Comment structurer votre intervention orale pour être impactant

Pascal_haumont_consultant_formateurPar Pascal Haumont (chroniqueur exclusif) - Consultant en communication spécialisé sur la prise de parole en public

Si lorsque vous prenez la parole en public vous avez le sentiment de ne pas être clair, ne pas être concis, de perdre le fil… bref de ne pas avoir trouvé comment être suffisamment prêt pour être compris, voici quelques techniques et outils pour structurer votre message, être efficace et impactant et dire exactement ce que vous avez envie de dire :

Trouvez votre message principal

Prendre la parole en public, c’est faire passer votre auditoire d’un point A à un point B. Le point A, c’est ce qu’ils savent ou ce qu’ils pensent de votre sujet avant que vous preniez la parole, le point B c’est ce que vous voulez qu’ils en sachent ou qu’ils en pensent après.

Votre message principal, c’est votre point B.

Si par exemple, je suis un entrepreneur avec une idée révolutionnaire pour concurrencer Facebook et que je souhaite lever des fonds auprès d’investisseurs, voici comment je procéderai :

Point A : Facebook est indétrônable et tous les efforts pour y arriver sont vains

Point B : Ce nouveau réseau social est révolutionnaire et réinvente le web

Tout ce que je dirai dans mon intervention devra servir ce message principal.

Structurez votre message principal en trois sous-messages

Jetez toutes les idées possibles qui vont dans le sens de votre message principal : les messages, les exemples, les anecdotes, les chiffres… ne vous censurez pas ! Cela peut aller des idées les plus simples (les caractéristiques de mon produit) aux plus folles (« Faire lever tout le monde et mimer les interactions sur ce nouveau réseau social »).

Rassemblez vos idées en trois grands messages. Nommez vos messages : « Une interface révolutionnaire parfaitement adaptée à l’internaute », par exemple.

Supprimez tout ce qui dans votre structure ne sert pas votre message ou ne rentre pas de manière cohérente dans votre intervention.

De cette manière vous aurez créé une structure qui vous fera sans cesse passer de la situation d’aujourd’hui (un monde sans votre produit) à la situation de demain (un monde meilleur avec votre produit). C’est un levier extrêmement puissant pour convaincre ! Agrémentez le tout d’anecdotes, d’analogies et d’appel au vécu de votre auditoire (« il vous est arrivé de… ») et vous toucherez chacun directement au cœur.

Et n’oubliez pas de commencer par une phrase d’accroche qui donne envie d’écouter la suite.

Faites des notes synthétiques… ou un PowerPoint léger

La structure de votre message, c’est la base de vos notes.

Votre objectif c’est de créer des notes sur lesquelles vous pourrez jeter un coup d’œil rapide avant de « connecter » à nouveau avec votre public. Il est donc essentiel qu’elles soient très lisibles : écrites en gros, avec des couleurs, des surlignages, des retraits, des encadrés, etc.

N’y mettez que des mots clés et que ce dont vous avez besoin. Evitez l’effet « doudou » qui consiste à en mettre plus pour se rassurer : cela créera la confusion dans votre esprit au moment de jeter un œil sur vos notes.

Si vous optez pour le support visuel de type PowerPoint, faites-le léger : il n’est pas là pour répéter ce que vous dites, mais pour compléter visuellement les mots que vous prononcez.

Et répétez, répétez, répétez !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general