Faire ses devoirs ?

Kevin StraszburgerPar Kevin Straszburger (chroniqueur exclusif)

Pour
ceux qui ne le savent pas, je vis désormais à Singapour. Je vous
rassure tout de suite, cela n'a rien à voir avec l'objet de ce post mais
forcément, depuis quelque temps, mes lectures sur la toile se sont
légèrement déportées vers des choses… plus locales je dirais. Parmi
ces dernières, je conseillerais sans hésiter pour les francophones
désireux d'en apprendre un peu plus sur la Cité-Etat la lecture du blog Paris-Singapore, infos pratiques, conseils et clins d'oeil sont au rendez-vous.

J'ai eu la chance de rencontrer Louis à plusieurs occasions et lorsque j'ai lu son dernier post caricaturant
presque pas le genre de courrier qu'il pouvait recevoir, j'ai vraiment
ri. Trêve de plaisanterie, cela m'a rappelé une chose fort désagréable à
laquelle j'ai malheureusement été (trop) souvent confronté je
m'explique.
Je ne suis pas un expert, je ne suis
expert en rien d'ailleurs. Je m'estime bien trop jeune pour être expert
en quoi que ce soit. Maintenant, je me renseigne, je me cultive, je lis,
beaucoup, j'essaie de rencontrer des gens, je pose des questions, je me
renseigne bref, je me montre curieux. J'ai des passions, des choses que
j'aime plus ou moins, comme tout le monde en fait. J'ai décidé de
lancer ma boite en sortant de l'école. Cela m'a visiblement apporté une
certaine légitimité dans le domaine. Du moins, j'étais une "cible"
facile pour les étudiants qui comme moi voulaient se lancer à la sortie
de leurs études. Plus globalement aujourd'hui, je me retrouve être le
destinataire de quelques questions de la part de ceux qui veulent se
lancer dans l'aventure entrepreneuriale et qui sont encore jeunes.
Jusque
là ça me va, je trouve même ça bien. Encore une fois, qui que vous
soyez, quelle que soit votre idée, sortez de chez vous, allez à
l'encontre des autres, ils vous aideront, beaucoup ! (et moi le premier,
si je le peux, je me ferai un plaisir, sincèrement)
MAIS (oui il y a un "mais") et là je brandis le carton rouge le cas
échéant : faites-vos devoirs !! De la même manière que mon pote Louis
qui reçoit par mail des questions alors que les réponses se trouvent en
gras parfois dans certains de ses posts, ne sollicitez pas une rencontre
avant d'avoir "un peu" recherché ce que vous voulez savoir, avant de
vous êtes un peu posé sur le "comment du pourquoi" cette personne est
bien placée pour vous aider, avant d'avoir demandé à Google ou Quora
s'ils n'avaient pas la réponse etc…
C'est du bon sens paysan, je ne pensais jamais être confronté à cela et
pourtant, ça arrive. Et dans ces cas-là, c'est une perte de temps
totale, pour les deux parties d'ailleurs. Car si vous avez le malheur
d'avoir l'air de "débarquer" complètement à un rendez-vous, laissez moi
vous dire que la première victime, ce sera vous. Oui, vous aurez
réellement "grillé une cartouche" auprès du dit contact, plus la peine
de le contacter ultérieurement, vous serez rangé dans la case "ne vaut
pas (plus) la peine" et là, c'est la cata 🙂
Alors si vous rencontrez quelqu'un pour solliciter son avis et/ou son
expertise sur votre idée, merci de savoir la formuler et d'en avoir une
idée assez précise. Surtout, merci de connaître quels sont les grands
acteurs de votre domaine, cela semble être le b-a-ba. Si vous vous
lancez dans l'entrepreneuriat, un peu de lecture (je dis un peu, on est
d'accord, le principal reste le passage à l'acte) ne fera pas de mal. Si
vous êtes ici et que vous lisez ces lignes, c'est pas mal. Je peux
aussi vous conseiller les excellents blogs de nos amis Guilhem et Michel (entre autres excellents bien entendu).
Bref, faites vos devoirs, un peu. Le rendez-vous n'en sera que plus bénéfique et la discussion plus passionnante, croyez-moi.
Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general