La FTC enquête sur les investissements des géants du cloud dans OpenAI et Anthropic

Le marché de l’intelligence artificielle est une nouvelle fois secoué. Il ne s’agit pourtant pas de l’arrivée d’un nouvel acteur avec ses nouveaux outils et chatbot, ni même d’une énième levée de fonds stratosphérique en faveur de l’IA. Il s’agit ici d’une enquête lancée par la FTC, l’autorité américaine de la concurrence, sur les investissements des géants du Cloud dans les start-ups leaders du marché de l’IA : OpenAI et Anthropic.

5 grandes entreprises dans le collimateur

Depuis 2018, une course effrénée vers le développement et la commercialisation d’outils et de solutions diverses basées sur l’intelligence artificielle a bousculé notre quotidien. Des grandes entreprises et des start-ups -originaires pour la plupart des États-Unis- ont investi des milliards de dollars dans cette technologie révolutionnaire.

Une effervescence qui n’est pas passée inaperçue de la Federal Trade Commission (FTC), le gendarme des marchés sur le sol américain. Ce 25 janvier 2024, la FTC a donc émis des injonctions à l’encontre de 5 entreprises (investisseurs, partenaires, fournisseurs de services cloud), leur indiquant de délivrer à la commission des informations sur les investissements et contrats de partenariats signés récemment par les principaux concernés : Microsoft, Amazon, Alphabet (maison mère de Google), OpenAI et son concurrent Anthropic. Cette enquête a pour objectif d’obtenir « une meilleure compréhension interne de ces relations et de leur impact sur le paysage concurrentiel », indique la FTC dans son communiqué.

Préserver la concurrence saine dans le marché de l’IA

Lina M. Khan, Présidente de la FTC, poursuit ses explications quant au lancement de cette enquête visant 5 grandes entreprises mondialement connues : « L’histoire montre que les nouvelles technologies peuvent ouvrir de nouveaux marchés et encourager une concurrence saine… Alors que les entreprises s’engagent dans une course au développement et à la monétisation de l’IA, nous devons nous protéger contre les pratiques qui pourraient entraver cette opportunité. […] Notre enquête permettra de déterminer si les investissements et les partenariats entrepris par les entreprises dominantes risquent de compromettre l’innovation et de nuire à la concurrence loyale ».

Des inquiétudes alimentées par les récents investissements et partenariats à coup de plusieurs milliards de dollars dans lesquels se sont engagées les principales concernées : Microsoft promet d’investir jusqu’à 13 milliards de dollars dans OpenAI sur plusieurs années, Amazon et Google ont respectivement injecté 4 milliards et 2 milliards de dollars dans le capital d’Anthropic, principal concurrent d’OpenAI.

D’autres enquêtes pourraient succéder

La FTC n’est pas la première à soulever des questions autour de la « concurrence saine » et des investissements à outrance qui ont animé le marché de l’IA ces dernières années. Nos voisins d’outre-Manche ont également un œil sur la situation, en lançant des investigations via la Competition and Market Authority. Ici, l’agence britannique soupçonne une « acquisition de contrôle » et une « situation de fusion pertinente » susceptible de désavantager la concurrence au Royaume-Uni.

De même, la Commission européenne a en parallèle confirmé son intention de lancer une autre enquête quant aux pratiques d’investissements des grandes entreprises du cloud dans les start-ups mentionnées plus haut. Les cinq entreprises concernées ont 45 jours pour répondre à l’injonction faite par la FTC à leur encontre.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens