De la difficulté du partenariat

Cazaban_philippe
Par Philippe Cazaban (chroniqueur exclusif) – Trouveur de solutions pragmatiques

Comme tout un chacun, vous avez une large palette dans les degrés de
proximité de vos relations professionnelles. Qu’ils soient clients ou
fournisseurs, les partenaires (au sens large) de votre entreprise vous sont
plus ou moins proches, plus ou moins amicaux, plus ou moins cordiaux voire tout
simplement plus ou moins aimables.

Avec certains, les relations sont très agréables mais uniquement
professionnelles. Avec d’autres, le champ de la relation s’est ouvert vers des
relations davantage personnelles auxquelles vos plus proches dans la vie se
sont peut-être associés.

Au fil du temps, ces “tiers” pour votre comptable, vous sont devenus
proches. Les relations se construisent et vivent, plutôt bien.

Et puis, un jour, il peut arriver un “pépin” dans la relation. L’un ou
l’autre, sans crier gare, vous lâche. Du moins, c’est ainsi que vous le vivez.
Il ne met pas pour autant votre entreprise en péril (si c’est le cas, vous
avez, au minimum, sérieusement manqué de vigilance !) mais ce “couac” vous
chagrine. D’autant plus que vous ne le comprenez pas, qu’il vous semble
irrationnel, que cela ressemble tellement peu à votre partenaire, que…

Ne faut-il pas alors prendre un peu de recul et analyser un tant soit peu
la relation que vous aviez établie. Etait-elle juste (au sens d’ajuster) ?
N’avez-vous pas, à un moment ou à un autre, oublié que, finalement, chacun
reste libre, tant qu’il respecte le contrat liant les deux partenaires ?
Etes-vous sûr de si bien connaître l’autre ?

Et, en fait, les relations professionnelles
sont-elles si dissemblables, dans leur gestion, des relations amicales ou
intimes ? Evidemment, les enjeux peuvent être fort différents, mais les
joies et les difficultés sont-elles si différentes ?

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general