Génération autoentrepreneur : Restructuration, étape 2

Maxime Weber Par Maxime Weber (chroniqueur exclusif) – Génération Autoentrepreneur

Ma chronique fait son retour sur Envie d'entreprendre. Bien que mon envie – d’entreprendre- n’ait jamais été aussi forte,ces derniers mois ont été chargé et même si j’avais pu écrire une chronique, je ne suis pas sûr que son contenu ait été intéressant pour vous.

Tout d’abord je tiens à préciser mon « slogan » de chroniqueur. Je me définis comme faisant parti de la « génération Autoentrepreneur » parce que mes premiers pas officiels en tant qu’entrepreneur ont été facilités par ce statut.

Depuis ma dernière chronique (https://www.enviedentreprendre.com/2011/03/lautoentrepreneur-le-nouvel-ouvrier-chinois.html) j’ai traversé deux périodes riches en enseignements. Tout d’abord j’ai étudié de près la création d’entreprise en Suisse. L’association en romandie s’avérait alléchante mais probablement sans débouché à long terme.

C’est finalement vers notre CFE nationale que je me suis tourné en octobre dernier. Résultat : une SARL qui prend en compte l’activité de ventes en ligne (www.webowshop.fr) mais aussi des services de webmarketing étroitement liés avec le sport. Les formalités administratives se sont passées correctement, j’ai été accompagné d’un cabinet comptable dès le 1er jour d’activité.

Le statut d’autoentrepreneur m’a permis de lancer mon entreprise mais la bascule vers la SARL avec une vraie comptabilité et des obligations a été un réel déclencheur pour moi. Je conseille à tous ceux qui hésitent et restent dans le « confort » du statut d’autoentrepreneur de sauter le pas.

Webow, que j’ai très souvent évoqué dans ma chronique, a d’ailleurs pris de l’ampleur durant la fin d’année 2011 et suite à la création de la SARL. Une gamme de produits destinés aux clubs a vu le jour (www.webow-clubs.fr) et un outil de gestion du réseau de VDI est en version bêta. Les moyens humains pour assumer le développement de la boutique deviennent de plus en plus importants. Je n’ai plus les moyens de les assumer seul et je n’ai pas trouvé de collaborateur pour accompagner cette croissance. C’est pourquoi que j’ai décidé de mettre en vente la marque Webow et ses actifs. J’espère trouver des repreneurs qui sauront développer le concept et apporter l’énergie nécessaire à la marque pour devenir un commerce important.

Je reviendrai le mois prochain sur notre activité webmarketing qui est principalement composée d’édition et la régie publicitaire de sites web. Même si je n’ai jamais mentionné cette activité sur le site, l’envergure de celle-ci prend de plus en plus d’importance.

Vous pouvez me suivre sur Twitter @MaximeWeber.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general