Du désir au plaisir d’entreprendre – 5ème étape : La décision

Brahimi_fadhila_3
Par Fadhila Brahimi (chroniqueur exclusif) – Directrice du Cabinet FB-Associés

Tel un sportif
l’entrepreneur doit prendre des décisions pour pouvoir atteindre bien au delà du
résultat, la performance  voire  l’exploit.

Selon Alain GOUDSMET « Pour se qualifier aux JO,
il faut des résultats […] franchir la ligne d’arrivée dans le peloton de tête est
une performance […]  gagner la médaille
d’or est un exploit ! […]  Ce n’est pas la technique qui fait la différence […]
Dans les moments importants c’est dans les tripes, dans sa tête, dans son corps
que ça se joue ».

Mais comment aller chercher son potentiel à l’intérieur au moment clé ?

Pour Xavière LISE BON (1) le champion qui dure en longueur doit s’entraîner à la défaite comme à la victoire mais surtout être là où on ne l’attend pas notamment lors des combats. Pour elle « c’est dans la transgression des règles du passé que réside le potentiel d’innovation et de croissance. »

Aussi l’étape de « la décision » que
je vous propose dans le processus que nous visitons mois après mois s’entend
ici non pas sur le plan technique du processus de décision (j’ai déjà abordé ce
sujet dans les billets « Entreprendre..c’est décider 1, 2 et 3) mais sur le volet comportemental :
décider en fonction de son environnement, décider en situation en cherchant à
« agir différemment ».

Décider dans
l’action !

En participant à la
conférence de Xavière LISE BON organisée par l’ICF France
en décembre dernier, une anecdote m’a interpellée. La championne nous
expliquait que durant ses années d’exploit elle s’entraînait régulièrement avec
des sportifs d’un niveau inférieur à elle. Les enseignements qu’elle tirait de
ces combats d’entraînement lui permettaient entre autres de  mieux se connaître pour modifier son jeu et innover
en situation.

Lors de ces combats ses
repères de championne du Monde étaient parfois malmenés. En effet, les mécanismes
et les techniques qui ont fait sa gloire, les attitudes et gestes pratiqués par
les sportifs de haut niveau étaient inconnus ou non maitrisés par son compagnon
d’entraînement du fait de son manque d’expérience du combat de haut niveau.

Ainsi, elle prenait
conscience :

– Des réflexes, rituels et habitudes de
championne qui l’habitaient et la définissaient comme une adversaire cherchant
à analyser les failles d’un jeu.

– De la nécessité de modifier son jeu pour
à la fois dans l’instant poursuivre cet entraînement mais à moyen et long terme
innover et surprendre en agissant différemment.

Comment
interpréter cette allégorie dans l’entreprenariat ?

J’ai imaginé que tel un sportif j’étais emprunt
de techniques, processus, mécanismes, réflexes mais aussi glossaires, concepts
que je considère comme performants, incontournables, idéals et bons pour moi en
tous temps. Rassurée par l’adage « on ne change pas ce qui gagne ».

Toutefois, il me parait nécessaire aujourd’hui de
provoquer des « storm » (orage) pour cheminer vers le changement et la
réussite.

Le mois de janvier, mois des vœux, des souhaits
et des bonnes résolutions est un terrain facilitateur pour décider d’agir
autrement.

J’ai donc décidé en ce début d’année de :

– faire ce que jusqu’à présent je pensais ne pas
correspondre à mon activité : de travailler dans un secteur que je ne
souhaitais pas activer et qui m’appelait

– développer une clientèle jusqu’à lors non
exploitée car persuadée qu’elle ne correspondait pas à mon business plan.

– transformer une pratique inconsciente en un
produit identifié

Pour ce faire j’ai répondu à une offre que je
m’efforçais jusqu’à présent de décliner allant hors de chantiers battus.

Je commence à peine cette aventure et je remarque
déjà des effets booster car cela m’amène à :

– Modifier mes méthodes de travail pour adapter et créer en fonction
de la demande.

– Apprendre à découvrir un secteur qui ne m’intéressait guère

– Adapter mon vocabulaire technique et conceptuel

Exercice un peu difficile car cela prend du temps
mais dont je perçois qu’il est sous le signe de la richesse intellectuelle.

Et vous,

Avez-vous vécu une situation de
« storm » qui vous a conduit à décider de modifier votre stratégie,
votre tactique, votre méthodologie…. ???

Pour aller plus loin :

«  Champion dans la tête » de François
Ducasse, Ed° de l’Homme

(1) Championne
du monde de Karaté et 10 ans en équipe de France de Karaté

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general