Interview de Jean-François Ruiz : entrepreneur

Januel_sophie_1
Par Sophie Januel (chroniqueur exclusif) – Facilitateur en "Gestion et organisation Back-office PME" pour entreprises agiles !

Le podcast se développe et se structure autours de plusieurs  expériences. Sur blog, les émissions de radio, en campagne de communication mais aussi en base de Savoir et de partage. C’est l’axe retenu par La Voix du Savoir. Une première interviewée des fondateurs non podcastée exceptionnellement !

Jean-François Ruiz, comment êtes-vous devenu « entrepreneur » ?
Quel est votre parcours
?

Je pense tout d’abord qu’il faut que l’on
s’accorde sur ce qu’est un entrepreneur ( tout le monde ne le voit pas
pareil
). Si on prend la
définition de Wikipedia : An entrepreneur -derived from the French words
‘entre’ (ie: enter) and ‘prendre'(ie: take)- is, in its most general sense, a
person who creates or starts a new project, opportunity, or venture.

Jfruiz
Alors je dirai que je ne le suis pas devenu mais
plutôt je l’ai toujours été. Cette attitude entreprenariale, nous l’avons tous
car il nous a fallu nous en servir pour affronter chaque nouveau stade de notre
développement, de l’apprentissage de la parole jusqu’à aujourd’hui.

Mon parcours a commencé sur PC alors que j’étais au CE2. C’est moi qui
lançait les jeux sur la machine, optimisait la machine pour toute la famille 😉

Connecté dès les premières heures à l’internet
depuis 1996[ ] dès la 2ème semaine de mon arrivée en école d’ingénieur
(INPG-ESISAR), nous avions entrepris avec la douzaine de passionnés de ma promo
d’équiper le reste de la promo avec du matériel sur mesure et un accompagnement
de proximité. Cette action entreprenariale a donner lieu à la création du Club
Informatique Esisar (CIE). Après près de 4 ans à la présidence du club et plus
d’un demi-million d’euro de matériel distribué et maintenu, après avoir
installé plus de 5km de câbles réseaux dans la ville pour permettre aux
étudiants de ma dernière année en école d’ingénieur fut marquée par la création
d’une junior entreprise. Cette expérience fut vraiment une révélation pour moi.
Je me suis rendu compte que c’était vraiment là, en entreprenant en équipe que
je me développais le mieux.

Depuis je n’ai pas cessé de réaliser les projets en lesquels je crois. Je
n’ai pas cesser d’entreprendre…

L’opportunité est un défi à vous-même, une période de transition ou un
choix de vivre une expérience particulière à long terme
  ?

L’opportunité est une action qui, si vous
l’accomplissez, vous permet d’obtenir une situation qui vous satisfait plus que
la situation initiale. Donc pour répondre à vos trois choix, je dirai que c’est
un défi parce qu’on n’est jamais complètement sûr du résultat d’une action,
c’est aussi une transition vers un résultat, et enfin une expérience plus
satisfaisante à long terme.

« La voix du savoir » cette entreprise se veut-elle le
Wikipedia de podcasts encyclopédiques ? Pourquoi cette activité  ?

La voix du savoir n’a pas encore d’existence
juridique. Il s’agit d’un projet qui se cherche qui explore des voix dans la
diffusion du savoir. Wikipedia est l’encyclopédie collaborative ou des milliers
d’esprits se connectent pour essayer de capitaliser une description des
savoirs. Wikipedia est aujourd’hui une vraie mine d’information libre. Nous
avons souhaité mettre en place un outil qui permettrait de découvrir chaque
jour son contenu sous la forme d’un podcast.

Quelle est votre stratégie à moyen terme ? A qui est destiné ce
savoir ?

La stratégie à moyen terme c’est d’avoir
suffisamment de contributeurs permanent pour maintenir une production
quotidienne des contenus de qualités. Ce savoir est avant tout destiné aux
abonnés à La Voix du Savoir par mail ou RSS. En s’abonnant au flux, on reçoit
quotidiennement une "dose culturelle" que l’on peut consommer
n’importe ou, n’importe quand.

Qui sont vos contributeurs ?

Nos contributeurs sont des personnes qui ont avant tout l’envie de partager
quelque chose à l’aide de leur propre voix. Toute personne qui souhaite envoyer
un article sur la voix du savoir peut le faire en nous contactant. La Voix du
Savoir c’est aussi un défi, celui de se réconcilier avec sa voix. C’est une
envie de partager un intérêts, une passion avec d’autres personnes.

Combien de temps s’est écoulé entre votre idée et le passage à
l’action de la création d’entreprise ?

L’idée a germé en même temps que la création d’une communauté
d’entrepreneurs que l’on a nommé MDPL. Cette communauté devait permettre
d’incuber des projets et La Voix du Savoir en fut le premier bébé. Nous avons
mis environ 1 mois entre l’idée initiale et la réalisation d’une plateforme
adapté à notre besoin.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières lors de vos
démarches (Banque, aides à la création etc.. 😉

Nous ferons ces démarches si l’on souhaite un jour tirer des revenus de
cette expérience.

Comment financez-vous cette entreprise , vous n’avez pas de pub, de
co-branding ?

Ce projet est actuellement financé par le soutien financier de la
communauté. Puisqu’il faut parler finance, il semblerait que l’affiliation de
vente de produits culturels pourrait être viable à moyen terme pour financer
des besoins en infrastructure grandissant.

Vous êtes plusieurs associés. Etre à plusieurs vous paraissait-il une
évidence ? Si oui pourquoi

A la base Sébastien Rousset est mon associé principal dans
cette aventure. Nous aimons bien évidemment solliciter l’intelligence
collective de la communauté autour de ce projet. Lors de la création d’une
structure officielle, ils seront les premiers vers lesquels nous nous
tournerons. Etre à plusieurs c’est tellement plus enrichissant que dès que j’ai
l’opportunité de me réaliser en équipe je la saisie.

Quelles sont les valeurs au delà de l’affectio societatis que,
tous vous privilégiez ?

Diffuser la culture, être ouvert à une perturbation culturelle quotidienne
permettant un apprentissage (ou micro apprentissage) journalier..

Quel message souhaiteriez vous communiquer aux aspirants
entrepreneurs ?

Entreprendre c’est se lancer dans la création d’action qui ont du sens ou de
la valeur. Réfléchisser, analyser et planifier mais surtout lancez-vous,
avancer un pas après l’autre. Le plus gros risque que l’on prend, c’est
attendre.

Quelle question aimeriez-vous entendre de la part de
partenaires potentiels de banquiers et/ou investisseurs ?

« Est-ce que vous êtes disponible prochainement pour que l’on puisse
discuter ensemble ? » 🙂

La question non posée à laquelle tu aimerais répondre
: « Quand est ce que je peux vous envoyer une baladiffusion de mon
choix ? »

Quand vous vous serez réconcilié avec votre voix 😉

Le podcast peut être une
solution alternative pour des modes via des terminaux numériques pour des
personnes qui n’ont pas les moyens physiques de lire mais aussi pour un nouveau
mode d’accès complémentaire à l’information.

Les contributeurs et
contributrices futures peuvent se mettre en contact directement avec Jean-François
RUIZ via le site. A vos vocalises.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general