Cinq questions à… Nicolas Tranchant – Vivalatina

Cette interview est issue de La revue de presse éco : Une revue de presse hiérarchisée, rapide et concise, vous permettant de gagner du temps et de vous consacrer à l'essentiel.

Tranchant Nicolas VivalatinaAprès des études d'ingénieur, je débute ma carrière au Mexique. J'allie
projet de fin d'études, voyages (Amérique Latine, Autralie, Brésil) et
travail pendant deux ans et demi avant de retourner travailler en
France dans le secteur aéronautique. L'entrepreunariat m'attire et je
monte vivalatina en parallèle de mon travail en 2009. Y consacrant peu
de mon temps libre disponible, le site existe mais ne fonctionne pas.
En 2012, je pars m'installer au Mexique avec ma femme mexicaine et me
dédit à 100% à notre site de vente en ligne de bijoux mexicains. Etre
sur place me permet d'offrir plus de services : vente au particulier,
grossiste ou bien bijoux sur commande et de compenser mon  délai de
livraison plus long que la concurrence par une offre de services rares
et à prix imbattables. Ce site est un laboratoire me permettant de
faire mes armes dans le secteur du web qui va certainement exploser au
Mexique dans les années a venir.

www.vivalatina.fr

Votre meilleur souvenir d'entrepreneur ?

Voir les ventes décoller le surlendemain de la modification de la page
de paiement en ligne du panier de mes clients. Après des mois de
travail permettant d'augmenter la visibilité du site sur le web, mais
avec des ventes sporadiques, cette modification vient valider le
travail accompli. Cela m'a réconforté et aide à garder le cap.

Votre pire souvenir d'entrepreneur ?

Incontestablement, les premiers mois de lancement  du site alors que
j'y travaillais à 100%. Beaucoup de travail, de questions et peu de
résultats. Je ne savais pas où donner de la tête et surtout je n'étais
pas sûr que mes choix étaient les bons.

L'erreur à ne jamais commettre pour un entrepreneur ?

L'étude de marché à ne pas omettre. Connaître le besoin des
consommateurs est une chose, mais l'analyse de la concurrence est
vitale pour estimer le travail à fournir afin d'atteindre ses
objectifs. Personnellement, j'ai sous estimé cette analyse de la
concurrence, et cela impacte forcément la vitesse de développement de
l'entreprise.

Le seul conseil que vous donneriez à une personne voulant entreprendre ?

S'entourer d'autres entrepreneurs, peu importe le secteur. On se sent
souvent seul, et avoir des avis critiques et réfléchis de personnes
expérimentées aide énormément. J'y trouve une source de réflexion et
d'analyse qui me booste au niveau moral et me permet d'aborder certains
de mes problèmes avec un regard différent.

Votre rêve entrepreneurial ?

Timothy Ferris  reste mon modéle. Son livre best seller "la semaine de
4h" fut un électrochoc pour moi. J'ai été d'autant plus sensible que
j'avais déjà expérimenté seul les conseils qu'il donne pour les
voyages. J'ai donc pris ses conseils sur l'entrepreunariat au sérieux.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general