Antonio Loios et VIC Concept : Tout ce qu’il faut savoir

Le monde du marketing multi-niveaux (MLM) peut parfois être assez déroutant. Les difficultés rencontrées par Antonio Loios avec sa nouvelle marque Valuable Idea Concept (VIC) témoignent du fait que lorsque la politique de communication et l’image de marque d’une société sont véhiculées par une armée d’entrepreneurs enthousiastes et ambitieux, le bouche à oreille peut très vite être à double tranchant et par là même faire ou défaire un business model.

On trouve de nombreuses critiques à propos de l’arnaque en chaine de Ponzi GetEasy dans des publications en ligne. En effet, de nombreuses plaintes ont été déposées en Europe et en Amérique Latine. Ayant eu affaire à GetEasy via son entreprise TachoEasy Iberica, Antonio Loios et même une autre entreprise n’ayant rien à voir avec GetEasy, TachoEasy Middle East, font partie des dommages collatéraux et se retrouvent cible d’une pluie de mauvaises critiques sur les blogs et forums en ligne.

En vérité, la situation est plus complexe à comprendre que la majorité des affirmations que l’on peut trouver sur Internet et il paraît essentiel de clarifier la situation afin de ne pas accuser à tort.

Commençons par faire la différence entre GetEasy Limitada, une entreprise portugaise sous investigation d’une part, et les entreprises de trading, et les participants MLM ayant été victimes d’une arnaque d’autre part.

Que s’est-il vraiment passé?

Antonio Loios est propriétaire de TachoEasy Iberica et actionnaire majoritaire de TachoEasy Middle East. Les deux sociétés sont des sociétés de trading proposant des solutions de géolocalisation et de tachygraphie développées dans l’Union Européenne. En d’autres termes, ces dernières placent des traceurs sur le marché via un modèle de commodat par lequel ils reçoivent des honoraires mensuels en échange de biens et de services.

GetEasy a été créée en tant que société MLM qui les activités de sociétés partenaires via du marketing de réseau. TachoEasy Iberica constituait une couverture parfaite pour rendre la société MLM légitime. Antonio Loios a en effet une base de clients conséquente et la possibilité de commercialiser le produit sur le marché. A vrai dire, l’activité de GetEasy aurait pu être légitime et durable si le management n’avait pas choisi de prendre le mauvais chemin. TachoEasy Iberica avait accepté de fournir des trackers sur la base d’un accord qui permettait aux deux entreprises de profiter de la collaboration.

A l’automne 2014, GetEasy arrête de payer TachoEasy Iberica pour l’équipement commandé, incitant ainsi Antonio Loios à rompre le contrat les unissant. Par la suite, il a été révélé que GetEasy était une chaine de Ponzi où l’argent payé par les participants (qui était supposé être destiné à l’achat de l’équipement) était en réalité utilisé pour payer les participants et ambassadeurs qui vantaient les mérites du marketing multi-niveaux et à quel point ce dernier les avait rendu riche. Antonio Loios s’est alors retrouvé avec une grosse commande impayée et bon nombre d’entrepreneurs MLM n’ont finalement jamais vu un sous de leurs ventes.

Ce n’est qu’en Septembre 2014 que la vraie nature de GetEasy est révélée. TachoEasy Iberica, qui a fourni l’équipement ayant servi à siphonner de telles sommes d’argent ne pouvait qu’ajouter son nom à la liste des victimes de l’escroquerie et des dommages collatéraux.

Suite à cet incident, Loios a alors décidé de créer la marque VIC Concept afin de se rattraper auprès des participants du programme MLM. La marque est détenue par TachoEasy Middle East et permet de s’assurer que les produits commandés soient livrés et que les paiements soient effectués dans les délais spécifiés.

De même que pour TachoEasy Middle East, la société basée aux Emirats Arabes n’a rien à voir avec l’investigation en cours. L’entreprise a été prise par le tourbillon médiatique du simple fait que M. Antonio Loios en est l’actionnaire principal.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general