Joyeux Noël et pensez aux autres

Bertrand_duperrin
Par Bertrand Duperrin (chroniqueur exclusif) – Consultant en Management

PS : faut essayer d’être original pour être lu un 25 décembre 😉

Chronique d’un matin de Noël…essayons donc d’être l’esprit du moment
quand bien même il paraîtrait que la conjoncture du moment ne
semblerait pas être le cadeau escompté et qu’il semble quasi-certain
qu’on en parlera encore dans un an à la même époque.

Il parait
que l’esprit de Noël c’est donc de penser aux autres. Vœu qui deviendra
normalement pieux dès que la réalité du travail quotidien reprendra ses
droits. Mais en cherchant bien il y a certainement des manières de
développer son business en 2009 en pensant aux autres. En ce qui me
concerne j’en ai identifié deux.

Penser aux autres version social business : j’en avais parlé ici en son temps, (http://www.duperrin.com/2008/12/06/le-social-business-vous-connaissez/) mais d’autres aspects sont évoqués ici aussi (http://www.jeanchristophecapelli.com/capelli/2008/12/danone-communities-.html).
Concrêtement on peut donc envisager de monter des business plans
"solidaires", qui sont tout sauf du mécénat, orientés vers
l’indispensable recherche du profit mais prenant également en compte la
nécessité vitale pour l’entreprise de co-développer son écosystème avec
elle. Et vous remarquerez que non seulement on trouve désormais des
gens pour financer cela mais en plus le créneau semble attirer de plus
en plus d’entrepreneurs qui se disent qu’un jour ou l’autre il faudra
bien arrêter de courir le 100 m en zéro secondes et qui ont envie de se
donner d’autres objectifs.

Penser aux autres version business
business : les temps sont durs et il va bien falloir s’en sortir. Dans
un contexte où toutes les logiques traditionnelles montrent leurs
limites (ou en donnent l’impression) le bonheur sourira à celui qui
entreprendra malin. Entreprendre malin c’est savoir que, aussi grand,
gros, puissant et renommé qu’on soit il y a toujours plus des gens
brillants ailleurs que chez soi, que les idées et les opportunités sont
dehors et pas dedans, qu’à l’heure de faire attention à chaque sou
investi mieux vaut partager les efforts et qu’un partenaire est un
levier avant d’être un danger. Le sujet est sur l’agenda des dirigeants
des grandes entreprises mais il n’y a aucune raison, bien au contraire,
pour qu’il n’arrive pas rapidement chez les PME : comment opérer en
réseau ou en alliances, s’allier à des partenaires mais parfois aussi à
des concurrents, pour mutualiser les efforts et faire front. Comment
abaisser autant que se faire se peut les freins à la coordination qui
sont autant de coûts pour des entreprises désireuses de travailler
ensemble ? Parlez en autours de vous et explorez les bonnes idées avec
vos partenaires les plus proches, puis les autres. Un monde
d’opportunités insoupçonnées peut s’ouvrir à vous si vous poussez la
réflexion au delà des lieux communs et ne partez pas du principe que de
toute manière "nous c’est nous et eux c’est eux", une attitude qui a
souvent transformé des situations difficiles en situations désespérées.

Alors
joyeux Noël à tous. Penser aux autres ça n’est pas que faire des
sentiments, c’est peut être faire avancer son entreprise en 2009.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general