Etes-vous prêt à réussir ?

Par Michael (chroniqueur exclusif) – Consultant et animateur du site Esprit-riche.com

Connaissez-vous cette histoire ?

Jean lance son business en réunissant ses économies. Pendant quelques années, cela fonctionne et se développe. L’avenir semble prometteur. A un moment donné, Jean semble même croire qu’il y est arrivé et puis soudain c’est la crise et Jean perd son business. Il redémarre alors un autre business mais cette fois-ci en s’associant avec une autre personne. Dans ce nouveau secteur tout semble radieux. Jean et son associé se démène et au bout de quelques mois Jean découvre que son associé le roule dans la farine. Il décide alors de tout quitter.

Déçu par cette déconvenue, Jean décide alors de tenter à nouveau l’aventure tout seul. Il trouve un secteur dynamique et recréé un business. A ce stade, Jean est évidemment lassé de tout devoir recommencer à zéro (ou presque) à chaque fois. Il désire atteindre le seuil où les choses seront plus stables et où il aura un peu de visibilité sur son avenir.

Sa nouvelle aventure se passe bien et Jean embauche même 2 personnes pour l’aider à faire tourner son affaire. Au bout de quelques mois, il se rend compte qu’un des deux salariés est malhonnête. Il décide alors de virer les 2 salariés pour reprendre l’intégralité du contrôle sur son affaire : il ne souhaite pas perdre son business à nouveau.

Jean perdra son business de toute façon. Le problème ne vient pas des salariés qu’il embauche ou de l’associé avec lequel il se lance. Ce que Jean ne réalise pas, c’est qu’un point commun existe entre toutes ces histoires : lui. On peut faire preuve de malchance une fois ou deux mais lorsque l’histoire se répète sous une forme ou une autre, de nouvelles solutions sont à identifier.

Il est frappant de voir à quel point nos croyances forment notre réalité. Il nous est impossible de développer notre business si l’on n’est pas à l’aise avec le niveau que l’on atteint. Imaginez que votre chiffre d’affaires de 25 000 € par mois vous semble bien et que la perspective d’atteindre 100 000 € parait impossible mais surtout effrayante. Ce ne sont pas des peurs conscientes mais pourtant elles dirigent nos choix même les plus élémentaires. Vous n’irez pas aborder ce client si ce chiffre d’affaires vous parait ingérable. Vous n’irez pas agrandir votre équipe si la gestion vous parait compliquée.

Pour quel montant êtes-vous câblé ? Réfléchissez à la question et vous trouverez votre limite. Cette limite n’est pas seulement une limite financière, c’est aussi une limite de réalisation personnelle.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general