Entreprendre sans risque

Kevin StraszburgerPar Kevin Straszburger (chroniqueur exclusif)Ben & Fakto

Beaucoup de monde souscrit à l’idée : l’entrepreneuriat c’est cool. En fait je dirais même que la plupart des gens, dans le fond, trouve ça plutôt sympa, sont emportés instantanément par l’idée de liberté, pas de patron, pas d’horaire etc (même si tout ceci n’est qu’une idée reçue, ce ne sera pas l’objet de la traiter dans ce post).

Mais alors me direz vous, pourquoi si peu d’entrepreneurs autour de nous ? La raison est très simple et tiens en un nom commun, un seul : le risque. Et oui, «entrepreneuriat» et «risque» sont deux mots qu’on associe aussi facilement et instinctivement que «feu» et «brulures». Et pourtant, pourtant, il existe un cas de figure où il n’en est rien. Une période de notre vie où entreprendre devrait être le seul but recherché par tous, le seul objectif qui nous excite. Cette période, c’est quand on est jeune et qu’on sort tout juste de nos études (peu importe d’ailleurs qu’elles aient été écourtées ou qu’elles se soient poursuivies pendant de longues et plus ou moins studieuses années post-BAC).

D’ailleurs ceci n’est pas anodin car statistiquement parlant, plus un jeune fait des études et moins il a de chance d’entreprendre à la sortie, conséquence inéluctable du système français (contrairement aux Etats-Unis où le plus grand vivier d’entrepreneurs n’est autre qu’Harvard !). Bon je ne me lancerai pas non plus dans ce débat, ce n’est pas la question ici (mais n’hésitez pas dans les commentaires, je me ferai un plaisir de développer ce point).

Mais revenons à nos moutons : il est possible d’entreprendre sans prendre le moindre risque et la solution est simple, facile, le faire dès la sortie de l’école.

Quelles sont les peurs qui paralysent un individu dans son envie de créer son propre job, son quotidien ?
– la solitude (je ne sors pas de chez moi)
– la pauvreté (le mot parle de lui-même)
– pire encore, la perte de tout ce que j’ai déjà (qu’on vienne récupérer ma voiture, ma maison…)
– l’échec

Et sûrement encore beaucoup d’autres.
Clairement, et quand j’en parle autour de moi, ce qui revient souvent sont les questions d’argent, la peur de l’échec aussi, le fameux «mais tu feras quoi si ça ne marche pas ?».

Bon. Par où commencer ? J’aimerais le dire haut et fort, pour que ça rentre dans votre tête une bonne fois pour toute, et surtout si vous avez autour des 20 ou 25 ans, sortez de l’école, n’êtes pas mariés et n’avez pas d’enfants (car là tout de suite je le reconnais, ce sont aussi d’autres responsabilités et on n’est plus tout seul).

Si je reprends tous les points précédents un par un :
– tu es jeune, tu as déjà plein d’amis, continue juste à les voir, et crois-moi, être entrepreneur va te faire connaître beaucoup beaucoup de monde (sauf si vraiment tu es associal mais là, tu es perdu quoiqu’il advienne de ta situation professionnelle)
– de quoi me parles-tu ? Etre pauvre c’est ça ? Ou du moins, ne pas gagner assez ? Et alors quoi ? Les 2 ou 3 000 euros mensuels de tes camarades de classe te font rêver, franchement ? Tu crois que tu vas être le roi du monde avec ça ? Et puis tout cet argent, il te sert à quoi à 20 ans hein ? Tu ne crois pas que pendant encore 1 voir 2 ans tu peux manger des noodles et te faire payer des coups à boire en boite ?
– a perte de quoi en fait ? de toute façon à 20 ans tu n’as rien à perdre puisque par définition tu n’as rien au préalable, pas de maison (à priori), pas de voiture (ou alors sans valeur), allez disons que tu as un scooter, mais bon, on ne te le prendra pas ne t’en fais pas, ça vaut pas beaucoup
– l’échec ? échec de quoi ? à moins vraiment que par ailleurs tu ne jures que par l’administration, sinon fais moi confiance, avoir tenté de créer quelque chose, même si ça échoue, à partir du moment où tu identifies clairement les raisons, ta valeur sur le marché de l’emploi a juste quadruplé, oui Monsieur. Tu trouveras du boulot toujours plus rapidement que tes amis, et surtout, ton job sera plus intéressant et tu seras payer plus (je ne rigole pas)

Dans le même temps, et histoire de vraiment comparer, voilà ce que tu vas gagner en montant ton propre business :
– la joie de faire ce que tu veux, à traduire : tu te crées ton job, ni plus ni moins
ton travail quotidien a du sens, tu sais pourquoi tu es là, pourquoi tu fais telle ou telle chose
– tu es indépendant, libre (oui dans le fond, tu as fait ce que t’as voulu, tu mets le doigt sur un mélange inexplicable de plaisir, joie, fierté…)
– tu seras le seul parmi tes amis à être heureux de revenir de vacances (le jour où tu en prendras) et ça, crois-moi, ils vont être jaloux
– tu rencontres des gens extra-ordinaires, mieux encore, tu te rends compte qu’ils te veulent du bien et sont même prêts à t’aider

Je m’arrête là parce que je pourrai faire un liste longue de plusieurs kilomètres.
Vous l’aurez compris, le gain quand on se lance dans l’aventure est inestimable, sûrement le trésor le plus précieux même. Après tout, que vaut la vie si on ne tente pas l’aventure, quelle qu’elle soit d’ailleurs ?

Oui, parce que ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Je n’ai rien contre ceux qui ne montent pas leur boite (ça reste la majorité de mes amis d’ailleurs), s’ils sont heureux, tant mieux, c’est après tout la seule chose vraiment important dans notre monde, avoir une activité qui nous plaît, pro ou privée.
Ce billet s’adresse plutôt à ceux qui se posent des questions, à ceux qui passent leur temps à dire qu’ils voudraient bien mais qu’ils n’ont pas d’idées. Ceux-là d’ailleurs, qu’il n’hésitent pas à m’écrire, on va aller s’assoir en terrasse et ils vont voir que des idées, ce n’est vraiment pas ce qui manque.

Alors si t’es jeune et que tu lis ça, si tu te poses déjà un peu la question, d’ailleurs, si tu es sur ce blog et déjà à la fin de mon billet, ne tergiverse plus, lève-toi et marche (du titre de mon dernier billet perso d’ailleurs).

Fais-moi confiance, peu importe la fin de cette expérience, deux choses sont primmordiales, tu vas vivre une aventure (et déjà ça ça pourrait suffire) mais surtout, quoiqu’il arrive, tu en sortiras plus grand, plus beau, plus fort, plus intelligent.

Be aware 😉

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general