Créez le buzz pour doper votre e-business et vos ventes

Watine_jeanluc Par Jean-Luc Watine (chroniqueur exclusif) – Spécialiste dans l'optimisation du statut du dirigeant

Le buzz ou bourdonnement d’un insecte en anglais devient un outil incontournable pour booster votre e-business et vos ventes sur internet. Cela revient à faire du bruit autour d’un événement, un produit ou une promotion publicitaire.

Ce bourdonnement se diffuse par le bouche à oreille communément appelé : « téléphone arabe » comme sous forme d’une rumeur, l’ensemble étant orchestré professionnellement à l’aide des outils classiques du marketing viral : e-mailing, clips vidéo diffusés sur YouTube ou Dailymotion, community management auprès des réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook, crowd sourcing. Le teasing se fera avec un humour teinté de sexy chic ou en abordant des activités populaires : le sport, les voitures ou les jeux, par exemple.

Pour cibler les internautes concernés par votre marque et vos produits, il est important de faire appel à la veille technologique sur la toile ou la web intelligence en anglais.

La web intelligence contient deux traductions pour décrire cette veille marketing sur le web :

1/ – Le renseignement au sens anglo-saxon : les conversations des internautes sont  suivies et l'influence des dispositifs web est évaluée, avec la définition de leurs parcours décisionnels, sera alors modélisé ce comportement pour ensuite prévoir les évolutions de leurs opinions face aux crises ou aux modifications de l’éco-système.

2/ – Le sens francophone est un système « d »  à la française pour accroître l'attractivité de votre marque, développer l’impact de vos messages publicitaires, en vue de  stabiliser  vos cibles et augmenter vos parts de marché.

La méthodologie consiste à construire des cartographies permettant de savoir qui parle de quoi, où et avec quel pouvoir d'influence. Ensuite, le parcours de l'internaute est modélisé pour découvrir les influences qui aiguillent ou modifient son opinion.

Ce type d’influence s’applique indistinctement au B2B (Business to Business), comme au B2C (Business to Consumer), en effet, sur le web, l’internaute en tant que particulier devient aussi bien renseigné que la grande entreprise, les frontières tombent à la suite de ce nouveau phénomène qu’est la désintermédiation.

Il s’agit pour ces entreprises B2B de  redéfinir leurs cibles qui sont modifiées sur le web. Quelques communautés B2B ont une activité importante et peuvent nécessiter de mettre en place une stratégie communautaire spécifique sur ces secteurs, mais cela est de moins en moins justifié. B2B et B2C viennent ainsi à se confondre pour ne faire qu’un seul marché sur le web. C’est l’une des grandes révélations du marketing viral.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general