Faites attention au potentiel « d’attention » de vos clients

HK0111 Par Henri Kaufman (chroniqueur exclusif) – Président de Hip ip ip ! Société de conseil en Marketing, en Web2.0 et en Formation

Le capital d’attention d’un consommateur est limité. En effet, il est aujourd’hui sollicité par des centaines, voire des milliers de messages dans une seule journée. Tous les canaux s’associent, se pressent, se précipitent pour attirer pendant quelques instants au minimum le regard ou les oreilles du client, ou au mieux une partie de son désormais fameux cerveau disponible. Parmi tous ces canaux concurrents, Internet est redoutable puisqu’en un clic, le consommateur peut passer d’un site à un autre via des liens interactifs qui ne demandent qu’à être cliqués. Le consommateur devient malade de ce qu’on appelle maintenant l’infobésité.

Pour exister dans ce torrent d’informations ou de publicité, l’annonceur doit s’attacher à, au choix :

– crier plus fort que les autres

– crier plus souvent que les autres

– crier différemment que les autres

Les deux premières méthodes peuvent être efficaces à court terme mais à long terme elles ne seront certainement pas rentables. Reste donc la troisième méthode qui ne demande – et ce n’est pas forcément facile – qu’un surcroît de créativité.

Evitez la fréquence trop élevée de vos messages, ou l’envoi de messages trop compliqués ou à l’inverse trop lacunaires. La saturation de la capacité d’attention de vos clients va provoquer  une sensation d’angoisse et brusquement, une espèce de dégoût puis le rejet de votre marque.

Dosez soigneusement vos flux de communication dans chacun des médias que vous utilisez ; ni trop ni trop peu. Faites des essais et des tests pour trouver le bon réglage de la carburation.

Veillez aussi soigneusement à ce que vos messages véhiculent des offres homogènes et les valeurs de votre marque.

Soyez enfin attentif à la répétition de messages identiques. Ils augmentent, au début, l’attention de ceux qui les reçoivent puis finissent par être ennuyeux et enfin insupportables. Surtout en ce moment de préoccupation de l’évolution du climat, où la notion de gâchis est mal plutôt mal vue.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general