Comment avoir une bonne idée ?

Par Michael (chroniqueur exclusif) – Consultant et animateur du site Esprit-riche.com

J’ai souvent entendu cette phrase « Je voudrais me lancer mais je n’ai pas d’idées ».

La question que je me suis donc naturellement posé, c’est d’où viennent les idées ? Comment produire une idée intéressante et comment savoir qu’elle est bonne ?

Si l’occasion m’est donnée d’expliquer mon point de vue, le sujet est très vaste car le préalable à une bonne idée, c’est un bon état d’esprit et ceci ne se décrète pas.

La plupart des idées s’obtiennent en cherchant et en étant à l’écoute. Simple non ? Le premier conseil et l’un des plus efficaces, c’est de noter vos idées. Prenez un cahier et notez-les toutes, même celles ne semblant pas digne de l’être pour une raison importante : vous ne pouvez pas définir la valeur d’une idée au moment où vous l’écrivez. Utilisez la loi de l’attraction qui dira simplement que plus vous notez d’idées, plus vous en aurez. L’essentiel c’est de tout le temps avoir de quoi noter vos idées sous la main. Certains enregistrent même leur sommeil à la recherche d’une pépite !

Ensuite il est intéressant de définir votre zone de recherche. Ce que j’ai observé, c’est que quand on cherche une idée de business, on a tendance à vouloir s’inventer une nouvelle vie. On pense que l’on va changer totalement de secteur d’activité, que l’on va changer de style de vie et que rien ne sera plus jamais comme avant.

Si le désir d’autre chose est un moteur puissant, il peut parfois vous mettre sur une piste irréaliste.

Lorsqu’il s’agit d’idées de business ce qui est atteignable est intéressant et ce qui est intéressant pour nous c’est très souvent ce que l’on connait déjà : nos compétences. La première partie est donc composée de nos savoirs. Ces compétences assurent que l’on est un minimum conscient de ce à quoi on s’engage.

La seconde composante dans la recherche d’une idée de business, c’est ce que l’on aime. Il ne s’agit pas uniquement de réfléchir en incluant ce que l’on sait mais aussi ce que l’on aime (qui est souvent ce que l’on veut). Ce que l’on aime c’est la passion.

Avec ces 2 composantes (raison et passion), on défini un cadre très propice à la création d’idées de business réalisables.

Ce qui est formidable avec une idée, c’est qu’on ne peut y attribuer une valeur. Je peux vous donner l’idée d’aller faire du sport chaque jour et prolonger votre vie de 20 ans : quel prix y donner ?

Lorsqu’il s’agit d’idées de business, le constat est identique : vous donnez la même idée à 50 personnes et vous aurez 50 résultats différents. C’est pour cela que l’idée est le socle mais ce n’est que le réceptacle de la valeur. Ce qui donne de la valeur à l’idée c’est sa mise en œuvre.

Mon premier ebook s’appelle « Trouver et démarrer un business » et traite grandement de ce thème et j’ai aussi dû fixer un prix pour son contenu. Comment attribuer une valeur à un produit qui apporte des idées ? L’exercice n’est pas facile et il y a ceux qui trouvent que le prix est trop élevé et ceux qui trouvent que le prix pourrait l’être beaucoup plus.

Comment savoir que l’idée est bonne ?

Ici encore, l’exécution compte beaucoup mais il y a quelques éléments qui peuvent vous donner des indications.

Si vous croyez à l’idée et que vous êtes prêt à la défendre c’est un bon indicateur. Si l’idée éveille une passion importante et qu’elle vous pousse à avancer, c’est un bon signe. Un autre bon indice, c’est lorsque vous arrivez à percevoir comment résoudre tous les problèmes que vous allez rencontrer jusqu’à votre destination. Sans avoir la liste complète, ce serait trop facile, vous arrivez à trouver des solutions aux gros problèmes – souvent logistiques – pour mettre en œuvre l’idée. Lorsque le pourquoi est suffisamment fort, le comment s’occupe de lui-même.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general