Denis Broyer, LapTopper – L’interview « Envie d’entreprendre »

L'interview Envie d'entreprendre par Olivier Marone, créateur et responsable du site

Denis BroyerPrésentez vous ainsi que votre entreprise.

Je m’appelle Denis, j’ai 25 ans et je suis le fondateur de la boutique en ligne LapTopper.fr, spécialisée dans les supports pour ordinateurs futés et trendy. Loin des accessoires classiquesplutôt austères, LapTopper propose une collection de plus de 40 modèles pour s’adapter à tous les goûts et décors.

Après des études de commerce, un master en entrepreneuriat (pas très utile) et un bref passage chez le géant du web Google, j’ai décidé de me lancer dans ma propre aventure.

Le point de départ de LapTopper.

A l’origine de LapTopper, il y a surtout mon besoin irrépressible de créer et d’être libre. LapTopper est donc tout simplement le moyen que j’ai trouvé aujourd’hui pour mettre en œuvre cette envie d’inventer mon propre univers. Ce n’est pas l’idée géniale que j’ai longtemps cherchée mais suffisant pour tenter l’aventure et je crois que c’est ce qui compte. D’autres projets, probablement plus ambitieux, viendront par la suite mais l’important c’est de commencer !

Logo LapTopperLapTopper est un objet découvert en Indonésie pour lequel j’ai eu un « coup de foudre » immédiat. De retour en France, à l’époque encore étudiant,je ne m’en séparais jamais et j’ai vite été confronté aux nombreuses demandes de mes amis sur l’objet miracle.Je me suis alors rendu compte que l’offre pour ce type d’accessoires était quasi inexistante et surtout que les rares produits proposés sur le marché étaient trop « gadget », high-tech ou orthopédiques. Et accessoirement tous plutôt inesthétiques !LapTopper se distingue de ces objets car son côté pratique ne l’empêche pas d’être beau voire design !C’est un objet du quotidien qui répond à un véritable besoin. Bref, c’est l’histoire classique de l’identification d’un besoin sur un marché que j’ai voulu satisfaire en lançant LapTopper.fr.

La création de votre société fut-elle plus dure que prévu ?

Pas vraiment à vrai dire. Je me suis lancé en tant qu’auto-entrepreneur il y a tout juste un an et il faut admettre que ce statut, lorsqu’on est seul au démarrage, est vraiment très pratique, notamment au niveau des démarches à réaliser !

LapTopperfr

A refaire, concernant votre entreprise, vous referiez quoi ?

C’est difficile à dire aujourd’hui car je n’ai encore que peu de recul, la boutique ayant été lancée en avril dernier. Il y a bien certaines problématiques auxquelles je me dis déjà que j’aurais dû prêter plus d’attention, notamment au niveau de la fixation du prix pour pouvoir me permettre d’avoir des revendeurs. Avec près de 10 mois d’expérience dans le e-commerce, je sais aussi que si c’était à refaire, je prendrais en compte d’autres critères dans la sélection du thème de ma boutique qui tourne sous prestashop. Ce sont déjà des leçons intéressantes pour mes futurs projets.

Pour vous, un client LapTopper est un client…

C’est d’abord un client qui en a marre de se brûler les jambes avec son ordinateur !

C’est un client malin qui apprécie son confort lorsqu’il surfe sur son PC tranquillement installé sur son canapé ou sur son lit.

C’est aussi un client souhaitant prolonger la durée de vie de son ordinateur et qui se préoccupe donc de lui garantir une bonne ventilation.

C’est enfin un client soucieux de protéger ce qu’il a de plus cher ;), (il faut dire qu’il n’est pas recommandé d’exposer certaines parties du corps à une source de chaleur prolongée, notamment les hommes).

Bref, c’est un client futé et trendy ! 😉

Green is green-détouré-coussin-HDVotre meilleur souvenir d'entrepreneur.

Encore une fois, difficile à dire après moins d’un an d’activité. Pas de souvenir en particulier donc, mais plutôt insister surle fait que j’apprécie au quotidien de pouvoir composer mes journées « à ma guise » !

