Ecouter les conseils ou suivre sa voie : le dilemme des créateurs

PatrickRey300px Par Patrick Rey (chroniqueur exclusif) - Consultant-formateur, Délégué Régional ITG (Institut du Temps Géré), premier groupe de conseil en portage salarial.

Quand on rencontre beaucoup de porteurs de projets, dont certains sont des créateurs potentiels, on les voit tiraillés entre l'envie d'avoir des conseils, en tous cas des réponses à de nombreuses questions, et le besoin de suivre sa voie, de vivre son rêve, de se réaliser seuls. Rien que de très normal.

D'un côté, on veut faire le moins d'erreurs possibles. D'où le recours à différentes sources d'information. Avec la multiplication des acteurs, l'infobésité sur le net, les nombreux sujets de la presse écrite, radio, etc., sans oublier les livres et les conférences sur “comment créer sa boite”, choisir le bon statut, la simplicité de l'auto-entrepreneur, le créateur ne sait plus où donner de la tête. Parfois, les conseils se contredisent ! Et puis, les conseillers ne sont pas les payeurs, même s'ils sont compétents et ont l'expérience de la création d'entreprise. Et que dire lorsqu'ils n'ont ni l'expérience ni la compétence ? C'est hélas le cas d'un certain nombre d'intervenants censés informer, accompagner, soutenir, couver, incuber … les créateurs.

Alors, il est tentant de n'en faire qu'à sa tête. De suivre son intuition, de foncer. Car, naturellement, la trempe du véritable créateur c'est aussi sa détermination, la force de vaincre les obstacles, le besoin de se dépasser, de se réaliser. Après tout, Steve Jobs n'avait pas besoin de “business plan” lorsqu'il a co-créé Apple, ni lorsqu'il est revenu après en avoir été écarté pendant 11 ans. Sa profonde intuition lui a permis de comprendre ce qu'attendaient les clients. Ceci n'aurait jamais été révélé par des études de marché ni des enquêtes clients, puisqu'ils ne savaient pas qu'ils avaient besoin d'un Mac, d'un iPod, d'un iPhone ou d'un iPad. A partir de besoins non connus, non révélés, non exprimés, il a concentré toute son énergie sur des produits innovants, mais qui n'étaient en rien des inventions pures. Le Mac a ré-inventé le Personal Computer lancé par IBM. L'iPod a ré-inventé le lecteur mp3 et iTunes a ré-inventé le téléchargement légal. L'iPhone a ré-inventé le mobile en le transformant en mobile communicant, connecté aux mails, au web, etc. L'iPad a ré-inventé la tablette et l'ordinateur ultra-mobile.

Je crois donc que le créateur devrait faire les deux : écouter les conseils et suivre sa voie. D'ailleurs, quand on a en face de soi un véritable entrepreneur, il n'y a pas photo ! On voit parfaitement la qualité des questions, la préparation, le sens de l'analyse, l'écoute attentive, le discernement, la concentration, l'enthousiasme et la volonté. C'est ce qui fait toute la différence entre la quête d'indépendance et la construction de son autonomie professionnelle. C'est ce qui permet de passer, en toute connaissance de cause, de l'envie à la décision d'entreprendre.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general