Des chefs d’entreprise… de petites entreprises

Delobelle_vanina_1
Par Vanina Delobelle – Entrepreneuse et experte en marketing

</p> <p><p><p><p>Sans titre</p></p></p></p> <p>

Chaque chef d’entreprise est différent, de par sa personnalité
et de par son background. En effet, les raisons qui l’on poussé à créer
son entreprise, l’expérience qu’il a acquise et son caractère vous
faire que son entreprise sera unique. Chaque entreprise sera donc
unique en fonction de la personne qui la dirige.

Ainsi, il existe 3 entrepreneurs différents, en fonction de ses aspirations :

  • Certains créent leur entreprise avec le désir d’indépendance et de réalisation personnelle,
  • Certains
    la créent avec une véritable vision , une stratégie d’entreprise et
    veulent la voir évoluer comme on pourrait aider un enfant à grandir,
  • D’autres
    la créent parce que cela correspond à un besoin du marché et dès la
    création ont déjà l’objectif de la revendre donc se préoccupent de sa
    croissance dans le but de lui donner le maximum de valeur à court terme.


</p> <p><p><p>Sans titre</p></p></p> <p>

En fonction de ses buts, l’entreprise ne sera pas dirigée de la même
manière, les risques pris par l’entrepreneur seront différents ainsi
que ses décisions. Mintzberg définit les types d’organisation en fonction des styles de management (cf mon article Hommage à Henry Mintzberg : la stratégie de l’artisan)

Il existe donc différentes façons de gérer une entreprise et 2 personnes ne la gèreraient pas de la même manière.


La petite entreprise est particulière

L’Encyclopédie de l’Economie et de la Gestion définit les PME comme «
des entreprises juridiquement et financièrement indépendantes dans
lesquelles le dirigeant assume la responsabilité financière, technique,
sociale sans que ces éléments soient dissociés ».


D’un point de vue financier, Nadine Levratto, chercheur au CNRS, précise que la différence entre la grande entreprise et la TPE réside dans le fait que «
c’est la maximisation du revenu des actionnaires qui est pris en compte
dans la grande entreprise alors qu’il s’agit de l’assurance des
ressources de la famille pour la TPE ».

De plus, encore selon Mintzberg, il est plus facile pour une petite entreprise de modifier sa stratégie que pour une grande multinationale. Par ailleurs, le dirigeant de la petite entreprise privilégie ce qui est proche de lui. Par cette théorie de la proximité, Torres
présente les petites entreprises comme ayant peu de prédispositions
pour planifier leurs actions. La gestion de la petite entreprise étant
centrée sur son dirigeant. Cette proximité favorise la polyvalence mais renforce la faible spécialisation de la petite entreprise.

Quelle que soit la façon dont le chef d’entreprise est entouré, c’est lui qui insuffle la vision et montre le chemin. La TPE transpire la personnalité de son créateur. Souvent d’ailleurs, l’entreprise s’éteint avec son créateur
et n’arrive pas à lui survivre. Les passations d’entreprise sont très
difficiles à mener sans casser des œufs. L’entreprise telle qu’elle a
été créée ne sera jamais la même sans son créateur. Souvent aussi, les créateurs sont des lanceurs d’entreprise mais pas forcément des développeurs
et beaucoup embauchent des Directeurs Généraux qui vont les aider à
mener l’entreprise là où ils veulent qu’elle aille. Il a des Capitaines
mais le créateur reste le Général !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general