La création est un mot féminin, n’est-il pas ?

 Photo Patrick Rey by JLChaumet 600pixPar Patrick Rey (chroniqueur exclusif) - Consultant-Délégué ITG, premier groupe de conseil en portage salarial.

Rien d'étonnant pour une femme de créer ! Créer la vie, avec l'apport extérieur du spermatozoïde, c'était le rôle strictement dévolu aux femmes, celui des hommes étant de créer l'entreprise, l'activité professionnelle, l'œuvre d'art. Aujourd'hui, heureusement, davantage de femmes veulent créer et s'y mettent ou s'y résolvent.

Peu d'articles sur ce blog sont consacrés à l'entreprenariat au féminin. Plutôt écrits par des femmes, alors je me risque ! Dans “L'envie d'entreprendre au féminin”, il y a deux ans, je commentais les qualités spécifiques telles que je les voyais et les différences telles que les femmes elles-mêmes les voyaient. Tout récemment, se tenait la seconde édition du Salon Professionn'L à Bordeaux, 1er du genre en France consacré à la reconversion 100% féminin.

Des témoignages, des échanges, des demandes de femmes de toutes sortes. Ce qui m'a frappé c'est le pragmatisme et la modestie des personnes ou des projets. Evidemment, il ne s'agissait pas d'un salon de l'entreprise ou de la création. Et donc, comme les hommes, lorsqu'il y a création elle est très majoritairement orentée vers l'auto-emploi. Et, lorsqu'il s'agit de services intellectuels B2B, comme les hommes, elles se disent peu aptes ou peu motivées par l'approche commerciale.

Et c'est là qu'on ressent les différences de personnalités. Lorsque les personnes se sont affranchies des blocages divers, les femmes sont tout autant à l'aise que les hommes. Mais lorsque la pression culturelle ou de leur éducation reste forte, les femmes se montrent plus hésitantes à l'idée même de créer leur propre activité. J'en ai vu qui étaient franchement entreprenantes, et d'autres au contraire encore soumises comme je ne croyais plus que ça existe. Majoritairement, elles étaient conscientes qu'entreprendre peut être une excellente opportunité de reconversion, de rebondissement professionnel.

Ainsi donc la création d'entreprise attire de plus en plus de femmes jeunes et moins jeunes. Leurs ainées ont ouvert la voie, des connues et des moins connues. Voilà plus de 25 ans, je rencontrais à Londres la créatrice de Body Shop, Anita Roddick, amie d'un collègue anglais : quelle simplicité, quel talent, quelle clarté de communication ? Une ambition constructive, pas destructive : pour, pas contre. Mais ne retombons pas dans les clichés féminin vs masculin…

En tous cas, pour ce qui est des personnes vues à ce Salon et motivées par le développement d'une activité de services aux entreprises, elles ont pu avoir confirmation qu'il est possible de créer autrement en travaillant autrement et le contraire. Le portage salarial est pour elles non seulement un moyen de combiner autonomie et sécurité, mais également un mode de fonctionnement qui permet de gérer plus facilement son temps.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general