La prévention des douleurs au bureau

Longtemps, la prévention des douleurs concernait exclusivement des secteurs d'activité où le travail physique était prédominant, comme le BTP ou l'industrie. Depuis une vingtaine d'années, cette préoccupation a gagné les emplois du tertiaire. Une littérature abondante a notamment mis en avant les dangers liés aux troubles musculo-squelettiques (TMS), qui sont en augmentation constante. Ils représentent aujourd'hui 76% des maladies déclarées liées au travail. Quelles sont donc les solutions à mettre en place pour prévenir ces troubles au bureau ?

Les TMS : état des lieux et causes

Au bureau, les tendons, les articulations et les muscles peuvent être sollicités par un travail intense ou répétitif. Il n'est guère étonnant que 40% des TMS déclarés affectent le poignet : nous l'appellerons le "syndrome de la souris". Tendinites et syndromes du canal carpien représentent les affections les plus souvent contractées au bureau. Les douleurs engendrées sont lancinantes, et peuvent engendrer une perte de productivité, un mal-être voire de longs arrêts de travail.
Un autre danger guette les salariés au bureau : l'immobilité. En effet, la station assise et le travail sur ordinateur n'incitent guère au mouvement. Si une mauvaise posture est adoptée et gardée 7 heures durant chaque jour, elle peut à moyen terme avoir des conséquences néfastes : douleurs aux épaules (32% des TMS), au niveau du dos ou de la nuque.

Prévenir les douleurs liées au TMS

Comment combattre au quotidien ces mauvaises habitudes qui peuvent avoir de graves conséquences ? Tout d'abord, faites une cartographie des dangers potentiels pour votre personnel. Un état des lieux, par l'observation ou l'écoute, permettra de savoir quel poste est impacté et que mettre en place pour y remédier. Des questionnaires-types ou des outils simples (comme la check-list OSHA ou l'outil MUSKA) existent pour établir une évaluation : servez-vous en !
Une fois une vision claire des risques, il est possible de mettre en place des ateliers avec les salariés pour les conseiller dans les postures à adopter. L'ergonomie au travail s'apprend et peut éviter bien des souffrances. Si le mobilier d'entreprise n'est pas adapté, il serait judicieux d'investir dans des éléments permettant à chacun d'adopter la meilleure position possible. Sièges ajustables, repose-pied (voir à ce sujet la gamme proposée par Frankel).
Certains chefs d'entreprise sont plus créatifs dans la prévention de ces douleurs : aussi, depuis quelques années, les cours de yoga remportent un succès grandissant dans les entreprises !

Les douleurs au travail ne sont pas à prendre à la légère, même si elles peuvent paraître anodines de prime abord. Les TMS sont devenus un sujet de préoccupation des chefs d'entreprise, les prévenir contribue au bien-être général de vos salariés.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general