C’est décidé, je crée ma boite ! Episode 36

Par Bart (contributeur) – Entrepreneur

30 août 2006
– Optimiser la clientèle existante

"Il est bien plus facile et bien moins
cher de développer la relation (et donc le CA) avec les clients
existants que d’essayer d’en conquérir d’autres
".

On me l’a dit et répété en école de commerce !  Je le sais. Mais  n’empêche, j’arrête pas de l’oublier. La preuve, je viens de relancer un client que j’avais un peu laissé de côté depuis quelques mois et paf !  Non, pas de chien.  Mais une commande à 2500 euros.

Bon c’est vrai qu’au départ si j’avais mis ce client "en attente", c’est pour une raison précise. Mon contact m’avait annoncé qu’il devait quitter Londres et son métier pour rentrer chez lui, en Afrique du Sud, pour reprendre le business de son père, assassiné par un gang
un mois plus tôt. Avouez que ça calme ! Il indiquait évidemment le nom
de son remplaçant mais j’ai pas voulu faire le chacal en disant "bon mais alors, le business continue ???". Non, j’ai envoyé un email genre condoléances et puis j’ai laissé filé… et oublié…

Je suis sûr qu’il y en a d’autres
(des clients à relancer), et tous n’ont pas connu de telles tragédies.
Du coup j’ai pris le temps de faire quelquechose que je n’avais jamais
fait : lister l’ensemble des clients de la "Boite à Clics".

Et bien je peux vous dire que la "Boite à Clics" compte à ce jour 32 clients. 18 sont français et 7, dont les 2 plus gros de loin, sont anglais.

Effectivement j’en ai trouvé 2 ou 3 à relancer. J’en ai aussi profité pour faire des recherches au fur et à mesure dans LinkedIn, pour continuer à faire grossir mon réseau, et ça a marché, comme vous pouvez le voir dans le tableau de droite.

Avoir les contacts dans LinkedIn
me permettra aussi de rester en contact plus facilement et de penser à
les relancer de temps en temps. Je viens de trouver à cette application
une fonction autre que ludique 🙂

Bon sur ce je vous laisse, j’ai des clients à dorlotter 😉

6 septembre 2006 – CA d’Août

Le CA du mois d’Août est bon. Même très bon pour un mois d’Août. Comme quoi… Comme quoi… Ben comme quoi tant mieux. C’est toujours ça de pris ! Surtout le mois où tous les internautes européens (mon terrain de jeu) lachent en même temps leurs claviers pour se retrouver sur l’autoroute.

Faut croire que ça a cliqué quand même. Au péage, sur la plage, dans la tente…  le monde ne s’arrête pas de cliquer, n’en déplaise à Madame Maman Bitonio

Et moi, quand ça clique, je me prépare à claquer (du blé) 🙂

9 septembre 2006
– La rémunération du gérant

Je vous l’accorde, le titre de ce post est ronflant, car en fait il ne s’agit pas d’une thèse sur la rémunération moyenne des gérants de PME dans la partie nord des Hauts de Seine. Ni d’un plaidoyer pour la généralisation des Golden Parachutes pour les gérants de SARL de moins de 2 personnes (EURL donc)… Non il s’agit juste du salaire de Bart. Mais dit comme ça, tout de suite ça fait moins sérieux.

Parce qu’avec la fin des Assedic et le début de l’hiver (pour vous !  🙂 ), il a bien fallu se pencher sur le sujet de la rémunération.

Mon objectif en 2005 était d’arriver rapidement à pouvoir me rémunérer 3000 euros par mois.
Soit mon dernier salaire en tant qu’employé. Sauf que là si j’ai bien
compris (je suis même pas encore sûr !!! 🙂 ), ca sera du net. A cela
il faut rajouter dans les 30 à 40 % de charges sociales. Pour faire
simple moi je compte 50%, soit 1500 euros. Et après y a tous les frais de la société et les miens. Pour ça je suis parti sur 1500 euros par mois aussi (là je compte pas trop large par contre).

Donc mon objectif de départ était d’arriver rapidement à générer un revenu minimum de 6000 euros par mois. Minimum !

Rétrospectivement j’y suis arrivé en 2005 (en moyenne). Et encore plus en 2006. Mais je ne me suis rien versé, si vous avez suivi, vous savez pourquoi, sinon reprenez à Janvier 2005 – archives !

Je devais donc commencer ce mois-ci,  en Septembre, mais je me suis rappelé que la solution des dividendes pouvait être plus intéressante puisque je ne les ai pas pris encore sur mon résultat 2005.

Renseignement pris avec mon comptable, c’est effectivement plus intéressant de prendre des dividendes, notamment au niveau de l’impôt sur le revenu.

Je vais donc me verser l’équivalent de 4 mois de salaire en dividendes, pour finir l’année. Et je commencerai les salaires l’année prochaine.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general