Entreprendre à 40 ans

Weill_valrie Par Valérie Weill (chroniqueur exclusif)– Consultante et accompagnatrice en création/développement d’entreprise

Entreprendre à 40 ans, c’est avoir rendez-vous avec soi-même.

40 ans, c’est encore jeune et c’est déjà vieux. Vos enfants vous le font gentiment remarquer.

La moitié de votre vie est passée et vous ne l’avez pas forcément vécue pour vous. Mais vous l’avez vécue souvent pour vos parents, pour un conjoint, des amis, mais pas toujours en vraie présence avec vous-même. Alors qu’est-ce qui se cache sous le désir d’entreprendre à 40 ans ? Pourquoi est-ce une date si symbolique, pourquoi est-ce une période si fertile en création d’entreprise ? Parce qu’à 40 ans, vous commencez à être vraiment responsable, responsable de votre vie et de celle de vos enfants quand vous en avez. Donc vous prenez conscience de manière aigüe que le temps passe, file et que vous ne serez pas éternel (le), contrairement à vos regrets… Et comme le dit si bien Calogero, «on ne retient pas l’écume dans le creux de sa main, on sait la vie se consume et il n’en reste rien »… Alors cette période devient le signal d’appel intérieur pour commencer à construire, à bâtir quelque chose que l’on pourra créer, modeler, faire grandir tous les jours et laisser éventuellement laisser derrière soi, comme un hommage ou bien un héritage à ses enfants ou ses proches.


Entreprendre à 40 ans, c’est avoir la force de dire non à sa routine et de vouloir jouer un autre jeu, avec ses propres règles. C’est accepter de se prendre des baffes, de sortir de ses rails bien tracés, c’est accepter de faire des erreurs, mais aussi de vivre de grands moments de bonheur. Entreprendre à 40 ans, c’est aussi vouloir défendre ses valeurs, les faire reconnaître et trouver comment contribuer à un monde meilleur en assumant une responsabilité. Comment par le biais d’une activité insignifiante au regard de la planète entière, pouvoir simplement penser que l’on a pu faire avancer un tout petit peu la roue de la vie, apporter quelque chose aux autres. Entreprendre à 40 ans n’est pas le triomphe de l’ego, mais bien plus celui de vouloir donner, échanger, partager, redistribuer quand on peut le faire.

A 40 ans, vous pouvez être épanoui(e) professionnellement ou bien être encore au stade de vous chercher et de vous demander ce qui vous ferait lever tous les matins avec joie. Mais à cet âge précis, c’est le moment idéal pour encore décider de son chemin, réinventer sa vie, renouer avec ses passions d’antan, mettre à jour sa personnalité et continuer d’avancer, le plus loin possible.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general