Entreprendre facilement (5) : cacher n’est pas jouer

</p> <p><p><p><p><p><p>Sans titre</p></p></p></p></p></p> <p>

Laurent_bazet_6Par Laurent Bazet, entrepreneur 

Lorsque la présidence du Club Sophia Start Up
m’amenait à croiser des armées de candidats à l’entrepreneuriat, ce qui
me plaisait le moins dans ces rencontres était souvent le tout début.
Elles commençaient souvent par un magistral "Bien entendu tout ce que
je vais dire est confidentiel…" voir un quasi injurieux "Est-ce que
vous voulez bien signer un NDA ?". Pfff… d’une part je manque de
temps pour répeter ou développer tout ce que j’entends (dommage, je
pourrais monter un bel incubateur) et d’autre part, 95% de ces porteurs
de projet paranos n’ont, 2 ans plus tard, toujours pas décollé. Mais,
chouette, ils ont bien conservé la confidentialité du projet du siécle
(!), à défaut d’avoir enfin trouver leur premier client. Avec un peu de
chance, gloire à eux, ils ont peut-être quand même déposé un brevet,
plaisir ultime de l’apprenti innovant qui croit que ça va tout résoudre
!

A croire que se regarder le nombril est plus agréable que je l’imagine ?

Ca fait donc un moment que je voulais ajouter ce point et par bonheur Mihai vient de le faire (sacré M. Kelkun !), tout comme Loïc
l’a déjà fait auparavant d’ailleurs. C’est une autre façon de
réaffirmer que l’essentiel dans la création d’entreprise est plus
l’execution que l’idée et que pour cela l’élément le plus important est
et restera toujours vous !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general