« Petite chronique boursière » : ETF : une bulle proche de l’explosion ?

Par Vincent Colot (chroniqueur exclusif) – Analyste financier

Les ETF, ces fonds indiciels cotés en Bourse, ont le vent en poupe. Il y a encore quelques années, personne n’y faisait vraiment attention. Les conseillers en placements ne les considéraient que si, pour telle ou telle catégorie d’actifs, ils n’avaient pas de fonds classiques à disposition. Ce qui n’arrivait que rarement, ne serait-ce que parce que les investissements envisagés étaient rarement exotiques.

Après les ravages de la crise financière, les investisseurs se sont néanmoins rendu compte que les fonds vendus par leurs banques ne les préservaient en rien des baisses des marchés ET leur coûtaient relativement cher (en terme de frais divers). La gestion passive, dont les ETF sont l’incarnation, avec ses frais réduits au minimum, est alors apparue de plus en plus clairement comme une alternative de plus en plus crédible et parfois même comme une évidence, du moins aux yeux des plus avisés.   

C’est ainsi qu’aux Etats-Unis, en matière de fonds d’actions US, les montants gérés passivement (suivant un indice) dépassent à présent ceux gérés activement. Et en Europe, alors qu’une conférence réunissait les professionnels du domaine en début de semaine à Londres, plus de 2000 ETF sont désormais commercialisés. Mais une polémique se fait jour : et si les ETF étaient victimes d’une bulle, présentant un risque d’éclatement à terme particulièrement néfaste pour les investisseurs ?

Voyons ce qu’il en est (Spoiler : Il n’y a pas de bulle !).

D’abord, ne confondons pas le contenant (un fonds indiciel en tant que véhicule de placement) et le contenu (telle ou telle catégorie d’actifs). De fait, les grandes actions américaines constituent la classe d’actifs la plus représentée aujourd’hui dans les ETF. Or, si les actions US ne sont sans doute plus bon marché aujourd’hui, il serait difficile d’affirmer qu’elles évoluent dans le cadre d’une bulle manifeste. Et les fonds gérés activement en actions US ne sont d’ailleurs pas très différents des ETF en terme de valorisation des actions qu’ils renferment. Rien de spécifique aux ETF donc. Plus important même : les ETF couvrent, pour ainsi dire, tous les types d’investissements à disposition sur les places financières mondiales. Et donc sauf à penser que toute la planète financière est victime d’une bulle uniforme … Comme je l’ai indiqué lors d’une précédente chronique, il y a sans doute trop d’indices trop spécifiques pouvant faire l’objet d’ETF. Mais ceci est une autre histoire.

Certains affirment néanmoins que le principe même de gestion indicielle implique des distorsions dans les cours des actions, toujours plus d’argent poussant à la hausse, en dehors de toute réalité économique, les mêmes actions (surtout les plus grosses capitalisations). En l’état actuel, rien ne permet de l’affirmer. Tout comme il serait imprudent de soutenir qu’une baisse boursière serait aggravée par la présence des ETF dont les investisseurs seraient plus prompts à la panique. Le contraire est sans doute vrai : un amateur d’ETF investit sans doute davantage dans une optique de long terme. Un fonds géré activement, au contraire, subit plus facilement l’ire d’un investisseur déçu ou inquiet car celui-ci, plutôt que de s’attribuer la responsabilité d’un mauvais choix, aura davantage tendance à rejeter la faute sur le gérant jugé incompétent.

Qui donc a intérêt à cette fausse polémique ? Sans aucun doute, ceux qui sont chassés du devant de la scène par les ETF. A savoir précisément les gérants de fonds actifs qui vivent des frais souvent exhorbitants qu’ils facturent à leurs clients et qui ne sont que très rarement justifiés par de meilleures performances. Aux Etats-Unis, depuis 23 ans, ce ne sont pas moins de 287 milliards de dollars qui ont été épargnés par les clients d’ETF bien moins chers et globalement plus performants que les fonds gérés activement.

Longue vie aux ETF ! Et même si la vie est nulle sans bulle, ce n’est sans doute pas de ce côté-là que vous en trouverez avant longtemps.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general