Choisissez soigneusement votre associé

Par Henri Kaufman (chroniqueur exclusif) – Président de Hip ip ip ! Société de conseil en Marketing, en Web2.0 et en Formation

Quand on lance une entreprise, le choix d’un associé
est crucial. Le succès de votre projet en dépend. Il est assez rare que les
associations durent aussi longtemps qu’on l’imagine au départ. Dès que les
difficultés surviennent, ou à l’inverse dès que les perspectives de succès (et
donc d’argent) pointent le bout de leur nez, les ennuis commencent. Il faut des
nerfs solides et un affectif maîtrisé pour voguer contre vents et marées dans
les tempêtes …ou le calme plat. Les plus grosses sociétés actuelles telles que
Apple, Microsoft, Facebook et Twitter ont vu la transformation d’une amitié
fraternelle et constructive dans les compétences complémentaires voler assez
rapidement en éclats.

Dans un livre à paraître début Octobre aux Editions
Kawa «La malédiction des start-up », leur auteur Guy Jacquemelle analyse
le pourquoi du comment et donne quelques clés pour éviter le gâchis relationnel
pollué par les combats juridiques. Voilà aussi 10 conseils et conditions
nécessaires mais pas suffisantes, prodigués par un psychologue américain Alon
Gratch ; ils s’appliquent autant aux relations amoureuses qu’aux relations
entre associés professionnels :

1- un certain degré d'idéalisation mutuelle. Mais il
en faut ni trop (risque de tomber dans le Narcissisme), ni trop peu risque d’ennui)

2- une profonde identification entre les deux
partenaires : se sentir concerné par une expérience fondamentale de la vie
de l'autre

3- un équilibre dans les ressemblances et les
différences des deux personnalités (partage d'affinités et de philosophie de
vie)

4- la capacité à parler des choses importantes de la
vie commune mais aussi des petits "riens".

5- pratiquer la tolérance et résoudre les conflits au
fur et à mesure qu’ils apparaissent (il est souvent difficile d'exprimer sa
colère ou sa déception…)

6- énoncer les règles implicites ou explicites de
base, pour éviter les malentendus et les « scènes de ménage » à
répétition

7- la régulation de l'affect et des impulsions, en cas
de faux pas de l'un ou de l'autre

8- une capacité individuelle au renouvellement, et une
complémentarité des compétences sans concurrence d’expertise

9- une croyance personnelle sans faille en la valeur
de l'engagement (cela aide à traverser les difficultés)

10- un peu de magie, un peu de chance, de ce quelque
chose qui change tout…

Et n’oubliez pas de faire appel à un bon avocat pour
rédiger les clauses de l’accord entre associés. Il vaut mieux prévoir avant les
conflits que réagir en défensive après les batailles !

 

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general