à l’aisance de ces
jeunes dans l’exercice difficile de la prise de parle en public. Ils
sont convaincants, imagés dans leurs illustrations, expressifs dans leur
gestuelle. Ils font usage d’un très bon français et parlent assez
lentement pour être compris. Chapeau ! 

Marketing et vente

Le
travail est partout, visible
, dans une économie de
subsistance,
il est facile d’identifier le métier de chacun,
surtout quand il est souvent exercé en plein air, au marché ou dans la rue. Des
étalages sont partout, les plus insolites parfois, avec un sens du client
dont  beaucoup de professionnels du marketing peuvent d’inspirer. Le
vendeur de DVD qui nous interpelle en repérant tout de suite notre différence
d’âge et mon goût supposé pour le Jazz – bien vu – alors
qu’il propose Prison Break à mon ami plus jeune. Pas de soucis non plus
pour vous vendre une ceinture sauna dans un pays où il fait 30° en moyenne
toute l’année, ou un pigeon parce que « ce sera  joli chez
toi ».  Le sens du commerce est remarquable, ce que j’aimerais me sentir
ainsi considéré comme client dans notre pays … vous imaginez un
commerçant faire le tour de ses confrères pour vous ramener en un temps record
l’objet de vos rêves, comme par enchantement. Ils ne lâchent jamais
l’affaire. Certains font le tour d’une ville polluée toute la
journée dans les vapeurs d’essence frelatée pour vous vendre de
l’eau ou des glaces. Ils roulent sur leurs lourds triporteurs à glacière,
dont le bruit des trompes se marie au concert de Klaxons. Le marchandage est
vraiment insolite pour nous mais c’est une façon d’aller à la rencontre
de l’autre pour se synchroniser « donne moi un prix qui ne te
dérangerait pas ». Beaucoup de
petits métiers
et des produits qui viennent massivement d’Inde et
de Chine. Ces échanges commerciaux avec les pays émergents participent à la
croissance économique – 6 % de quoi nous faire rêver. Coton ou huile de
palme contre petites motos – elles sont partout avec souvent 4 à 5
passagers sans casques et  se ressemblent sous des marques différentes –
ou Dvd à bas prix 1,5€ les 16 films, qui dit mieux ?  L’économie
est encore entravée par des coupures incessantes d’électricité, il suffit
que ce soit la saison sèche et que les barrages du Nigéria voisins
s’arrêtent de fonctionner … Nous réalisons alors notre change
d’être indépendant sur le plan de l’énergie
avec une permanence
du service. Idem pour l’eau.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general