Impôts sur le revenu et la fortune : investissez dans une PME pour les réduire

Watine_jeanluc Par Jean-Luc Watine (chroniqueur exclusif) – Spécialiste dans l'optimisation du statut du dirigeant

Investir dans une PME est une excellente solution pour réduire vos impôts : vous avez jusqu’à la fin de l’année pour réduire la facture de votre ISF ou de votre impôt sur le revenu.

Trois formes de réduction fiscale sont envisageables : la réduction d’impôt proprement dite, la déduction fiscale ou encore le crédit d'impôt. Il est urgent d’investir avant le coup de rabot qui touchera 22 niches l’année prochaine.

Les FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation) et FIP(Fonds d’Investissement de Proximité) vous permettent de réduire votre impôt sur le revenu ou votre ISF : il faut impérativement souscrire avant le 31 décembre un FIP IR comme ISF, car dans tous les cas de figure, les avantages seront moins importants en 2011. Il faudra encore payer l’ISF en juin prochain et sa suppression n’est pas prévue avant cette date.

Vos Biens professionnels échappent toujours à l’ISF dès lors que vous êtes encore en activité au 1° janvier de l’année : vous avez tout intérêt à partir à la retraite après le 1° janvier.

L’investissement dans une PME vous permet de retrancher de votre ISF 75 % des sommes investies en direct ou par l’intermédiaire d’une holding. Vous pouvez obtenir une réduction maximale de 20.000 Euros par an.

L’engagement collectif de conservation ou pacte Dutreil permet une exonération de votre ISF à hauteur de 75 % de la valeur des actions. Pour bénéficier de cette exonération, il faut souscrire cet engagement collectif pour au moins deux ans avec d’autres associés et qu’il porte sur au moins 34 % des droits pour une entreprise non cotée. L’un des associés signataires doit exercer une fonction de direction pendant cinq ans et le redevable doit conserver ses titres pendant au moins quatre ans.

Dernier conseil pour ceux qui ont un statut de TNS (Travailleurs Non Salariés) : gérants majoritaires de Sarl ou Eurl, professions libérales ou indépendants, pensez à compléter vos plafonds de défiscalisation Madelin ou Fillon. Pour les contrats signés avant le 25 septembre 2003 vous avez encore le choix cette année entre l’ancien et le nouveau dispositif fiscal Madelin. La période transitoire s’achèvera au 31 décembre 2010 (loi de finances 2009).

Un bilan complet reste nécessaire avant la fin de l’année : optimiser les versements et cotisations entre les enveloppes de déductibilité avant et après le 25 septembre 2003, envisager d’augmenter vos versements sur les contrats Madelin jusqu’aux plafonds ou souscrire un contrat PERP pour abonder vos pensions de retraite.

Il ne vous reste que quelques jours pour échapper aux coups de rabot promis de longue date par le gouvernement. Dépêchez-vous  de prendre les mesures qui s’imposent.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens
toto togel https://manajemen.feb.unri.ac.id/thailand/ situs togel