La prise de décision au sein de l’entreprise

Drissi_mhamed
Par M’hamed Drissi (chroniqueur exclusif) – Ph.D Management

La prise de décision est l’acte le plus important qu’un individu puisse prendre, dans le temps et dans l’espace, quelle  que soit la  position sociale ou hiérarchique qu’il occupe dans la société.

Qu’il soit homme de politique, homme d’affaires, magistrat, médecin ou un commun des mortels, la décision prise par lui,  a inéluctablement  une répercussion positive ou bien négative sur sa vie privée et/ ou professionnelle, comme elle a aussi  un impact direct ou indirect sur son environnement.

De nos jours, le nombre de décisions que nous devons prendre ne peut aller qu’en augmentant eu égard à la complexité croissante et la rapidité des changements dus à la mondialisation socio-économique et culturelle et à son impact certain sur notre vie quotidienne.

Au sein de l’entreprise, la prise de décision revêt une dimension encore plus importante puisqu’elle se repose essentiellement sur les informations détenues par les dirigeants qui leur permettent de prendre des décisions en adéquation avec les objectifs escomptés.
Chaque jour, le chef d’entreprise  très occupé, doit  analyser de nombreuses situations et prendre plusieurs décisions plus ou moins importantes.

Chaque décision est le résultat d’un processus complexe qui, en règle générale, implique  deux manières de réfléchir : regarder en arrière pour comprendre le passé et voir plus loin pour prévoir l’avenir.

A vrai dire, savoir prendre des décisions est la garantie d’une vie réussie que ça soit vie privée ou professionnelle. C’est également la garantie d’atteindre rapidement  les objectifs fixés. Cependant ceux qui hésitent et  tergiversent sans cesse perdent beaucoup  de temps et d’énergie pour réaliser en définitive très peu de résultats. Ces gens  ont perdu trop d’énergie dans l’hésitation et sont  épuisés au moment d’agir, d’où le risque  que courent quotidiennement les chefs d’entreprises moins avertis de prendre de mauvaises décisions.

L’entreprise en tant que structure socialement organisée suppose que soient définies les modalités de la prise de décision. Cette action repose entre autres sur les informations détenues par les décideurs qui leur permettent de prendre des décisions en adéquation avec les objectifs poursuivis par l’organisation.

La décision est un acte par lequel un décideur opère un choix entre plusieurs options permettant d’apporter  une solution satisfaisante à un problème donné ou l’exécution d’une action ou d’un projet avec toutes les conséquences que cette décision pourrait engendrer.

La notion de décision a évolué dans le temps au fur et à mesure que ce sont transformées et complexées les procédures  de prise de décision Au sens classique du terme, on assimile la décision à l’acte par lequel un individu (disposant du pouvoir de décider) prend les mesures favorisant la création et la répartition des richesses dans une entreprise en s’appuyant sur un certain nombre d’informations à sa disposition sur le marché.

Dans son approche plus moderne, la prise de décision apparaît plutôt comme « un processus d’engagement progressif, connecté à d’autres, marqué par l’existence reconnue de plusieurs chemins pour parvenir au même et unique but » (L. Sfez). L’évolution du concept de décision est révélatrice d’un certain nombre d’évolutions dans la manière d’appréhender le processus de  la prise de décision.

On distingue traditionnellement trois grands types de décisions qui doivent être  prises dans une entreprise  à savoir :

– les décisions stratégiques qui engagent l’entreprise sur une longue période puisqu’ elles conditionnent la manière dont l’entreprise va se positionner sur un marché de manière à retirer le maximum de profit des ressources qu’elle mobilise.

– les décisions administratives ou tactiques qui doivent permettre  de définir comment les ressources de l’entreprise doivent être utilisées pour réaliser  les objectifs défins dans le cadre des décisions stratégiques. Il s’agit alors d’organiser la collecte et l’affectation des ressources matérielles, humaines et technologiques au sein de l’entreprise.

– les décisions opérationnelles qui s’appliquent  au niveau de la gestion courante de l’entreprise et concerne l’utilisation optimale des ressources allouées dans le cadre du processus  productif de l’entreprise (gestion de stocks, gestion de la production…).

Tous ces types de décision ont des caractéristiques qui conditionnent l’élaboration des processus internes  de prise de décision adaptés à l’environnement et à la conjoncture et suivent les différentes étapes à savoir :

– l’analyse de l’objectif, première étape qui vise à définir de manière précise et formulable l’objet de la prise de décision future ( sur quoi porte  la prise de décision).

– la collecte de l’information qui porte à la fois sur les facteurs externes (environnement concurrentiel de l’entreprise) et sur les facteurs internes (inventaire des ressources disponibles pouvant être utilisées dans le cadre de la décision prise).

– la définition des options possibles telle que l’analyse de l’information qui permet de définir un ensemble de décisions susceptibles de fournir une réponse au problème posé.

– la comparaison et l’évaluation de ces options puisque dans le processus de décision, il est nécessaire de pouvoir comparer les différentes options possibles ce qui nécessite bien entendu , leur évaluation en termes de coûts et de gains probables.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general