Formation et auto-formation : nécessité fait loi

Januel_sophie
Par Sophie Januel (chroniqueur exclusif) – Facilitateur en "Gestion et organisation Back-office PME" pour entreprises agiles !

A l’heure des premiers bilans relatifs à la VAE, notamment le rapport Besson publié en août 08, soulignant la difficile mise en œuvre du dispositif, les accès à la formation dans les petites entreprises sont toujours limités faute de moyens dans la mise en œuvre et de temps.

Cependant les modes d’accès et supports de la formation se modifient intégrant les dernières avancées du multimédia  le e-learning fait sa révolution silencieuse.

L’idée est simple : la  formation est dispensée en distancielle : formation ouverte à distance (FOAD), en mode synchrone ou asynchrone.

Les formats longs et difficiles à intégrer dans les plannings, les sessions sont remplacés par des formats courts voire ultra-court de 15 minutes (microlearning). Cela ne consiste pas à calquer les formats longs sur des serveurs mais bien d’utiliser au mieux mode l’interactivité offerte par le multimédia et optimiser l’apprentissage par des usages plus dynamiques de formations.

Le tutorat, et un mixte de distanciel/présentiel est possible et même souhaitable en fonction des parcours validés de formation.

La formation multi-modale s’appuie sur des supports variés et riches : vidéo, wiki, formulaires, mails, podcasts, tchats, conversations audio, les interventions de spécialistes en mode synchrone conférence/débat. Associés aux exercices (simulation, serious games), résolutions de cas pratiques en mode atelier, tests à résultats immédiats ou non.

De la culture générale aux modules Métiers, aux techniques/outils spécifiques le spectre est large.

Premier intérêt : avantages à l’acquisition de connaissances mais aussi des révisions. Les tests et auto-évaluation favorisent la prise de conscience des niveaux acquis maintenus ou..perdus.

Second intérêt : si le DIF(1) présente peu d’intérêt pratique pour des formations longues diplômantes, il est un atout pour les nouveaux modes de formation offrant l’opportunité de l’utiliser en construisant un parcours individuel plus souple et libre.

Troisième intérêt : adopter les TIC dans son quotidien professionnel et privé. L’enjeu pour les entreprises est de proposer un moindre décalage entre les équipements retenus à titre professionnel et ce qui ce fait à l’extérieur.

Quatrième intérêt : proposer les opportunités de prises d’initiatives de la part de collaborateur, maintenir une employabilité.

Il est toujours profitable de maintenir ses connaissances ne plus attendre une improbable date de disponibilité mais aussi de développer à bon escient une curiosité et de nouveaux usages pour vivre avec son temps, et saisir les opportunités !

(1) Les actions de formation éligibles au dispositif DIF sont : les actions de promotion, les actions d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances, les actions de qualification prévues à l’article L. 900-3 du Code du Travail.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general