Entrepreneurs : prenez en compte les nouvelles tendances de la société !

Jean-Luc WatinePar Jean-Luc Watine (chroniqueur exclusif) - Spécialiste dans l'optimisation du statut du dirigeant

Le monde a changé mais ce n’est pas la fin du monde. Evitons la sinistrose ou le catastrophisme et  comprenons l’esprit de notre temps pour nous adapter positivement.

Certains éléments de notre société ne sont plus pertinents, le mot « crise » vient du mot « crible », qui signifie  « trier » : gardons ce qu’il faut garder et jetons ce qu’il faut rejeter.

Les cinq valeurs de notre société : matérialisme, liberté individuelle, travail,  rationalisme,  foi dans le progrès et le futur sont remplacées par cinq autres :

1/ – Le vivre-ensemble : l’individu est remplacé par la notion de personne, une personne plurielle qui appartient à une ou même plusieurs tribus ou communautés, lieux où sont partagés des goûts communs. Cette tendance de fond a donné naissance à l’économie collaborative que l’on peut trouver sur les sites tels que : Airbnb, laFourchette ou Tripadvisor.

2/ – Le retour de l’onirique : il s’agit de faire de sa vie une œuvre d’art et ne plus la perdre à la gagner ! L’apparition du « Do It Yourself » ou des MOOC en est une bonne illustration.

3 /- Le présent prime sur le futur : ce que je vis ici et maintenant avec d’autres devient primordial. La vision instantanée remplace le projet et la spirale en boucle se substitue à la flèche montante. Facebook a ainsi racheté les applications Whatsapp et Snapchat qui privilégient la communication instantanée avec d’autres personnes.

4/  - L’esthétisation de notre existence prend le pas sur le matérialisme : le bénévolat qui se répand dans notre société illustre cette tendance.

5/ – L'émotionnel revient en force : il s'agit d'une ambiance générale qui règne dans une société, une tonalité que l'on retrouve dans l'ivresse à la fin d'un match de foot, un tour de chant de Johnny ou une manifestation d'envergure.

Notre société post-moderne ne cherche pas de solution, et s'incarne dans la figure dionysiaque ou faustienne des fêtes populaires. C'est  le retour  de l'hédonisme et des festivals. La loi du Père a aussi changé : la forme de socialisation n'est plus l'éducation verticale du maître d'école mais l'initiation horizontale, celle du frère. On parle alors de coaching, d'accompagner, non plus d'inculquer ou d'éduquer : le cœur avec le cerveau.

Le capitalisme fait, lui-même, sa mue : l'économie devient moins importante que le jeu. Ce qui s'est passé avec les traders a bien été une déconstruction de l'économie au profit du jeu, de l'adrénaline. Le luxe devient aussi une recherche du non-fonctionnel, au-delà du capitalisme.

Les entrepreneurs doivent transformer ces nouvelles valeurs en produits et services valorisés par les consommateurs d’aujourd’hui et trouver les modèles qui les rendront profitables, la clé du succès et de la croissance, remède le plus sûr au chômage actuel.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general