Entrepreneurs : reconnaître une arnaque facilement

Sylvain bruyere Par Sylvain Bruyère  (chroniqueur exclusif)cadeau-maestro.com

Je rencontre de plus en plus de propositions bizarres, d'offres bancales ou d'hameçons rouillés dans le monde professionnel.

Je me suis moi-même déjà fait piéger, le plus souvent pour notre boutique de cadeaux originaux, mais j'ai également réussi à m'en sortir en limitant la casse !

S"il fallait une méthode pour déceler les arnaques, ça pourrait être celle-ci…  

1. La signature pressée

Le cas le plus flagrant, c'est celui de la signature pressée. On vient vous voir, en s'assurant auparavant que vous êtes bien le ou la décisionnaire. L'idée est alors de vous présenter une offre exceptionnelle, valable seulement sur l'instant.

Si vous leur demander si vous pouvez réfléchir un jour ou deux, la réponse est toute prête : "Cette offre est réservée à un panel trié sur le volet. Nous ne pourrons vous la conserver plus longtemps, d'autres personnes attendent et le nombre de place est limité.". C'est encore plus difficile si le commercial est doué. Il vous sort un bout de papier, et gribouille devant vous :

"Alors, les frais de dossier c'est 500 €. Mais bon, là je vous les offre. Et puis le matériel coûte normalement 4200 €, mais pour cette offre on vous le propose à seulement 1000€…. ". Ce papier, il se gardera bien de vous le laisser ! Ne vous laissez pas faire !

Désormais on a établit à Cadeau Maestro une règle simple : on ne signe jamais un contrat sur le moment. Si une offre est faite, nous prenons le temps de l'examiner (ça a le don d'énerver les commerciaux) et de revenir vers eux. L'avantage est certain : la nuit porte conseille. Cela vous laisse le temps de vous renseigner sur l'entreprise sur le net et d'en parler à vos proches. Si vous signez, demander alors que le commercial note par écrit les engagements oraux que vous ne retrouvez pas dans le contrat.

Mais faîtes très attention : le délai légal de rétraction de 7 jours pour démarchage à domicile ne fonctionne que pour les particuliers, et pas pour les pros ! Vous n'aurez donc aucune possibilité de revenir en arrière, outre une négociation avec la société en question.  

2. La fausse facture

Autre arnaque assez hallucinante, et propre aux pros, ce sont les fausses factures de sociétés imitant des noms connus. Parmi les plus célèbres, il y a notamment le RSI !

Alors le RSI, mais pas celui que vous connaissez, et qui perçoit vos cotisations sociales d'indépendant, non ! Ce RSI, c'est le Registre des Sociétés Indépendantes. On reçoit un papier du RSI, annonçant un montant qu'un entrepreneur un peu pressé pourrait payer en confondant les deux.

Autre exemple, Pages Jaunes 712, qui a repris le nom des Pages Jaunes et envoie des simili factures pour paraître dans l'annuaire ! Très limite ! Peut être qu'un jour, vous recevrez un courrier de Maestro Cadeau 🙂 Tous ces courriers peuvent tout de même être identifiables, à condition de ne pas les lire en diagonale. Prudence donc, et vous les éviterez facilement…  

Pages-jaunes-712

3. Le phishing

Recevant des centaines d'emails tous les jours, vous pouvez facilement là aussi confondre l'original avec une copie. La différence, c'est le degré de falsification. Si pour le courrier, c'est toujours fait dans la limite de la légalité, en parodiant le nom d'une entreprise connue, mais en proposant des services propres, ce n'est pas la cas des emails de phishing.

Là le principe est simple : copier l'email d'un grand du secteur, comme votre banque, et vous alerter.

"Attention votre carte bleue va expirer", ou "Merci pour votre transaction d'une TV HD pour 1425$ en Californie"…

Le but est simple : vous cliquez et êtes redirigés sur une copie du site original. Vous allez alors entrer votre login et mot de passe pour vous connecter en urgence, et voilà que vous leur aurez donner les clefs pour vous cambrioler !! Attention, ne regardez pas simplement l'adresse email de l'expéditeur. Regardez déjà si votre Nom et Prénom, ou à défaut le nom de votre entreprise, est bien clairement cité. C'est la façon la plus simple pour les distinguer d'un véritable email de votre banque. Pas de nom ni prénom, c'est certainement un faux. Pour être certain, n'utilisez pas le lien sur l'email, mais connectez-vous sur le site en question par la voie habituelle afin de vérifier.  

Il y en a encore de nombreuses autres, que vous avez certainement rencontré. Finalement, pour les éviter, il suffit de prendre le temps. Vous hésitez ? Ne vous pressez pas, vous avez le temps d'y réfléchir !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general