La franchise, un modèle économique qui séduit en France

Tout le monde a eu cette impression un jour. Aller dans une ville et y reconnaitre exactement les mêmes magasins que dans une ville précédemment visitée. Cette uniformisation peut décevoir les touristes en recherche de particularités régionales mais elle est surtout le résultat du succès d’un modèle économique : la franchise. Elle permet au gérant de démarrer en s’appuyant sur la renommée d’une marque déjà bien installée, ce qui est un vrai plus lorsqu’on lance un business. En contrepartie, le gérant doit respecter les directives de la maison-mère. On vous en dit plus sur ce concept qui a largement conquis les Français.

Une situation gagnant-gagnant ?

Comme l’explique Ionos dans son Start-up Guide, le concept de franchise est fondé sur un principe simple : un partenariat entre deux parties, le franchiseur qui vend les droits d’utilisation de sa marque (marque, logo, design, idée commerciale et les droits de distribution des produits et services) et le franchisé auquel ces droits sont alors transférés. En contrepartie, le franchisé paye un droit d’entrée, reverse un pourcentage de son chiffre d’affaires et se plie aux directives de la maison-mère. Peut-on parler de contraintes ? Si oui, elles pèsent peu face à la possibilité de s’appuyer sur la notoriété de la marque qui est un vrai coup de pouce, notamment durant les premiers mois. Une situation gagnant-gagnant ? Cela peut y ressembler mais la marge de manœuvre du franchisé reste restreinte.

Une vraie dépendance à la maison-mère : le cas McDonald’s

Au début des années 2000, la firme américaine McDonald’s doit faire face à plusieurs scandales en France : la vache folle, la malbouffe, les destructions de certaines de leurs enseignes… McDonald’s décide de mettre en place un grand plan d’action. La communication est accentuée sur la provenance de la viande, la proximité avec les éleveurs. Le logo abandonne la couleur rouge et devient vert. Les intérieurs des restaurants évoluent pour faire moins fast-food et plus écoresponsables. Ces prises de décisions viennent d’en haut et les franchises doivent s’y plier. Cela démontre la marge de manœuvre restreinte accordée aux franchisés lorsque se jouent des questions majeures dans l’évolution des franchises.

Un modèle économique en plein essor

La faible marge de manœuvre ne semble pas contrarier les Français puisque le modèle économique de la franchise connait un vrai succès dans l’hexagone. D’après la Fédération française de la franchise, ce modèle économique représentait en France en 2018 59,55 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Le marché français de la franchise serait le 1er en Europe et le 3e dans le monde. Ce modèle séduit mais surtout rassure. En pouvant s’appuyer sur une politique entrepreneuriale déjà bien établie, le franchisé réduit les risques ce qui peut laisser entrevoir des possibilités de gains assez rapides. C’est un modèle qui plait mais qui pousse évidemment à une uniformisation des offres en zones urbaines.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general