Auto-entrepreneurs, votre statut se précise : quid du portage salarial ?

Watine_jeanluc
Par Jean-Luc Watine (chroniqueur exclusif) – Spécialiste dans l'optimisation du statut du dirigeant

Le statut de l'auto-entrepreneur se professionnalise avec la création de l’Union des Auto-Entrepreneurs, son but est d’accompagner et aider les nouveaux Auto-Entrepreneurs, promouvoir le dispositif et délivrer de nouveaux services : l’Auto-Entrepreneur n’est plus isolé !…

Les indemnités de chômage de l’Auto-Entrepreneur sont maintenant conservées comme pour le portage salarial : en tant que demandeur d'emploi et auto-entrepreneur, vous pouvez continuer à percevoir une partie de vos allocations de chômage au titre des règles encadrant la reprise d'une activité réduite.

Ceci est possible pendant une période de quinze mois et dans la limite de vos droits restants. Vos revenus tirés de cette nouvelle activité ne doivent pas dépasser 70% de votre salaire brut mensuel pris en compte pour le calcul de vos allocations de chômage.

L’Auto-Entrepreneur bénéficie de l'Accre qui est un allègement de charges partiel et temporaire pour les demandeurs d'emploi et bénéficiaires de minima sociaux qui créent ou reprennent une entreprise.

Votre droit à une couverture sociale est aussi conservé car vous êtes maintenant redevable de cotisations dans le cadre d'un forfait micro-social, obligatoire même si vous cotisez déjà à un régime salarié (ce régime obligatoire est, en règle générale, le RSI). Pour les activités libérales relevant du régime de la Cipav, notez que l'incapacité n'est pas couverte par la Cipav (aucune indemnité pendant trois ans d'arrêt de travail temporaire…).

Un avantage du portage salarial : celui-ci vous fait bénéficier d'une responsabilité civile Pro à titre collectif et parfois de prestations spécifiques comme le recouvrement de vos créances, mais cet avantage est limité car les sociétés de portage ne s'adressent très souvent qu'aux prestations intellectuelles…

A vous de voir si finalement vous ne devez pas prévoir de créer votre Sarl après avoir testé votre activité sous le statut d'auto-entrepreneur (ou du portage salarial qui lui ressemble beaucoup maintenant), le dépassement des 32.000 Euros de prestations de services vous donnant des ailes pour une nouvelle aventure entrepreneuriale, au vrai sens du terme.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general