Crise financière vue par un primate : le tonneau des DANAIDES…

Christianvormus
Par Christian Vormus (chroniqueur exclusif) – Alinitia

Vue par un primate, iconoclaste, la « recapitalisation » des banques sans réponse à ces
quelques questions « basiques » traite les conséquences dans l’immédiateté, sans éteindre
les causes :

1- rôle des bourses de « valeur » ?

2- Rôle et limites de la spéculation ?

3- Cotation des actions et valeur de l'entreprise cotée ?

1) En ce qui concerne les place boursières
leur rôle initial : lieu de financement des entreprises ,
Les actions des entreprises y sont normalement cotées sur la combinaison de 2
paramètres :

-le rendement de l’action (traduit par les dividendes de la société – seul
résultat tangible de la réalité économique de l’entreprise,

– la plus value potentielle (c'est-à-dire dans le futur incertain) paramétre spéculatif, par excellence

L’anomalie provient alors, lorsque la composante spéculative est seule prise
en compte par les « joueurs traders ». L’heure actuelle un CASINO de jeu d’argent.

2) Rôle & limite de la spéculation

IL y aurait lieu de distinguer (sur les plans moral, social et économique) l’objet de la
spéculation :

– les matières premières (or , pétrole…) dont le résultat engage
principalement le seul spéculateur qui engage un
pari sur la variation de valeur de cette matière,

– les entreprises , dont le résultat impact sur l’ensemble du corps
social de l’entreprise cible avec des dégats
colatéraux anti-sociaux, alors que l’entreprise
est économiquement saine

3) Valeur boursière d’une entreprise

Est-il juste, sain, voire réaliste que la valeur d’une entreprise perde de 5 à 40% dans
une séance, à la suite de soupir, de déclaration …malencontreuse….ou d’une
information préjudiciable ?

4) Quleques pistes

Face à Cette «symphonie inachevée », je vous propose quelques élucubrations d’un
primate de base :

– Taxer (au lieu d’interdire) la spéculation sur les valeurs des
sociétés- la spéculation étant constatée par un % d’écart maximum
à la hausse ou à la baisse, dans un temps très court : la séance
boursière.

– Obliger (en instituant des normes internationales) les banques à
mettre en place la traçabilité totale dans leurs nouveaux instruments financiers et autres actifs hybride, évitant
ainsi la libre circulation de virus financier, tels que subprimes.

Je reste à votre écoute, pour constituer une force de proposition auprès
d’instances opérationnelles…

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general