Cultivons notre optimisme pour entreprendre !

Cultivons notre optimisme pour entreprendre !

Jean-Luc WatinePar Jean-Luc Watine (chroniqueur exclusif) - Spécialiste dans l'optimisation du statut du dirigeant

Il faut cultiver notre jardin avait écrit Voltaire, cette devise peut se transposer pour un entrepreneur en une forme de pensée dynamique qui consiste à promouvoir l’optimisme comme moteur et levier de la réussite en entreprise.

L’optimisme est la valeur cardinale des entrepreneurs et créateurs de start-up : c’est leur carburant pour aller de l’avant et réaliser leur projet d’entreprise.

Cet état d’esprit positif désigne une façon de penser qui perçoit le monde et l’univers de manière positive : les événements, même fâcheux, doivent prendre une tournure favorable en fin de compte, dans la mesure où, par l’action, une solution est trouvée aux problèmes. Ce sentiment positif est un moteur de l’initiative et pousse le créateur d’entreprise à finaliser son projet, quoiqu’il arrive en événements contraires : le vent est toujours favorable à qui sait où il va de façon volontaire.

L’optimiste se doit d’être aussi intelligent : il s’agit de lutter contre l’association traditionnelle dans notre culture judéo-chrétienne du pessimisme et de l’intelligence. Il doit ainsi concilier réalisme et esprit critique et ne pas tomber dans l’illusion ou le déni de la réalité.

Se servir du pessimisme est un moyen de prendre en considération des freins, des difficultés à nos projets d’innovation et de création pour ensuite mobiliser toutes nos ressources et surmonter les obstacles. Cela devient un levier de créativité et d’imagination.

Penser le futur en mode positif favorise votre optimisme : c’est une confiance générale dans l’obtention des résultats favorables et une capacité à imaginer qu’il y aura des expériences positives à vivre et réaliser. A chaque crainte, sera alors opposé son antidote positif qui rééquilibrera votre pensée et vos émotions. Le fait d’agir aura des effets bénéfiques à terme, ce qui est préférable à ne rien faire, ressasser ou laisser les choses se faire sans intervenir. De victime on devient alors un sujet de son destin.

Porter un regard distancié sur votre situation permet aussi de trouver les opportunités qui se cachent dans chaque difficulté : avant de tout laisser tomber, il est opportun de digérer votre échec et d’en faire un moyen d’apprentissage pour l’avenir, de modifier votre modus operandi ou encore d’attendre le moment opportun.

L’optimisme doit encore concerner le passé : les frustrations, les regrets et les remords liés à votre passé doivent être déconstruits et réactualisés car la plupart occupent tout notre espace mental. Il s’agit de les décrypter et de les remettre en perspective pour mieux les comprendre et les intégrer en supprimant leur nocivité. Ce questionnement permettra de sortir d’une position passive et néfaste vers une acceptation positive de nos vieilles frustrations, de nos regrets ou de nos remords.

Il faut donc cultiver notre optimisme comme d’autres se proposent de cultiver leur jardin. L’objectif étant similaire de réussir son projet d’entreprise comme de vivre en harmonie avec soi-même.

Laissez un avis

1 commentaire
  1. Belle résolution en ces temps de Covid ! 😉

Laisser un commentaire

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general