"LE" conseil à donner à un futur entrepreneur.

Foncer, sans attendre l’idée du siècle et chercher à tout savoir à l’avance ! L’entrepreneuriat, ça se vit avant tout. Ce n’est pas en se creusant la tête, en faisant des business plans soi-disant géniaux et en passant des heures dans des salles de classe que l’on apprend mais bien sur le terrain, quel que soit le projet. Et c’est bien en faisant, en pratiquant, en se heurtant à des problèmes réels, que l’idée du siècle a justement le plus de chances d’émerger, sans forcer mais naturellement !

L'entreprise existante que vous auriez aimé créer ?

IDEO, l’entreprise innovante par excellence ! Elle aide les entreprises et les organisations publiques à innover, à résoudre des problèmes, à créer des produits répondant à de réels besoins, à partir d’une approche centrée sur le design et l’humain.

L'entreprise de vos rêves ferait quoi ?

Elle inventerait des solutions économiquement viables aux fléaux de notre temps.

"L'idée" entrepreneuriale du siècle ?

Probablement facebook…

Website-laptopper

Un modèle d'entrepreneur ?

Jean-Marc Borello du Groupe SOS, humaniste tout en étant efficace.

Microsoft, Apple ou Google ?

Je dirais Apple car je crois qu’il s’agit de la seule entreprise qui continue à innover et travaille encore aujourd’hui avec la vision de révolutionner la manière dont on vit. Et ce sans négliger aucun aspect, notamment l’esthétisme. Apple a je pense un point de vue plus global sur ses produits, à l’inverse de Microsoft où certains aspects semblent souvent bâclés. Quant à Google, pour l’avoir vécu de l’intérieur, c’est surtout devenu une grosse machine à sous grâce à Adwords. Si l’innovation était bien présente au départ, Microsoft et Google (de part leur taille) n’ont pas su à mon sens conserver cette culture qui fait naître des produits réellement en rupture avec l’existant. Google se lance aujourd’hui dans beaucoup de choses mais c’est surtout la vision commerciale et l’approche de marché qui prime. De même pour Microsoft. Et bien qu’Apple soit un roi du marketing, il me semble que ce n’est pas cette perspective qui prévaut à la création des produits. Maintenant, combien de temps parviendront-ils à maintenir cet esprit ? Je me pose sérieusement la question…

Un petit portefeuille boursier ?

Non et c’est pas pour demain. Je n’ai aucune confiance dans cette forme de finance qui est totalement à l’opposé de mes valeurs et de ma vision sur la manière dont devraient être gérées les entreprises et leur croissance.

Enfin, le jour où LapTopper fera des millions ;), je serais peut-être prêt à investir mais uniquement en direct et dans des entreprisesdont le projet social est au moins équivalent au projet économique.

"L'envie d'entreprendre", de tout jeune ?

J’ai toujours été fasciné par la création. Tout petit, j’étais fan de vidéo et déjà je m’amusais à concevoir des scénarios, à planifier mes besoins pour mes décors, mes « acteurs » (famille ou amis) puis à réaliser mes films et à les monter. J’aime l’idée de pouvoir inventer, mettre sur pied un projet de toutes pièces, de la simple idée à la naissance de l’objet et son développement. Entreprendre ne se rapporte pas qu’au business alors oui, on peut dire que cette envie m’a toujours tenu aux tripes. Plus qu’une envie, je le ressens même comme un besoin.

Le mot de la fin.

Merci pour cette interview et n’oubliez pas, SURFEZ COUVERTS !

http://www.laptopper.fr

EE – Janvier 2012

Si vous voulez vous aussi être interviewé et mettre en avant votre e-commerce, n'hésitez pas à me contacter maroneolivier ( @ ) yahoo.fr

Tous les samedis retrouvez l'interview "Envie d'entreprendre". Pour être sur de n'en louper aucune abonnez-vous au flux rss ou inscrivez-vous à la newsletter (en haut à droite).

Toutes les interviews "Envie d'entreprendre" se trouvent ici.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general