La minute patrimoniale : Faites votre bilan patrimonial – 4ème partie : bilan prévoyance

Yves_gambart_de_lignieres
Par Yves Gambart de Lignières (chroniqueur exclusif) – Conseil Financier et Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant

Après avoir établi un bilan actif/passif de votre patrimoine et un point sur vos flux actuels et à venir, vous devez vérifier si vous êtes bien couverts sur les aléas de la vie.

Suivent les principaux risques de la vie et les contrats de prévoyance qui peuvent vous en protéger :

1. La maladie. Il s’agit de faire face aux dépenses liées à votre santé : consultations de généraliste ou de spécialiste, pharmacie, optique, dentaire, hospitalisation…  Si vous êtes salarié, étudiez la mutuelle proposée par votre entreprise pour valider, tout de même, qu’elle correspond bien à vos attentes.

2. L’invalidité et le décès. Ces risques sont souvent assurés dans un même contrat soit pour une durée limitée (assurance temporaire), soit pour toute la vie (assurance vie entière). Ainsi, en cas d’invalidité « absolue et définitive » ou en cas de décès, un capital (parfois majoré en cas d’accident) ou une rente vous est versé ou est versé à votre conjoint (rente conjoint) et/ou à vos enfants (rente éducation), par exemple, jusqu’à leurs 25 ans.

3. L’incapacité de travail. Ce risque est souvent négligé alors qu’en cas d’arrêt temporaire de travail, il peut être indispensable, surtout pour les professions libérales et autres indépendants, de bénéficier d’un maintien partiel ou total de leurs revenus. Comme l’ensemble des garanties, son coût sera fonction de l’âge de l’assuré et de la franchise choisie (nombre de jours : 30 / 60 / 90 … à partir desquels cette garantie est mise en place).

4. La dépendance. Dans ce cas, l’objectif est de protéger son cercle familial face au surcoût généré par le vieillissement (infirmité, maladie psychique…).

A cela s’ajoutent des risques
périphériques qui sont parfois couverts par des contrats bien
spécifiques : assurance hospitalisation, contrats obsèques, garantie des
accidents de la vie ou GAV pour se couvrir des accidents de la vie privée, des
accidents médicaux…

Vous devez donc évaluer le degré
de protection pour vous ou votre famille qu’il vous faut mettre en place afin
de faire face à n’importe quel accident de la vie.

Les questions à se poser sont
assez simples à formuler :

– Si je décède demain, est ce que mon conjoint et mes
enfants auront assez avec le patrimoine que nous avons constitué ?

– Si je suis invalide demain, quel serait le surcoût de
cette nouvelle situation tant au niveau de la perte potentielle de revenus que
des dépenses pour m’assister dans mon handicap ?

– …

Si vous évaluez que le patrimoine
et les flux générés seront insuffisants, il vous faut mettre en place une
couverture pour y remédier.

Sachez également que ce type de
couverture peut être prévu si vous êtes chef d’entreprise (assurance homme clé,
par exemple) afin de protéger votre société si vous disparaissiez.

A suivre : synthèse et
analyse

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general