Crise en chinois signifie : chance à prendre !

Watine_jeanluc
Par Jean-Luc Watine (chroniqueur exclusif) – Spécialiste dans l'optimisation du statut du dirigeant

Le terme de crise en chinois provient de l'association de deux notions : danger et opportunité. Mais contrairement aux idées reçues, cela ne signifie pas du tout qu’il y a antinomie entre ces deux éléments. Apparemment contradictoires en français, ils sont complémentaires et s’enrichissent l’un l’autre en langue chinoise.

Danger correspond à deux idéogrammes et non d'un seul : wei xan. Wei signifie à lui seul suspendu. Xan contextualise cette suspension et donne la pleine signification du danger.

Opportunité vient de l'association de deux signes ji hui. Ji signifie chance et hui signifie réunir.

La confrontation de ces deux notions devient plus parlante et plus dynamique : elle montre l'opportunité qu'induit la crise. La chance suspendue est possible (déjà la chance) mais aussi susceptible de chuter. La situation de crise reste ambiguë, protéiforme, changeante, instable, c'est le fameux brouillard dont parlait Clausewitz à propos de la guerre.

La relation est faîte de vide et de plein (le vide étant aussi important, si ce n'est plus que le plein dans la culture chinoise, en particulier dans l'art pictural).

La démarche opportuniste à adopter face à la crise devient claire et prend tout son sens : il s'agit de savoir jouer avec ce que l'on sait, ce qui nous est donné à voir (le plein), mais aussi avec ce que nous ne voyons pas (le vide).

En effet, ne pas tenter de saisir l'opportunité de la crise, c'est tout simplement laisser passer sa chance, peut être cachée, mais à portée de main, et ne plus entreprendre… Entrepreneurs, sachez oser, prenez la chance qui s’offre à vous, le moment est propice, les idéogrammes chinois vous le confirment explicitement !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general