J’ai lu pour vous… : Créer sa boîte pour les nuls

Thebaut_didierPar Didier Thebaut (chroniqueur exclusif)Consultant formateur chez tbco.fr

J’ai lu pour vous…

Cette
fois j’ai choisi un bouquin qui devrait tous vous intéresser, et ce au
moment où l’on est en plein débat sur les retraites : « créer sa boîte
pour les nuls ». Quel rapport me direz-vous ? Un seul, la croissance de
notre économie. Car seul la croissance pourrait nous permettre de
sauver notre système de retraite par répartition. C’est du moins ce sur
quoi tous les économistes s’accordent. Parmi toutes les pistes évoquées
qui, (entre parenthèses), vont inévitablement se conjuguer : à savoir
l’allongement de la durée de cotisation, l’augmentation des
prélèvements obligatoires et la baisse du niveau de pension…une chose
est sure, sans croissance on est définitivement foutu.

Bref, pas de
retraites pour nous et moins de retraites pour nos parents. Et moi, qui
me faisait une joie de cotiser plus et de travailler plus pour la plus
grande joie de mes aînés. Petit déjà, je m’habituais à leur laisser ma
place dans le bus. C’est ce qui s’appelle la solidarité. Une cuillère
de CSG pour Papa, une hausse de TVA pour Maman et pour moi qui paiera ?
La réponse, vous.

Comment, en comptant sur vous et en prenant votre
destin en main. Donc, en créant votre entreprise. Voilà pourquoi, comme
beaucoup d’entre vous, j’ai décidé d’être entrepreneur et mon propre
patron. Entendons-nous, je ne suis pas entrain de dire que la création
d’entreprise est la panacée. D’ailleurs l’augmentation du nombre de
création d’entreprises est plutôt un signe révélateur de crise que de
croissance. Toutefois, je suis convaincu qu’il est plus facile de vivre
avec des contraintes que l’on s’impose soit même qu’avec des
contraintes qui nous sont imposées.

Donc pour vivre professionnellement
heureux, créer votre boîte. D’autant plus que grâce à ce livre les plus
nuls d’entre-nous (c'est-à-dire pas Alain Juppé, qui est le meilleur)
vont pouvoir passer à l’acte. Dans la lignée de la collection pour les
nuls, le livre dispose d’un contenu pratique bien fourni avec des
exemples de lettres en annexes : convocation des actionnaires, pouvoir
pour une AG, mise en demeure de payer…Articulé autour de six grandes
parties, cet opus écrit par une journaliste en droit passe en revue les
différents stades de la création de manière chronologique : La décision
de se lancer, le projet, son financement, l’entreprise qui va le
porter, le développement de l’activité et pour conclure les dix clés du
succès.

Voici pour ceux qui n’ont pas le temps de lire le bouquin, en
exclusivité pour
http://www.enviedentreprendre.fr, les dix clés du succès selon l’auteur :

  1. Définir ses compétences par rapport au projet (ah bon…est-ce un exemple de truisme ?).

  2. Ne brûlez pas les étapes (en voila une information utile).

  3. Sachez évaluez les risques et mettez votre patrimoine à l’abri (dixit Bernard Tapie ?).

  4. Modérez votre enthousiasme et restez lucide (nous voila prévenu).

  5. Sachez vous entourer et écoutez les conseils des anciens (surtout pour la réalité augmentée).

  6. Réunissez vous-même le plus d’argent possible (l’auteur ne doit pas vouloir être taxée).

  7. Pensez à l’avenir en choisissant le statut de votre entreprise (Madame Irma aide-moi).

  8. Si tout va mal, tenez bon (ou le témoignage d’un entrepreneur en télématique).

  9. Il y a une vie après le travail (appelez les journalistes, voici LE scoop).

  10. Sachez déléguer (même pour l’écriture d’un livre sur la création d’entreprise ?).

Et
tout ça pour la modique somme de 22,90 €uros que vous pouvez passez
bien entendu en charges !!! Vous l’aurez compris, je ne conseille pas
la lecture de ce livre et vous invite à passer du temps sur des sites
comme celui sur lequel vous êtes ou encore sur l’excellent site de
l’APCE :
http://www.apce.fr d’où nous vient la page 152 qui illustre un exemple de calcul du BFR.

Donc,
tout ça pour vous dire que le mieux pour créer sa boîte c’est de passer
plus de temps sur Internet que dans les librairies où ce livre devrait
quand même avoir un bel avenir auprès de ceux qui parlent de création
sans avoir jamais créé. En un mot, les experts.

Autre grand regret concernant cet ouvrage, rien sur les retraites. Mais bon, un petit tour au cinéma voir "Mamuth" de Gustave Kervern et Benoît Delépine devrait vous rappeler que l’essentiel dans la vie c’est de vivre.

Dernier
point, j’ai lu pour vous…mais je n’ai pas relu pour vous. Donc désolé
pour les éventuelles fautes et bonne chance pour que vos projets de
création se concrétisent, et ce avec ou sans erreur, car comme dit le
poète « errare humanum est ». Ce qui signifie que l’important dans
l’entreprise c’est avant tout le projet humain.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general